Oumuamua, l’astéroïde venu d’une autre galaxie

Par
Le 25 novembre 2017
 0
Long de 400 mètres pour 40 mètres de large, cet astéroïde interstellaire vient tout juste d'être repéré par les astronomes. Et il les fascine, car son étrange orbite apporte pour la première fois la preuve que des objets venus d'un autre monde circulent dans le système solaire.

De passage seulement chez nous, cet étrange visiteur quittera le système solaire dans un peu plus d'un an.

Oumuamua : un messager dans le vide spatial


Son nom signifie "messager" en langue hawaïenne. Un messager venu d'ailleurs, un inlassable pélerin des espaces infinis de l'Univers. Voilà ce qu'est Oumuamua. Ce mystérieux objet rocheux a été découvert le 19 octobre dernier par le puissant télescope Pan-STARRS1, qui traque depuis Hawaï les objets croisant à proximité de la Terre.

Les astronomes de la Nasa ont d'abord été surpris par sa forme : 10 fois plus long (400 m) que large (40 m), cet astéroïde a une forme de cigare que l'on observe rarement dans l'espace. Mais c'est son orbite hors du commun qui le rend particulièrement intéressant : elle est la signature d'une provenance lointaine, d'un autre système solaire que le nôtre.

01f4000008772036-photo-oumuamua.jpg


Un astéroïde aux caractéristiques inhabituelles


Les objets interstellaires sont extrêmement rares. Sur près d'un million d'astéroïdes et comètes observés jusqu'à présent, un seul est soupçonné, sans preuve définitive d'ailleurs, de venir des confins extra-stellaires. Les traquer est extrêmement difficile et n'est possible qu'avec les télescopes les plus récents, les plus puissants.

D'après les premières observations, Oumuamua voyage seul, à la vitesse de 38 km/s à travers la Voie Lactée. Tournant sur lui-même toutes les 7,3 heures, sa luminosité varie jusqu'à dix fois en puissance, ce qui est très inhabituel. Sans eau ni glace, sa surface est rougie par l'exposition depuis des centaines de millions d'années aux radiations cosmiques. Passé dans l'orbite de Mars le 1er novembre, Oumumua frôlera Jupiter en mai 2018 avant de sortir de notre système solaire début 2019, direction la constellation de Pégase.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Sciences

scroll top