En Grande Bretagne s'ouvre la première clinique dédiée à l'addiction aux jeux vidéo

Grégoire Huvelin Contributeur
09 octobre 2019 à 15h41
0
jeu video manette

Le système de santé publique britannique, aussi appelé National Health Service (NHS), ouvre sa toute première clinique destinée aux addictes des jeux vidéo. Peuvent en bénéficier les jeunes âgés de 13 à 25 ans.

Le Royaume-Uni prend le taureau par les deux cornes. Face à la consommation croissante de jeux vidéo par certains jeunes, et aux risques d'addiction observés, le National Health Service (NHS) inaugure sa première clinique spécialisée en la matière, comme nous l'apprend le site officiel du système de santé. La structure est uniquement destinée aux personnes âgées de 13 et 25 ans, et dont le temps passé devant des jeux est susceptible d'entraîner des effets mentaux néfastes.

L'addiction aux jeux vidéo reconnue pathologique par l'OMS

Nommé Centre for Internet and Gaming Disorders, l'établissement s'inscrit dans un programme plus large baptisé NHS Long Term Care, rattaché au National Centre for Behavioural Addictions. Cette initiative est d'ailleurs mise en place en parallèle d'un autre plan d'action visant la dépendance aux jeux d'argent en ligne, pour les enfants et adolescents.

Plus globalement, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a officiellement reconnu l'addiction aux jeux vidéo comme une pathologie depuis mai 2019.

« Les besoins médicaux évoluent constamment : c'est pourquoi la NHS ne doit jamais se reposer sur ses lauriers. Ce nouveau service est une réponse à un problème émergent, en lien avec des pressions toujours plus fortes auxquelles les enfants et adolescents sont exposés », a déclaré Simon Stevens, directeur général du NHS, qui pointe également du doigt le rôle des grandes entreprises de l'industrie dans l'évolution de ce phénomène.

En Chine, des mesures fermes

« Cependant, le NHS ne devrait pas payer les pots cassés. Les entreprises de gambling et du net ont une responsabilité aussi bien à l'égard de leurs utilisateurs que de leurs actionnaires, et devraient faire tout leur possible pour effectuer un travail de prévention plutôt que de tirer profit de comportements obsessionnels et néfastes », a ainsi martelé Simon Stevens.

Dans d'autres pays comme en Chine, la multinationale Tencent a par exemple limité les mineurs à deux heures de League Of Legends par jour. Une piste éventuelle à explorer.

Source : HEXUS
Modifié le 09/10/2019 à 15h41
3 réponses
4 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Porn : Macron veut
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top