En Arizona, une mini-Terre sous cloche pour étudier les effets du changement climatique

20 novembre 2018 à 18h49
13
Biosphère 2
© University of Arizona

Située à Oracle, dans l'Arizona (États-Unis), Biosphère 2 est une reconstitution de la Terre en version miniature. Elle offre un terrain de jeu incroyablement riche pour analyser les changements provoqués par les variations climatiques sur l'environnement.

Imaginez une forêt tropicale luxuriante au beau milieu du désert... C'est possible avec le complexe scientifique Biosphère 2, dans l'Arizona. Cette mini-Terre d'un peu plus d'un hectare permet de juxtaposer des écosystèmes aussi différents que la savane, l'océan, la mangrove, etc.

Un environnement parfaitement contrôlé

À l'origine, à la fin des années 1980, Biosphère 2 a été conçue en vue d'une éventuelle implantation de l'être humain sur la Lune ou sur Mars. L'idée était de comprendre l'environnement nécessaire à la vie de notre espèce sur une autre terre d'accueil. Mais depuis 2007, le lieu a changé de vocation. Il est désormais le théâtre d'expérimentations sur différents environnements, afin notamment d'anticiper les conséquences du dérèglement climatique.

Car au sein de cette sorte de serre géante, tout est contrôlable. Des arroseurs permettent de simuler des pluies d'intensité variable. Un « poumon » artificiel de 16 tonnes joue le rôle de régulateur de la pression pour éviter, entre autres, que la structure n'explose à cause des variations de température extérieure. Et dans l'enceinte, des équipes de scientifiques s'affairent pour étudier, mesurer et analyser les réactions des divers écosystèmes.

Réactions des êtres vivants et cycle du carbone

Des chercheurs portent par exemple leur attention sur l'évolution d'organismes vivants. Certains scrutent les effets de variations chimiques dans l'atmosphère sur les plantes, tandis que d'autres s'attardent sur les réponses des récifs coralliens face à des changements de température ou de pH de l'eau de mer.

Biosphère 2 permet également de mieux comprendre le cycle du carbone, phénomène incontournable dans notre environnement. Sur cette mini-Terre, les scientifiques peuvent notamment étudier l'influence des conditions climatiques sur l'équilibre entre le CO2 relâché dans le sol par l'altération des minéraux et celui rejeté dans l'atmosphère par les organismes vivants.

Il ne s'agit là que de quelques exemples des multiples possibilités offertes par Biosphère 2. Ses enseignements permettent ainsi de prévoir les réactions de notre environnement aux futures variations climatiques. Oracle, ville hôte du complexe, n'a jamais aussi bien porté son nom.

Source : CNRS Le Journal
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
0
tmtisfree
Quelle farce. Dans 10 ans quand l’escroquerie climastrologique [1] aura été abandonnée et que l’alarmosphère vert pastèque sera passée à une autre calamité fantaisiste (où « il faut sauver l’Univers » probablement ), Biosphère 2 et la pseudo science alternative suivra le mouvement (lire le financement) pour produire… essentiellement rien, comme toutes les pseudo sciences.<br /> [1] « Réchauffement global » : abandonné pour cause d’absence de réchauffement global.<br /> « Changement climatique » : truisme aussi intéressant et vendeur que l’eau liquide à 20 °C.<br /> « Dérèglement climatique » : vocable anxiogène actuel de l’escroquerie CO² [2].<br /> [2] “An implausible conjecture backed by false evidence and repeated incessantly has become politically correct ‘knowledge’, and is used to promote the overturn of industrial civilization. What we will be leaving our grandchildren is not a planet damaged by industrial progress, but a record of unfathomable silliness as well as a landscape degraded by rusting wind farms and decaying solar panel arrays. False claims about 97% agreement will not spare us, but the willingness of scientists to keep mum is likely to much reduce trust in and support for science. Perhaps this won’t be such a bad thing after all — certainly as<br /> concerns ‘official’ science.” — Pr Richard Lindzen
dj41ph4
Trump? C’est vraiment toi ? Qu’est-ce que tu fous là ?<br /> hey les mecs, Trump est là, venez lui faire un petit coucou
oxi82
Sans prendre partit, toi hormis se foutre de sa gueule ta aucun argument, retourne dans le troupeau, je pense que c’est mieux.
lakmi117
ah ! cette biosphère regorge de biodiversité dis donc.<br /> des trolls s’y cachent dans les coms !!!<br /> cette expérience en Arizona est vraiment intéressante je trouve
dj41ph4
Je n’ai pas d’arguments à mettre, tout simplement, le réchauffement climatique est peut être une mascarade ou la vérité vrai, cependant,<br /> pour l’instant, il n’y a aucune preuve que le réchauffement climatique est le résultat de notre surconsommation de notre chère planète<br /> d’autant qu’il n’y est aucune preuve que le réchauffement est naturel et n’a rien à voir avec notre impacte sur terre,<br /> donc lui qui affirme haut et fort tel Mr Donald Trump que le réchauffement climatique est une mascarade,<br /> je le pointe du doigt, parce que sans réel fondement, ont ne peux affirmer quoi que ce soit,<br /> sauf les conspirationnismes, et si l’on devrait me ranger dans une case, je dirai que je suis anti-conspirationniste, les reptiliens sont des iguanes, les ovnis ou crop circle sont des fake de même que les chemtrails, les illuminatis contrôle rien, et j’en passe…<br /> Donc oui je me fous de sa gueule, et ouvertement en plus, mais je pense que ses affirmations sont bien pires que mon foutage de gueule<br /> Je retourne dans mon troupeau connard
Nmut
Du calme, c’est de l’humour, il ne fait que se moquer.<br /> Pourquoi les climato-sceptiques (dans le cas présent, mais je mets dans le même panier les complotistes de tout poil) n’accepte ni l’humour, ni le débat. Cela décrédibilise leurs idées puisqu’il se posent en “penseurs” et “scientifiques”…<br /> Ca plus le fait que leur maîtres à penser usent et abusent des techniques de manipulation et les biais cognitifs sans aucune finesse…<br /> Edit: bon tu l’as énervé là!
vbond
Que le réchauffement climatique soit de notre fait ou non, il reste intéressant de comprendre comment notre terre et son climat fonctionnent.<br /> Nous devons être éduqués car nous ne le sommes pas. Il est évident que nous polluons, surconsommons et ne respectons ni nos voisins, ni nos enfants.<br /> Pas besoins d’être climato-sceptiques ou complotistes pour admettre cela.<br /> Et je pense que le coût lié à cette recherche dans l’Arizona est une goutte d’eau comparée aux milliards dépensés dans d’autres bêtises beaucoup moins urgentes (ah ben si, il faut aller sur Mars !!! c’est indispensable)
TheFelin
Tout à fait vbond, je pense que d’essayer de comprendre les mécanismes de notre climat n’a rien de “complotiste…” Ce n’est qu’une énième branche de la science dont nous avons besoin aujourd’hui… Vous êtes tous tatilleux en ce moment, c’est les gilets jaunes qui vous énervent?
RaoulTropCool
Plus de 97% des spécialistes (pas Robert du PMU ou un commentateur ici donc) depuis les années 90 et sans discontinuer confirment un réchauffement climatique dangereux d’origine majoritairement humaine.<br /> C’est sans doute plaisant d’adopter une posture rebelle anti-système et anti-élite mais à ce niveau de dénis et de manque de lucidité, c’est ridicule et relève de la croyance.<br />
ricozed
les commentaires me glacent le dos
dj41ph4
+100000
carinae
clair, les relevés sont la, l’évidence est la visible de tous, ressentie par tous (il suffit de voir la température l’été )… et pourtant … il y encore des septiques !! Bizarre quand même. Peut-être qu’ils s’en rendront compte le jour ou ils auront les pieds dans l"eau.<br /> Les gens adorent refaire le monde, critiquer sans toutefois apporter de solutions … et surtout sans vraiment savoir de quoi ils parlent. Et c’est surtout vrai lorsqu’il s’agit de prises de décisions tout domaine confondus. Les seuls capables de les prendre se feront critiquer (et pourquoi ils n’ont pas fait comme ci, et pourquoi ils n’ont pas fait comme ça …) mais quand il s’agit de prendre une décision personne. C’est idem pour le climat. Tant que ce n’est pas vraiment tangible il y aura toujours des sceptiques a l’image de ceux qui construisent dans des zones inondables et se rendent compte du problème que lorsqu’ils ont les pieds dans l’eau…<br /> C’est un peu comme l’équipe de France. Dés qu’ils perdent il y a 20 millions de sélectionneurs … (de comptoir bien sur! :-) )
newseven
J’ai d’la misère à croire au réchauffement climatique quand l’hiver commence un mois avant le temps !<br /> Ici il fait -15c ? au mois de novembre quand les normales de saison devrait être 3 à 5 c.<br /> Je suis pour l’importation ou l’exportation de la température.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

⚡ La carte Micro SDXC Netac P500 (Classe 10) - 64 Go à 8,90€
AV-Comparatives : les nouveaux tests de performance antivirus sont là, Microsoft à la traîne
Le célèbre studio Paramount Pictures va produire des films originaux pour Netflix
Google Call Screen : les appels bientôt retranscrits en texte sur Android
Volkswagen : 44 milliards d'euros pour ses solutions électriques et autonomes
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page