🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Quand notre vie numérique met la planète en danger

21 octobre 2018 à 10h10
29
Smartphone

Vous aimez la technologie et êtes un gros consommateur de vidéos en streaming ? Vous êtes aussi un écologiste convaincu, vous roulez à vélo et vous surveillez votre facture énergétique. Désolé de vous décevoir, mais il vous faudra faire un choix, car d'après le site ConsoGlobe, les deux seraient incompatibles !

La surconsommation numérique est en pleine explosion...

Un constat alarmant


D'après le think tank The Shift Project, « la croissance exponentielle du numérique constitue un danger et donc, un enjeu majeur ». Les chiffres sont en effet alarmants : l'empreinte énergétique globale des serveurs, réseaux et terminaux progresserait de 9% par an, en tenant compte de l'énergie nécessaire à leur fabrication et à leur utilisation.

Le streaming vidéo serait en cause, principalement les vidéos de « petits chats mignons » et la pornographie. En comparaison avec la consommation électrique d'un smartphone, l'impact du visionnage de la vidéo serait 1500 fois plus grand. La fabrication des smartphones elle-même serait également catastrophique : il faudrait 80 fois plus d'énergie pour concevoir un gramme d'un smartphone qu'un gramme d'une voiture.

Quelles-sont les solutions ?


Pour The Shift Project, nous n'avons pas le choix. Si nous voulons préserver notre planète, nous devons absolument réduire notre consommation de données. Bien évidemment, cette surconsommation concerne en premiers lieux les pays développés. Alors qu'un Américain consomme 140 Gigaoctets par mois, un Indien n'en consomme que 2. Le nombre de nos périphériques connectés rentre aussi en ligne de compte. Un Américain en possède 10, contre 1 seul pour un Indien. Tout ceci explique pourquoi la part du numérique dans les émissions de gaz à effet de serre a augmenté de moitié... depuis 2013.

Le renouvellement des périphériques multimédia serait aussi un gros problème. Le rythme trop soutenu de renouvellement des smartphones, l'incitation à consommer par les marques, serait peut-être le plus gros problème. C'est donc un fait : acheter des équipements moins énergivores, moins puissants et moins souvent renouvelés permettrait de limiter notre impact environnemental.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
29
0
ffm76600
Maintenant qu"ils ont réussi à nous rendre accro aux nouvelles technologies, ont fait comment ?
Winpoks
“Si nous voulons préserver notre planète, nous devons absolument réduire notre consommation de données.”<br /> Faudrait surtout arrêter de consommer des animaux morts et cesser l’élevage. On se poserait moins de question après ça (pollution atmosphérique, pollution des eaux, surfaces agricoles disponibles, consommation d’eau…).
gazzzzz
Et si ils arrêtaient déjà de fabriquer des tablettes et des ordis merdiques qui rament à peine sorti de leurs boites pour se focaliser vers des produits certes plus cher mais plus durables et moins jetables ? Ce serait un bon début.<br /> Parce que quand on voit des PC portables a 300€ et des tablettes à 60€ … faut pas s’étonner que les gens s’en débarrassent très rapidement, c’est inutilisable.<br /> J’ai 4 PC à la maison, le plus récent à 5 ans, les autres ont entre 7 et 10 ans.<br /> Mon Ipad Air 2 tourne toujours a merveille depuis 4 ans.<br /> On en revient toujours au même, marketing et surconsommation.
steeven_eleven
C’est même pas vrais. Les indiens sont citoyens américains depuis 1925. Encore de l’enfumage.
gazzzzz
Les hindoux sont une religion.<br /> Comment nomme t’on les habitants de l’inde ?<br /> Des indien aussi me semble t’il.
Feunoir
Le moyen le plus efficace c’est d’avoir un enfant en moins qu’on avait prévu d’en faire. Ça annule toutes ces futures consommations et celles de ses enfants, bien plus efficace que toutes les autres mesures que l’on peut prendre individuellement.<br /> oui cela pose d’autres gros problèmes, genre avec le voisinage qui lorgnera un jour sur l’espace libre si eux continuent à aller vers la surpopulation, un vieillissement de la population aussi, et surement d’autres problèmes.<br /> Mais bon je suis optimiste, une 3ieme guerre mondiale avant 2050 en mode on a soif, on veut du pétrole ou/et vous êtes le mal et nous les gentils et on est plus (fort) que vous, et le problème sera résolu avec une population mondiale comptée en million et plus en milliard (si on a de la chance, sinon peut être même en millier?)<br /> bon vaudrait mieux une attaque virale que nucléaire, et si possible foudroyante pour éviter de souffrir trop longtemps, pour laisser un espace habitable aux survivants (c’est là la part d’optimisme on va dire ;-)) )<br /> je blague un peu mais je ne sais pas ou va s’arrêter notre bêtise, quelle idée de libérer gaz et pétrole de schiste (qui étaient la ou il fallait), de continuer le massacre des abeilles et autres insectes pollinisateurs à coup de pesticide (qui ne franchissent pas la frontière eux aussi, ça tue que les méchants insectes), de permettre de construire dans certaine zone qui étaient interdites en bord de mer alors que cela va être de pire en pire (tempête plus puissante et montée des eaux)…
tmtisfree
L’article d’origine titre avec « climat », mais cause principalement d’énergie, ce qui a été traduit ici par « planète ».<br /> Franchement, les gars, tant qu’à faire dans l’épileptique, pourquoi ne pas avoir titré avec « univers », voire multivers, cela aurait eu encore plus de mordant pour attirer le quidam (mais tout aussi trompeur et aussi peu crédible).<br /> Surtout que les « infos » proviennent d’un site promouvant le climato-alarmiste avec 0 donnée scientifique. Autant dire qu’on a affaire à de purs idéologues escrologistes.<br /> D’où la justification de sa place ici, je présume.
lereuland
Faudrait aussi commencer par arrêter de dire ce genre de choses et tourner sa phrase 7 fois dans sa tête… Est ce que tu as pensé à toutes les plantes qu’on tue quand on pense à les manger? Est-ce que tu as un jardin chez toi? Ou est ce que c’est devenu une foret, histoire de ne pas avoir à couper l’herbe pour ne pas qu’elle souffre trop? Personne n’en parle de ca, j’en ai les jambes qui tremblent !!
obyoneone
Tout cela a un nom : capitalisme<br /> on adhère, on meurt, on tue<br /> ce n’est pas la planète qui est en danger, c’est la race humaine, la terre s’en remettra, elle.
Phoenamandre
Mine de rien, pour la majorité des trucs que je visionne sur youtube, la piste audio suffirait.
Winpoks
Je parles en terme de consommation et de rejet. Renseigne toi, sur la place des surface agricole pour nourrir du bétail. Les quantités d’eau nécessaire à l’élaboration d’un morceau de viande (… Non, le végétalisme est bien moins consommateur, prend bien moins de place pour la production…<br /> Niveau argument, je vois que tu pars directement dans de la connerie. C’est bien quand on a rien à avancer derrière. Alors qu’un simple raisonnement logique suffit.<br /> Pour l’eau, le bétail tu dois le nourrir, tu dois donc arroser les récoltes, mais tu dois également l’abreuver. Tu utilises également de l’eau pour nettoyer sa carcasse… La moyenne mondiale est à moins de 15000L pour 1kg (ça peut monter plus haut). Pour des végétaux, tu n’es déjà pas dans cet ordre de grandeur si tu réalises bien…<br /> En terme de consommation alimentaire c’est la même chose. Le rendement n’est vraiment pas intéressant au final.
Al_Jardine
M’est avis qu’une fois l’élevage aboli, les viandards dans l’âme auront vite fait de redécouvrir les vertus cannibalisme… et vu que quasiment toute la viande nous vient d’espèces herbivores… enfin, on vous aura prévenu…
Winpoks
C’est sûr, les chasseurs pourront toujours manger du VTTiste.
TofVW
La planète n’est absolument pas en danger. Elle a survécu à des cataclysmes bien pires que l’éphémère passage de l’Être Humain.<br /> Si la planète devenait inhabitable, que se passerait-il? Bien que ravagée, elle continuerait d’exister, et après quelques millénaires de nettoyage naturel, de nouvelles espèces apparaitraient et la vie reprendrait/continuerait.<br /> Moralité: arrêtez de dire qu’il faut “Sauver la planète”. La seule chose que nous/vous/eux (les écologistes) veulent sauver, c’est notre gueule, pas “la Planète”.
Winpoks
Abus de langage, mais c’est ça.
fawaz
Enfin quelqu’un d’intelligent qui s’exprime.
CM35
P’tain, j’étais en train de lire les commentaires peinard et je tombe là-dessus ! <br /> J’en rigole encore. <br /> Il parait que rire est bon pour la santé donc merci à toi Winpoks !
Winpoks
Bien qu’il ait raison sur le fait que la Terre en tant que planète ne craint pas grand chose, il reste égoïste de ne vouloir rien changer pour sauver un écosystème déjà en place et menacé par l’activité humaine, de ne pas vouloir prendre en compte l’impact humain sur tous les plans et de ne penser qu’il n’y a que l’être humain qui l’habite. Alors qu’il est encore possible de changement, mais sous couvert de fainéantise, de négationnisme ou que sais je, aucune remise en question n’a l’air possible sur ces habitudes et choix de vies. Je ne vois pas en quoi c’est faire preuve d’intelligence. C’est valable aussi bien pour, l’alimentation, le transport, la consommation de technologies (l’industrie en général) pour en revenir au sujet. Certains choix auront plus de répercussions.
CM35
Même avis.
CM35
Je ne pense pas qu’il veuille mourir si vite non plus ! <br /> Il a probablement voulu dire que le langage employé ne reflétait pas la réalité de l’enjeu en fait.
Winpoks
Oui, j’étais d’accord avec lui sur cet abus de langage.
tampigns
très bien, je vais suivre ton conseil et me mettre aux animaux vivants.<br /> Le poulpe vivant c’est bon
yloz
Malheureusement, ce n’est pas la planète que notre vie numérique met en danger mais l’espèce humaine. Rassurez vous la planète terre va survivre à notre gabegie numérique, nous c’est beaucoup moins sûr.
drno95
taxer les bénéfices de la finance à l’échelle mondiale.<br /> utiliser l'argent pour développer des sources d’énergie renouvelables à grande échelle et des matériaux alternatifs aux plastiques. Confier cela à des scientifiques et non des politiciens.<br /> lâcher le pétrole et le nucléaire au plus vite.<br /> limiter la démographie humaine.<br />
gaadek
Oui, consommons les animaux vivants, c’est inadmissible de les tuer avant!
KlingonBrain
Le monde ira mieux dès lors qu’on cessera de laisser les multinationales libres de tout faire.<br /> La surconsommation de smartphone n’est pas une fatalité. C’est organisé par les constructeurs par des techniques bien identifiées combinant verrouillage, limitations techniques volontaires, fragilité de conception et bien sûr, beaucoup de marketing et de com pour faire passer la pilule et faire croire que changer d’appareil, c’est cool.<br /> Ajoutons qu’en plus de ruiner la planète, l’importation massive de tout ces gadgets ruine notre économie en déséquilibrant notre balance commerciale.<br /> Il faut d’urgence imposer des normes pour mettre fin à cette gabegie.<br /> Premièrement, il faut interdire tout appareil verrouillé et imposer un bootloader standard. Comme un PC, un smartphone doit pouvoir changer d’Os et évoluer.<br /> La concurrence au niveau des OS doit être stimulée par l’obligation de documentation publique du matériel.<br /> Les smartphones doivent pouvoir être réparés facilement, tout DRM sur les pièces doit être interdit. L’assemblage par collage doit être proscrit de même que toute technique compliquant le démontage, comme la visserie non standard. Les prix des pièces détachées doivent faire l’objet d’un plafonnement de la marge. En outre, les pièces “consommables” telles que la batterie doivent pouvoir être remplacées sans aucun démontage.<br /> Les fragilités de conception doivent pouvoir être démontrées par des bureaux d’étude qui seraient payés à cela et faire l’objet d’actions de groupe devant la justice.<br /> Ces mêmes bureaux d’étude seraient chargés de lister toutes les méthodes de conception à proscrire.<br /> Les forfaits téléphoniques couplées à un smartphone doivent être interdits car ils masquent le prix d’achat et de renouvellement de ces coûteux appareils.<br /> Enfin, il faut enseigner à l’école les ficèles du système de manipulation mentale du marketing pour désamorcer dès l’enfance son emprise sur le consommateur. Des loi doivent être passées pour limiter le marketing des grandes marques, particulièrement quand il s'adresse à des jeunes.<br /> Aujourd'hui l’école, vêtements de marque et smartphone dernier cri deviennent des objets d’image que l’on achète “pour être quelqu’un” plus que pour leur utilité pratique. Sachez que cela n'a pas toujours été le cas...
dancod
Au lieu de regarder les vidéos de la voisine qui s’envoie en l’air, faites donc un petit road trip, vous poluerez moins…
tampigns
au lieu de poster sur clubic (ou d’utiliser votre ordinateur tout simplement), regardez les nuages (j’allais dire lisez des livres mais l’industrie du papier pollue aussi…)
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

George R.R. Martin compare Trump au détestable Joffrey Baratheon
Des biologistes créent une mouche mutante avec des gènes âgés de 140 millions d'années
Vacasa, entreprise qui gère votre Airbnb pour vous, lève 64 M$
Hot Wheels : un
DeepFake, un fan de la saga réussit à intégrer Harrison Ford à
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page