DEEE : l'Europe relève les objectifs de collecte de déchets électroniques

23 janvier 2012 à 09h26
0
Le parlement européen a adopté jeudi 19 janvier une révision de la directive liée à la gestion des déchets des équipements électriques et électroniques (DEEE), qui fixe de nouveaux objectifs aux États membres. Elle prévoit notamment la mise en place de points de collecte en magasin pour les petits appareils usagés.

00B4000002299688-photo-dechets-electroniques.jpg
Les États membres de l'Union européenne se verront prochainement fixer de nouveaux objectifs en matière de collecte et de recyclage des déchets électriques et électroniques. « En 2016, la plupart d'entre eux devront collecter 45 tonnes de déchets électroniques par 100 tonnes de produits électroniques mis sur le marché au cours des trois années précédentes », indique la Commission européenne dans un communiqué. « En 2019, ce taux augmentera pour atteindre 65% des e-déchets mis sur le marché d'un État membre ou 85% des DEEE produits sur son territoire ».

Ces nouveaux seuils viennent s'ajouter aux objectifs de collecte fixés par la première directive DEEE (transposée en France fin 2006, date de l'apparition de l'éco-taxe), établis à 4 Kg de déchets par personne et par an. Pour faciliter la collecte, le nouveau texte prévoit notamment que les magasins reprennent gratuitement et sans obligation d'achat les déchets électroniques de petit volume.

« Aujourd'hui, encore, trop peu de citoyens européens ont le réflexe du traitement de leurs déchets électriques et électroniques. Un exemple: lorsque j'ai voulu rendre le week-end dernier une multiprise dans mon magasin de bricolage, le vendeur ne savait pas du tout ce qu'il devait en faire. Heureusement, son supérieur lui a expliqué que, dans son magasin, il y avait effectivement un point de collecte à la disposition des clients, ce qu'il a découvert en même temps que moi. Un gros progrès est donc à faire dans ce domaine », a raconté Sophie Auconie, député du Parti populaire européen, au cours des débats.

Le nouveau texte prévoit par ailleurs une réduction des formalités administratives qui incombent aux producteurs d'équipements électroniques, ainsi qu'un encadrement plus strict des exportations de déchets, visant à éviter que ces derniers soient traités dans des pays où les conditions sont dangereuses pour les travailleurs et pour l'environnement.

Une fois approuvé par le Conseil de l'Europe, il devra être transposé dans la législation nationale des États membres sous 18 mois.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
Il y a désormais plus de 10 000 distributeurs de Bitcoin dans le monde
scroll top