En 2019, les aides publiques aux énergies fossiles ont représenté près de 500 milliards de dollars

10 juin 2020 à 14h50
27

Alors que de nombreux pays s'engagent à lutter contre le changement climatique, l'industrie des combustibles fossiles (pétrole, charbon et gaz naturel) a encore droit à d'importantes subventions.

Selon les chiffres de l'OCDE et de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), cette industrie a reçu pour près de 500 milliards de dollars de subventions en 2019. Un chiffre en hausse dans la production de ces combustibles, mais en baisse dans leur consommation.

Une hausse des subventions de production

Les subventions à la production de combustibles fossiles (allègements fiscaux, crédits, etc.) ont augmenté de 38% en 2019. Dans 44 pays riches et émergents, elles ont ainsi atteint 55 milliards de dollars selon les chiffres de l'OCDE.

La directrice du département des performances et de l'information environnementales au sein de l'OCDE, Nathalie Girouard, déplore ce montant, déclarant à l'AFP que « la charge fiscale (de ces) subventions signifie moins de ressources potentiellement consacrées à d'autres financements publics, que ce soit pour la recherche sur l'énergie propre, l'innovation ou pour le renforcement des filets de sécurité sociale ».

Parmi les pays soutenant fortement ces industries, on trouve l'Iran, l'Arabie saoudite, la Chine, la Russie, l'Indonésie, l'Égypte, l'Inde et le Venezuela. Certains de ces pays font partie du G20, ces 20 pays responsables de 80% des émissions mondiales de CO2 et qui se sont engagés à les réduire.

Nouvelle baisse en vue suite au coronavirus

Les énergies fossiles couvrent cependant plus de 80% de la consommation d'énergie primaire dans le monde. Néanmoins, si la production de combustibles fossiles affiche une hausse de ses subventions, il n'en va pas de même pour leur consommation. Par rapport à 2018, les subventions à la consommation ont baissé de 27%, atteignant les 120 milliards de dollars. Selon l'AIE, cette diminution est principalement due à la baisse des prix du pétrole et du gaz.

Si l'on combine subventions de production et de consommation, la tendance est somme toute à la baisse. L'ensemble a pesé pour 478 milliards de dollars répartis dans 77 pays, avec une baisse globale de 18% par rapport à 2018.

L'avenir devrait confirmer cette tendance. Dans un tweet publié ce mardi, l'AIE dit aussi s'attendre à une nouvelle baisse de 43% des subventions à la consommation en 2020. Suite à la crise du nouveau coronavirus et à la plongée du prix des combustibles fossiles, ces subventions ne devraient alors représenter « que » 180 milliards de dollars. Une « occasion historique » de les éliminer, avance l'agence.

Source : Phys.org

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
27
9
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Photovoltaiques et photochromiques, les vitres du futur sont sur la bonne voie
Russie : les citoyens pourront voter les amendements constitutionnels via la blockchain
Chivalry 2 sera jouable en cross-play sur PC, PS4, PS5 et Xbox One, Xbox Series X
Honda mis partiellement à l'arrêt par un ransomware
OPPO Find X 2 Pro : pourquoi est-ce un téléphone sans compromis ?
Le Sénat vote une proposition de loi visant à rendre plus difficile l'accès aux sites pornographiques
Le BMW iX3 électrique entre en pré-production : début des livraisons fin 2020
WhatsApp : des numéros de téléphone d’utilisateurs visibles dans… les résultats de recherche Google
Apple lance un système d'échange de vieux Mac dans ses Apple Store
Face à la solitude et au confinement, les Français se sont tournés vers la technologie
Haut de page