Elon Musk veut créer un site de notation des médias et journalistes

Par ,
le jeudi 24 mai 2018
Elon Musk semble décidé à créer un site qui permettrait de noter les médias et les journalistes en fonction de leur crédibilité.

Le milliardaire a publié plusieurs tweets dans ce sens, possiblement à cause de la « mauvaise presse » faite à Tesla ces derniers temps.

Elon Musk, fâché avec les médias ?


Elon Musk serait-il fâché avec les médias ? C'est en tout cas ce qui semble ressortir d'une série de tweets publiés hier par le milliardaire américain, qui a commencé en indiquant que « L'hypocrisie « Je vaux mieux que vous » des médias qui affirment dire la vérité, mais publie juste assez pour édulcorer un mensonge, est la raison pour laquelle le public ne les respectent plus. »



Cette prise de position a fait parler les utilisateurs, et bien sûr les journalistes. Face à ceux qui se sont outrés devant cette déclaration (et qui ont fait un parallèle entre lui et Trump), il a assuré qu'il était sûr « qu'on dirait ça ». Selon lui, les médias « hurlent » à la ressemblance avec Trump dès qu'on les critique, mais qu'en réalité, c'est le fait que les médias ne soient plus crus qui a permis l'élection du président actuel des Etats-Unis.



Elon Musk a finalement annoncé qu'il avait peut-être une solution à ce problème de crédibilité des médias, avant de poster toujours sur la plateforme qu'il allait créer un site, possiblement baptisé Pravda, permettant de noter la crédibilité d'un média ou d'un journaliste.



Le milliardaire est allé jusqu'à créer un sondage « Créer un site de notation de la crédibilité des médias » avec comme réponse « Oui, ce serait bien » ou « Non, les médias sont géniaux ». À l'heure où nous écrivons ces lignes, plus de 475 000 personnes ont répondu et le Oui l'emporte très largement.

Contre la mauvaise publicité faite à Tesla ?


Le nom originalement imaginé par Musk, « Pravda », signifie « Vérité » en russe - ce qui semble particulièrement indiqué. L'entrepreneur pourrait cependant en changer au profit de « You're right ! », un site dont il détient déjà le nom de domaine.

Dans tous les cas, il semblerait que Musk se soit énervé contre les médias à cause de la « mauvaise presse » qui serait faite à Tesla. Son premier tweet répond en effet à un article publié par Electrek, dans lequel le journaliste estime que la couverture faite sur Tesla est « trompeuse ».

Un problème d'influence dans la notation


Reste que faire noter les médias pourrait poser quelques problèmes : si Elon Musk (ou une autre personnalité) décide qu'un média ne traite pas « correctement  » un sujet, il pourrait déchaîner ses fans pour le noter négativement.

Dans la même idée, des techniques d'influence sur les réseaux sociaux auraient été utilisées pour permettre à Trump d'être élu lors des dernières élections américaines. Ces services pourraient se transformer, et proposer un service de « dénotation » des médias ne traitant pas « correctement  »certains sujets.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top