XDJ-700 : Pioneer DJ fait entrer le PC dans la régie

15 octobre 2015 à 08h59
0
Pioneer DJ entre définitivement dans l'ère post-CD. La marque de référence du segment lance la XDJ-700, son troisième produit sans CD d'affilé.

Pioneer a lancé il y a un an la XDJ-1000, sa première platine DJ sans CD, version entièrement numérique de la CDJ-2000 Nexus. La nouvelle XDJ-700 complète le tableau : c'est donc à la fois la version numérique de la CDJ-350 et la variante économique de la XDJ-1000.

Et tout porte à croire que ces platines XDJ n'ont pas seulement vocation à compléter les CDJ, mais tout simplement à les remplacer à terme. La CDJ-2000 Nexus a effectivement été lancée il y a plus de trois ans et elle n'a toujours pas été renouvelée. Même si on peut s'attendre à ce que Pioneer continue à la commercialiser et même à la produire, ce modèle devient peu à peu un classique, un produit historique hérité d'une époque révolue.

0226000008206686-photo-pioneer-dj-xdj-700.jpg

Une platine autonome

Quoi qu'il en soit, la Pioneer XDJ-700 est une platine DJ compacte, qui ne mesure que 8 cm d'épaisseur, et qui est d'ailleurs livrée avec un rehausseur pour la mettre au niveau des tables de mixage existantes.

C'est avant tout un lecteur autonome, qui décode des fichiers musicaux stockés sur un support de stockage USB (notamment en WAV mais toujours pas en FLAC), et les restitue lui-même au travers d'une paire de sorties analogiques RCA. Cette nouvelle XDJ reste dépourvue de sortie numérique, un comble. Elle dispose en revanche d'un port Ethernet, qui permet de constituer un réseau « ProDJ Link » au sein duquel quatre platines peuvent se partager une seule clé USB et surtout synchroniser leur beat.

La XDJ-700 est aussi un contrôleur individuel, puisqu'elle dispose d'un port USB esclave avec lequel on peut la connecter à un ordinateur.

0190000008206688-photo-pioneer-dj-xdj-700.jpg

Mais Pioneer DJ s'ouvre finalement au mix sur PC

C'est qu'entre temps, Rekordbox est devenu un logiciel de mix complet. Le logiciel maison s'en tenait jusqu'alors à la préparation d'un set (playlists, points cue et loops préenregistrées, etc.), mais il concurrence désormais directement les ténors du mix sur ordinateur que sont Serato ou Traktor.

Après avoir, dans le domaine du mix, tué (puis ressuscité) le vinyle et abandonné le CD, Pioneer DJ commence finalement à délaisser le concept (le rituel ?) du mix traditionnel. Son approche historique de la régie cède finalement du terrain au PC. Un compromis nécessaire pour contrer l'avancée de Native Instruments (éditeur de Traktor), dont les solutions les plus haut de gamme sont plus innovantes tout en étant bien plus abordables.

0190000008206690-photo-pioneer-dj-xdj-700.jpg

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Facebook active la caméra et le micro des iPhone en permanence sans en avertir les utilisateurs
Sonic le Film : après la polémique, le hérisson bleu dévoile son nouveau look
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Le saviez-vous ? Il n’a mis que 16 secondes pour résoudre un Rubik's Cube les yeux bandés

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top