Netflix voudrait proposer un catalogue international, sans frontières

02 avril 2015 à 14h41
0
Reed Hastings, le patron de Netflix, aimerait parvenir à proposer le même catalogue de contenus dans tous les pays dans lesquels le service est proposé. La plateforme travaille déjà sur la question, mais risque de se heurter à certains problèmes.

Un catalogue pour les rassembler tous : Netflix voudrait bien faire de cette petite phrase son crédo. A l'occasion d'une interview accordée au site The Independent, Reed Hastings, le PDG de la plateforme de vidéo en streaming sur abonnement, a expliqué qu'il souhaitait proposer un catalogue unique de contenus à travers le globe.

Actuellement, les films, documentaires et séries proposés sur Netflix diffèrent d'un pays à l'autre, principalement pour des raisons de droits. Il est cependant possible pour un utilisateur du service d'accéder à un catalogue différent de son pays d'origine lorsqu'il voyage, ou bien lorsqu'il utilise un VPN (réseau privé virtuel) qui permet de faire croire à Netflix qu'il se trouve dans un autre pays. De fait, il est par exemple possible d'accéder au catalogue américain alors que l'on se trouve en France.

Pour Hastings, « L'usage d'un VPN, c'est un peu le petit astérisque par rapport au piratage. Le piratage reste le vrai problème à travers le monde. » Le patron de Netflix souligne que des gens sont prêts à payer l'accès à un VPN pour disposer du contenu qu'ils souhaitent, s'il n'est pas disponible chez eux.

0320000007930605-photo-reed-hastings-le-pdg-de-netflix.jpg

Un catalogue global, oui, mais...

« La solution pour Netflix serait de proposer un contenu mondial, qui soit le même partout, ce qui enlèverait la nécessité d'utiliser un VPN » poursuit Reed Hastings, même si, selon lui, il y aura toujours des réfractaires au contenu payant.

La perspective d'un catalogue mondial est alléchante. Netflix travaille déjà à uniformiser son offre, en proposant notamment ses propres séries et documentaires - et bientôt films - en même temps dans tous les pays où Netflix est accessible. Ce sera encore une fois le cas pour la nouvelle série Daredevil, qui sera disponible le 10 avril sur la plateforme.


Mais pour atteindre cet objectif, Netflix devra se pencher sur la question des droits de diffusion des contenus qui ne lui appartiennent pas, et qui diffèrent d'un pays à l'autre. Même ses propres contenus peuvent parfois poser problème : c'est le cas de la série House of Cards en France, qui est diffusée sur Canal+, et qui n'est pas disponible sur Netflix. Un comble.

La démarche sur service va cependant dans le sens de la Commission européenne, qui souhaite « en finir avec le blocage géographique » : « Trop souvent, et sans raison, les Européens ne peuvent pas utiliser les services en ligne disponibles dans d'autres pays que le leur, ou bien ils sont redirigés vers un site de vente en ligne de leur pays, qui pratique des prix différents. Ce type de discrimination ne peut pas continuer à exister dans un marché unique » explique un communiqué publié le 25 mars dernier sur le site de l'organisme. Une réflexion qui pourrait bien concerner la géolocalisation des contenus numériques de services de (S)VOD.

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Porn : Macron veut
Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
La loi d'orientation des mobilités (LOM) a été adoptée par le Parlement
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top