Netflix voudrait proposer un catalogue international, sans frontières

01 juin 2018 à 15h36
0
Reed Hastings, le patron de Netflix, aimerait parvenir à proposer le même catalogue de contenus dans tous les pays dans lesquels le service est proposé. La plateforme travaille déjà sur la question, mais risque de se heurter à certains problèmes.

Un catalogue pour les rassembler tous : Netflix voudrait bien faire de cette petite phrase son crédo. A l'occasion d'une interview accordée au site The Independent, Reed Hastings, le PDG de la plateforme de vidéo en streaming sur abonnement, a expliqué qu'il souhaitait proposer un catalogue unique de contenus à travers le globe.

Actuellement, les films, documentaires et séries proposés sur Netflix diffèrent d'un pays à l'autre, principalement pour des raisons de droits. Il est cependant possible pour un utilisateur du service d'accéder à un catalogue différent de son pays d'origine lorsqu'il voyage, ou bien lorsqu'il utilise un VPN (réseau privé virtuel) qui permet de faire croire à Netflix qu'il se trouve dans un autre pays. De fait, il est par exemple possible d'accéder au catalogue américain alors que l'on se trouve en France.

Pour Hastings, « L'usage d'un VPN, c'est un peu le petit astérisque par rapport au piratage. Le piratage reste le vrai problème à travers le monde. » Le patron de Netflix souligne que des gens sont prêts à payer l'accès à un VPN pour disposer du contenu qu'ils souhaitent, s'il n'est pas disponible chez eux.

0320000007930605-photo-reed-hastings-le-pdg-de-netflix.jpg

Un catalogue global, oui, mais...

« La solution pour Netflix serait de proposer un contenu mondial, qui soit le même partout, ce qui enlèverait la nécessité d'utiliser un VPN » poursuit Reed Hastings, même si, selon lui, il y aura toujours des réfractaires au contenu payant.

La perspective d'un catalogue mondial est alléchante. Netflix travaille déjà à uniformiser son offre, en proposant notamment ses propres séries et documentaires - et bientôt films - en même temps dans tous les pays où Netflix est accessible. Ce sera encore une fois le cas pour la nouvelle série Daredevil, qui sera disponible le 10 avril sur la plateforme.


Mais pour atteindre cet objectif, Netflix devra se pencher sur la question des droits de diffusion des contenus qui ne lui appartiennent pas, et qui diffèrent d'un pays à l'autre. Même ses propres contenus peuvent parfois poser problème : c'est le cas de la série House of Cards en France, qui est diffusée sur Canal+, et qui n'est pas disponible sur Netflix. Un comble.

La démarche sur service va cependant dans le sens de la Commission européenne, qui souhaite « en finir avec le blocage géographique » : « Trop souvent, et sans raison, les Européens ne peuvent pas utiliser les services en ligne disponibles dans d'autres pays que le leur, ou bien ils sont redirigés vers un site de vente en ligne de leur pays, qui pratique des prix différents. Ce type de discrimination ne peut pas continuer à exister dans un marché unique » explique un communiqué publié le 25 mars dernier sur le site de l'organisme. Une réflexion qui pourrait bien concerner la géolocalisation des contenus numériques de services de (S)VOD.

A lire également :
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HTC One M8s : la génération précédente modernisée et reconduite
Outlook : sur iOS et Android, les contacts et le calendrier sont mis à jour
Infos US de la nuit : Uber embauche le chef de la cybersécurité de Facebook
Free : 78% de couverture 3G à date, 60% de 4G fin 2015
Google a divisé par deux le nombre de malwares sur Android l'année dernière
Onkyo DAC-HA300 : un baladeur et DAC Hi-Res ultra polyvalent
Windows Phone : 14,2% de part de marché en France
Orange Holiday : une offre prépayée pour faire du tourisme en Europe
Cyber-attaques : Obama lance un programme de sanction contre les menaces étrangères
Antitrust : l'UE s'apprête à sanctionner Google
Haut de page