Amazon se lance dans la production de films

20 janvier 2015 à 12h19
Après s'être lancé dans la production de séries, le commerçant Amazon vient d'annoncer sa volonté de produire et distribuer une douzaine de films par an. Des ambitions dont l'impact devrait varier à travers le monde.

Amazon continue d'étoffer sa fibre créatrice... et, de fil en aiguille, forcément commerciale. Après s'être lancé dans la production de série avec Amazon Studios - Transparent, Mozart in the Jungle, Alpha House... - le cybermarchand vient d'annoncer Amazon Original Movies. Objectif de cette nouvelle branche de l'entreprise : produire une douzaine de films en 2015.

« Les films originaux d'Amazon seront diffusés en primeur sur Prime Instant Video aux Etats-Unis seulement 4 à 8 semaines après leurs sorties en salle » explique Amazon, dont l'intention est de donner une chance aux cinéastes « qui luttent trop souvent pour proposer de nouvelles histoires audacieuses au public ». La firme de Jeff Bezos, basée à Seattle, semble vouloir mettre un coup de pied dans la fourmilière hollywoodienne, trop confortablement installée dans un monde de remake, reboot et autres sagas à rallonge.

07862959-photo-amazon-studios.jpg

Casser les règles de la SVOD



Mais en produisant et distribuant des films lui-même, Amazon souhaite également casser le schéma classique de la SVOD. Aux Etats-Unis, il n'existe pas de chronologie des médias, mais ce n'est pas pour autant que la vidéo à la demande sur abonnement ne doit pas respecter certaines règles contractuelles imposées par les différents studios.

En moyenne, un film est disponible en SVOD aux USA entre 39 à 52 semaines après sa sortie en salles. On est bien loin des 4 à 8 semaines promises par Amazon pour ses propres productions. De son côté, Netflix, qui s'est lancé sur le même terrain en 2014, ambitionne de sortir ses films dans un petit nombre de salles tout en les proposant en même temps sur sa plateforme.

On peut, une nouvelle fois, se poser la question de la façon dont ces productions seront proposées en France, où la chronologie des médias impose actuellement un délai de 3 ans pour voir arriver un film sur les plateformes de SVOD. Mais aujourd'hui, la disponibilité « à volonté » des futurs films d'Amazon en France n'est pas vraiment une interrogation majeure, dans la mesure où l'entreprise ne propose pas son service de SVOD dans l'Hexagone, à l'inverse de Netflix. On imagine donc que la douzaine de films prévue pour 2015 sortira tout simplement dans les salles françaises, voire directement en vidéo dans certains cas.

Contenus relatifs :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Renault Clio 5 hybride : tout ce que l’on sait de la future citadine au losange
DeepNude : les copies de l'app aussi se font bannir de Github
Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
La gamme Intel
La taxe GAFA tout juste adoptée ne plait pas du tout à Trump
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
Une
Google admet écouter certaines de vos requêtes vocales pour améliorer ses services
scroll top