Stéphanie Lang, Sony : pas de liseuse avec éclairage intégré en vue

le 25 mars 2013 à 15:44
 0
A l'occasion du Salon du Livres 2013, qui se tient jusqu'à lundi soir Porte de Versailles à Paris, nous avons pu nous entretenir avec Stéphanie Lang, chef de groupe division IT de Sony France. Cette dernière a évoqué la stratégie de la firme dans le domaine du livre électronique, ainsi que le partenariat établit durant l'été 2012 avec Chapitre.com, à l'occasion de la sortie de la liseuse PRS-T2.

00FA000005863858-photo-liseuse-sony.jpg
Clubic : En août 2012, Sony a développé un partenariat avec Chapitre.com. Quel bilan en tirez-vous 8 mois plus tard ?

Stéphanie Lang : Pour nous, c'est un succès : ça facilite l'accès au contenu pour le consommateur, tout en ne le fermant pas sur une plateforme, car ce n'est pas notre but. Mais le catalogue de Chapitre est très riche et pour nous c'est un plus : c'est du gagnant-gagnant pour les consommateurs et nous-même, en somme.

A l'heure actuelle, en France, Chapitre.com est l'unique partenaire de Sony. Ca va changer ?

En France, le Reader Store (catalogue de livres numériques de Sony, NDLR) n'est pas encore ouvert, donc pour l'heure, nous n'avons pas de catalogue propriétaire en France. C'est aussi pour ça que le partenariat avec Chapitre était important pour nous.

Le Reader Store devrait être prochainement proposé en France, mais le calendrier n'est pas encore défini. Quant au partenariat avec Chapitre, c'est actuellement le seul que nous ayons avec un libraire proposant une offre numérique, mais ça pourrait évoluer même si rien d'autre n'est envisagé aujourd'hui.

Au niveau des liseuses proprement dites, comment vous situez-vous sur le marché ?

Sony a longtemps été leader sur le marché. Il n'y a pas de chiffres officiels, mais on estime avoir gardé une bonne place sur le marché en 2012, donc nous sommes satisfaits, on pense très clairement faire toujours partie des leaders du marché.

Par rapport à nos concurrents, on estime avoir une offre de liseuses « premium » : on met notamment en avant le confort de lecture pour le consommateur, et c'est sur cet aspect technologique qu'on met l'accent.

Contrairement à une grande partie de vos concurrents, vous ne mettez pas aujourd'hui l'accent sur l'autoéclairage de l'écran. C'est pourtant la grande tendance, pourquoi ne pas la suivre ?

On pense que l'intégration d'un système d'éclairage par les côtés n'est pas forcément utile, et peut même dégrader l'expérience de lecture. Ca s'éloigne de l'expérience de lecture traditionnelle sur papier. Par contre, nous estimons qu'il peut être utile de disposer d'une couverture qui intègre un système de lumière, que le lecteur peut orienter comme il le souhaite. Mais nous ne cherchons pas à intégrer l'éclairage directement dans le hardware de la liseuse.

00C8000001763562-photo-sony-prs-700.jpg
Le Sony Reader PRS-700, sorti en 2008
Vous êtes totalement à contre-courant de la concurrence sur la question, donc

Il faut savoir que nous avions lancé un tel système il y a quelques années (le Sony Reader PRS-700, en 2008, NDLR) et ça n'avait pas très bien marché. On a un peu étudié la question à ce moment-là... nous en avions conclu que les liseuses s'adressent vraiment à de gros lecteurs, qui cherchent une expérience proche du papier, et que la lumière altérait cette expérience. Donc nous avons misé sur d'autres fonctionnalités que le livre n'apporte pas, comme la possibilité d'agrandir la police de caractère, pour renforcer le confort de lecture.

Vous étiez clairement en avance en 2008, ne serait-il pas temps de refaire un essai maintenant que tout le monde s'y met ?

Les études que nous avons réalisées nous ont démontré que la présence d'un système d'éclairage intégré n'était pas un critère déterminant : c'est une fonctionnalité appréciée de temps en temps, mais c'est tout. Nous préférons nous concentrer sur le reste de la liseuse pour proposer un produit très performant, sans cette caractéristique, qu'on propose en option via des accessoires. C'est le parti pris que l'on prend.

Vous construisez des liseuses, mais aussi des tablettes : c'est également une grande tendance du marché. Comment ne pas pénaliser vos liseuses par rapport aux tablettes tactiles qui font tout ?

C'est une bonne question, qui peut être étendue également aux ordinateurs, qui sont aussi attaqués par les tablettes. On voit la liseuse comme un appareil entièrement destiné aux lecteurs avec la dimension catalogue, bibliothèque embarquée, mais ça n'est pas contradictoire avec le fait de posséder une tablette qui offre plus de possibilités comme regarder des vidéos ou surfer sur Internet, ce qui n'est pas possible avec un Reader : ce sont deux usages différents. Idem pour l'ordinateur qui est un dispositif plus central.

De fait, pour nous, ce sont des marchés différents qui ne sont pas appelés à se cannibaliser les uns les autres. Par contre, pour les liseuses, il est certain qu'on va davantage viser les gros lecteurs : quelqu'un qui lit quatre livres par an n'a probablement pas d'intérêt à acheter une liseuse, mais celui qui lit au quotidien dans les transports est déjà plus concerné.

Pour rester dans le même genre d'idée : depuis l'année dernière, Sony a recentré sa stratégie sur la convergence de ses appareils. Comment s'inscrit la liseuse dans cette perspective du « tout connecté » ? Est-ce que ce type de produits est compté comme un « écran » à part entière ?

On cherche effectivement à mettre toutes nos gammes de produits, tous nos écrans, en contact les uns avec les autres. Aujourd'hui, effectivement, la liseuse est un produit qui est encore un peu à part, principalement parce qu'il n'y a pas d'applications adaptées et de fonctions permettant d'aller chercher des vidéos ou de la musique à lire dessus. Nos liseuses sont uniquement dédiées à la lecture.

En revanche, nous sommes effectivement en train de réfléchir à cette problématique, on se demande si ça n'aurait pas du sens de proposer d'autres contenus sur nos Readers. Mais nous ne sommes pas producteurs de contenus, d'où l'importance de partenariats comme celui avec Chapitre, pour développer une convergence, quitte à ce qu'elle soit un peu différente.

Merci !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

La banque d’investissement suisse UBS vient de dévoiler dans un long rapport que le secteur du voyage aérien pourrait bien être bousculé par les nouveaux acteurs de l’aérospatiale comme SpaceX, Blue Origin et Virgin Galactic d’ici une dizaine d’années.
21:31 | Espace
Apple tenait ce soir une conférence destinée à présenter ses nouveaux investissements dans les services. En plus d’Apple TV +, dont nous vous parlons en détail ici, la firme a également explicité son service d’abonnement à la presse baptisé Apple News +.
21:09 | Apple
Après le petit SUV Macan, c'est l'emblématique Porsche Cayenne qui devrait, lui aussi, céder à l'appel du moteur électrique dans un futur proche.
Deuxième volet d’un triptyque d’annonces relatives aux services, Apple Arcade est un abonnement qui permettra à ses souscripteurs de jouer à une sélection de jeux vidéo exclusifs sur iOS, macOS et tvOS.
20:38 | Apple
"It’s showtime!", clamait Apple sur les cartons d’invitation à son événement californien de ce soir. Et comme le prophétisaient les observateurs, l’entreprise de Tim Cook a effectivement levé le voile sur son propre service de SVoD, se posant ainsi en concurrent direct de Netflix.
20:14 | SVOD
Après un transitoire et oubliable Galaxy S9, Samsung souffle les 10 premières bougies de sa gamme flagship avec pas moins de trois modèles au magnétisme certain.
Recalbox, le célèbre OS français et 100 % gratuit qui permet de retrouver la plupart des jeux de notre enfance sur environ 60 systèmes, va très prochainement avoir le droit à une nouvelle version stable.
Le précieux sésame est destiné à 5,8 millions de foyers cette année. Les envois vont s’étaler jusqu’à la fin du mois d’avril, selon les départements. Clubic vous explique tout.
17:40 | Énergie
La commission consultative fait part de ses interrogations quant à la proposition de loi visant à lutter contre la haine sur Internet dans un avis public délivré jeudi.
17:33 | Loi internet
Quantic Dream ne perd pas de temps. Quelques jours après avoir annoncé l’arrivée de Detroit: Become Human sur PC, le studio de David Cage dévoile les configurations minimales et recommandées pour animer son dernier titre.
Roccat étend sa large gamme de souris gaming en annonçant l’arrivée de la Kova AIMO, un mulot qui se veut très versatile (et relativement abordable aussi).
16:25 | Souris
Le chinois Zotac vient de lancer son Mek Mini, un Mini-PC Gamer pensé pour allier performances de haute volée et compacité extrême. Et pour cause, les mensurations de l’appareil ne dépassent pas les 260,8 x 136 x 258,8 mm. Au travers de ce nouveau modèle, Zotac réaffirme son intérêt pour les machines petits formats.
15:51 | Mini-PC
Amateurs de robots géants et de questions existentielles, réjouissez-vous : la mythique série animée Neon Genesis Evangelion arrive dans quelques mois sur Netflix !
15:51 | Netflix
Celui qui fut une véritable star du web il y a quelques années est aujourd'hui évincé de toute part.
D’après le blog japonais Macotakara, l’iPhone 11 (attendu à la rentrée) reprendrait à son compte « PowerShare », l’une des fonctionnalités du Galaxy S10. Le terminal serait en effet capable de recharger par induction d’autres appareils, notamment une Apple Watch ou des AirPods.
14:43 | iPhone
scroll top