Vine, le nouveau service vidéo de Twitter, victime de la pornographie

28 janvier 2013 à 17h03
0
Lancé par Twitter en fin de semaine dernière, le service de partage de très courtes vidéos Vine fait déjà l'objet d'une controverse : en effet, la plateforme est envahie de contenu à caractère pornographique. Apple pourrait rapidement s'en mêler.

05677002-photo-vine-logo-sq-gb.jpg
Les vidéos diffusées sur Vine ont beau être limitées à une durée de 6 secondes, c'est visiblement suffisant pour que certains utilisateurs de ce dernier trouvent un intérêt à diffuser du contenu pornographique sur le service. Les vidéos, qui peuvent être partagées sur Twitter après avoir été réalisée par l'intermédiaire de l'application dédiée sur iOS, sont généralement accompagnées de hashtag en lien avec leur contenu. Et, depuis le lancement du service le 25 janvier, il est très fréquent de voir des vidéos associées aux mots-dièse #porno ou #sex avec, à la clé, du contenu plutôt suggestif.

Une situation délicate pour Twitter, d'une part vis-à-vis de sa communauté, et d'autre part vis-à-vis d'Apple, qui a récemment rappelé son absence totale de tolérance des contenus tendancieux en supprimant l'application 500px de l'App Store, après la découverte de photos dénudées.

Business Insider souligne que si les conditions d'utilisation de Vine stipulent bien que les utilisateurs sont responsables du contenu qu'ils publient, les vidéos sexuelles ou violentes ne sont pas évoquée. Néanmoins, Twitter a rapidement réagi en déclarant qu'il allait rapidement mettre en place un système permettant aux utilisateurs de signaler facilement du contenu de ce type. Pour l'heure, Apple n'a pas encore réagi, et Vine est toujours disponible sur l'App Store.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Subventions mobiles : la FFT rappelle l’intérêt du modèle
Brevet : Apple veut vous prévenir quand vos chaussures sont usées
Kodak peut emprunter 844 millions pour sa sortie de faillite
B&You titularise son forfait illimité à 10 euros/mois
Hadopi : les indépendants préfèrent une amende à 140 euros
AOC g2460Pqu : un moniteur gamer 120 Hz qui n'en a pas l'air
Huawei devient le 3e vendeur de smartphones, derrière Apple
LibreOffice 4.0 : premières différences majeures avec OpenOffice
Face à la baisse de ses revenus, la Sacem pense lier streaming et copie privée
USA : Facebook débourse 20 millions de dollars pour cloturer une class action
Haut de page