Occupy Wall Street : Twitter rend les armes

0
Le service de micro-blogging a finalement transmis sur demande des tribunaux plusieurs messages envoyés par un membre du mouvement « Occupy Wall Street ». La justice américaine reproche en effet à Malcolm Harris d'avoir troublé l'ordre public lors de manifestations.

00FA000003277964-photo-nyttwitter.jpg
Une bataille judiciaire s'était engagée entre le procureur de Manhattan et la société Twitter. La justice souhaitait que le service de communication lui fournisse plusieurs messages ainsi que des informations concernant Malcolm Harris, un utilisateur de son réseau. Cet individu aurait ainsi communiqué via son compte Twitter @destructuremal entre le 15 septembre et le 31 décembre dernier pour organiser plusieurs occupations devant la bourse américaine.

Twitter avait jusqu'à présent refusé de communiquer ces informations au motif qu'il considère que l'utilisateur est propriétaire des messages qu'il édite. Par conséquence, ce type de communication doit être soumis aux mêmes règles que celles régissant la liberté d'expression. Malgré cette position, le tribunal avait ordonné au service de s'exécuter sous peine d'amende.

Selon l'AFP, l'avocat de Malcolm Harris a affiché sa déception face à l'attitude de Twitter et concède avoir perdu une bataille. Toutefois, son client et la société Twitter peuvent toujours faire appel de cette transmission d'informations avant que le procès ne commence réellement en décembre prochain.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page