Les comptes de Google Play et Google+ liés pour éviter les commentaires anonymes

Google vient de prendre la décision de lier les comptes Google+ de ses utilisateurs à leurs comptes Google Play respectif : un choix qui enlève toute notion d'anonymat sur le marché d'applications, notamment en ce qui concerne la publication de commentaires.

Google n'a jamais été très favorable à l'anonymat : lors du lancement de son réseau social Google+, la firme a été au coeur d'une polémique concernant la notion de « nom réel », notamment en rejetant en premier lieu les pseudonymes des utilisateurs. Et même si la société est revenue par la suite sur sa décision, c'est à demi-mot, pour calmer les ardeurs des internautes. Aujourd'hui, l'entreprise lie un nouveau service à son réseau social, et pas des moindres, puisqu'il s'agit de sa plateforme Google Play.

01F4000005557417-photo-google-play.jpg

Lors d'une tentative de publication de commentaire sur une application ou un autre contenu proposé sur Google Play, un message apparaît et explique que les avis seront désormais accompagnés du nom et de la photo de l'utilisateur, qu'il utilise sur Google+. Une démarche qui, même si elle est forcée, n'inclut pas les précédents avis publiés avant la mise en place de la démarche. Néanmoins, les pseudonymes disparaitront pour une qualification générique anonyme : « Un utilisateur de Google ».

Cette obligation d'utiliser son identité Google+ sur Google Play fait suite à une démarche similaire initiée sur Youtube depuis cet été : la plateforme pousse en effet l'utilisateur à délaisser son pseudonyme pour son vrai nom. Une logique d'unification autour de l'identité réelle qui restreint la liberté de l'utilisateur des services de Google, qui n'a pas d'autre choix que de l'accepter s'il veut s'exprimer, ou bien de quitter les services.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Android 4.2.1 : décembre et Bluetooth rétablis sur Google Nexus 4, 7 et 10
PaaS : Face à VMware, Red Hat déploie OpenShift Entreprise
Linux Fedora disponible en version 18 bêta
Le smartphone HTC Deluxe pourrait ne pas sortir en Europe
ownCloud, l'alternative open source à Dropbox, lève 2,5 millions de dollars
Wiko Cink King : un smartphone 5 pouces à 200 euros
AdBlock Plus disponible en version 1.0 finale sur Android
Foxconn pourrait assembler les smartphones d'Amazon et de Microsoft
L'Open Source fait économiser 11 millions d'euros à Munich
Twitter : le téléchargement des tweets sera bien disponible avant la fin de l'année
Haut de page