Sony Internet TV : quatre téléviseurs et un lecteur Blu-ray Google TV

13 octobre 2010 à 17h36
0
Sony annonce aujourd'hui l'adoption de la plateforme Google TV avec le lancement aux États-Unis de la famille « Internet TV ». Le géant nippon de l'électronique grand public lance ainsi le premier téléviseur Google TV du marché, succédant à Logitech qui a quant à lui lancé la semaine dernière le premier boîtier autonome, le Revue with Google TV, qui a désormais un concurrent de taille.

01E0000003639484-photo-sony-internet-tv-nsx-40gt1.jpg

Quatre téléviseurs

Les téléviseurs « Sony Internet TV » sont déclinés en quatre diagonales partageant la même fiche technique. Ils s'articulent naturellement autour d'une dalle LCD Full HD (1920 x 1080 pixels) à rétro-éclairage à LED (sauf sur le plus petit modèle qui se contente d'un CCFL) qui, une fois n'est pas coutume, ne prend pas en charge la 3D.

La réception de la télévision passe par un tuner multi-standard (analogique et numérique câble ou TNT) ne permettant pas de regarder un programme différent de celui qui est enregistré. Ils offrent en outre 8 Go de mémoire interne et une connectique moderne mais minimaliste, comprenant quatre entrées HDMI (dont deux latéraux), une sortie SPDIF optique, quatre ports USB latéraux et une connectique réseau Wi-Fi N ou Ethernet Gigabit.

Ces « Sony Internet TV » sont disponibles dès à présent aux USA. Le NSX-24GT1 d'une diagonale de 61 cm y est vendu 600 dollars, le NSX-32GT1 de 81 cm 800 dollars, le NSX-40GT1 de 101 cm 1000 dollars et le NSX-46GT1 de 116 cm 1400 dollars.

Un lecteur de Blu-ray Google TV

0168000003639486-photo-sony-internet-tv-nsz-gt1.jpg

Pour ceux qui souhaitent conserver leur téléviseur, Sony lance également un concurrent direct du Logitech Revue, avec un boîtier autonome qui présente l'intérêt d'apporter un lecteur de Blu-ray pour un surcoût raisonnable. À l'instar de son rival, celui-ci offre une entrée et une sortie HDMI, pour l'intercaler entre un récepteur TV et un téléviseur, et par ailleurs la même connectique que les téléviseurs et la même capacité de stockage.

Le lecteur de Blu-ray Google TV « Sony NSZ-GT1 » est disponible dès à présent aux USA au prix public de 400 dollars, soit 100 dollars de plus que son concurrent dépourvu de lecteur de disque.

Une télécommande et des applications

Les produits de la famille « Sony Internet TV » sont livrés avec une télécommande dont l'esthétique et l'ergonomie n'est pas sans rappeler la manette de la PlayStation. Elle regroupe un clavier complet, une souris optique et les touches traditionnelles du domaine de l'audiovisuel. Chacun des produits de la gamme, y compris les téléviseurs, dispose en outre d'un transmetteur infrarouge permettant de commander un dispositif externe tel qu'un récepteur TV.

On retrouve enfin une sélection d'applications en standard comprenant des chaînes de télévision américaines, le service de vidéo à la demande Netflix, ceux de musique à la demande Napster et Pandora, en plus de ceux de Google tels que YouTube, sans oublier le service de vidéo et de musique à la demande maison, Qriocity.

00F0000003639488-photo-sony-internet-tv-nsg-mr101.jpg



Sony prend donc le parti de cantonner ses produits Google TV au milieu de gamme. Ces téléviseurs s'adresseront vraisemblablement dans un premier temps aux technophiles qui sont déjà familiarisés avec Internet et les services en ligne qu'on y trouve, fussent-ils multimédias et grand public.

La discrétion du fabricant sur la qualité d'image des téléviseurs de la famille « Internet TV » en témoigne, les férus de home cinema, de sport (fonction MotionFlow à 100 Hz et plus) et de 3D devront pour l'heure se tourner vers d'autres modèles plus haut de gamme... En attendant que la sauce ne prenne ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Audi fait la promotion de son e-tron... aux stations de recharge Tesla
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Pampers se lance dans les
Orange lance son
2 Français sur 3 auront accès à la 5G en 2025, selon le patron de l'Arcep

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top