Belgique : Google et la presse trouvent un accord

Google et une partie de la presse belge francophone viennent de trouver un accord au sujet de la rémunération et du référencement des contenus de presse sur le moteur de recherche. Toutefois, le géant américain nie la mise en place pour le futur d'une redevance en échange de l'indexation des articles.

00DC000002788774-photo-drapeau-belge-belgique.jpg
« Nous avons décidé avec les quotidiens de collaborer et d'arrêter sept ans de litiges fatigants pour tout le monde, de mettre toutes ces guerres du passé de côté, et de travailler sur un partenariat ». Voilà ce qu'a expliqué auprès de l'AFP Thierry Geerts, patron de Google Belgique. Un accord a donc été trouvé entre d'un côté la firme américaine et de l'autre les représentants de la presse.

Depuis 2006, les deux parties se livrent une bataille devant les tribunaux afin que Google paie une redevance pour avoir le droit de référencer les contenus de titres comme Le Soir, L'avenir ou La libre Belgique. Le conflit avait finalement abouti en juillet 2011 par la décision de Google de supprimer purement et simplement les contenus des différents quotidiens représentés par Copiepresse de son index.

Revenus à la table des négociations, les responsables indiquent désormais avoir trouvé un accord dont la nature reste, pour l'heure actuelle, relativement floue. Si Google et les éditeurs confirment avoir réglé leurs différends, le moteur de recherche conteste le versement d'une redevance pour avoir le droit de publier les articles appartenant aux éditeurs.

De son côté, Le Monde précise pourtant que Google devra verser une indemnisation représentant « entre 2 % et 3 % du chiffre d'affaires de la presse belge francophone, soit près de 5 millions d'euros ». Toutefois, cet accord ressemble à un « règlement de passif » puisqu'il pourrait ne pas régler la question des droits pour les prochaines années. Le quotidien ajoute également que les signataires de l'accord se sont engagés à ne pas communiquer sur le montant de la transaction.

Il faut dire que cet accord pourrait donner un signal fort en direction d'autres pays comme la France ou l'Italie qui souhaitent également que Google mette la main à la poche pour son activité de référencement de la presse. Si une brèche est effectivement ouverte, Google pourrait avoir du mal à lutter contre l'émergence en Europe d'un droit voisin ouvrant droit à une rémunération pour la presse présente en ligne.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Matrox DS1 : une première station d'accueil Thunderbolt enfin disponible
Google affine les résultats de recherche d'images pour limiter le contenu adulte
Microsoft Camera Codec Pack : prise en charge des RAW de 34 nouveaux appareils photo
Google place Windows 8 et Windows Phone 8 au second plan
L'université de Tokyo développe un robot avec
Dropbox rachète AudioGalaxy, spécialiste de la musique en streaming
Google Maps pour iOS enfin disponible
MediaTek devancerait Qualcomm sur le premier ARM Cortex-A7 quadri-coeur au monde
Facebook supprime son système de vote et actualise ses paramètres de confidentialité
GeekGet Episode 64 : le porte-clef cadre photo USB !
Haut de page