Taxer les liens de recherche ? Google menace, Bercy consulte

22 octobre 2012 à 09h16
0
Le dialogue semble se poursuivre entre représentants du gouvernement et de Google au sujet de l'éventualité d'établir un droit conduisant à un rémunération pour chaque éditeur de presse en ligne pour chaque lien référençant leurs contenus. Si le groupe américain estime que taxer de tels liens serait néfaste pour Internet, une réunion s'est tout de même tenue en fin de semaine dernière.

00FA000004812470-photo-logo-google.jpg
Depuis la rentrée, des représentants de la presse font part de leurs propositions afin que soit mis en place un droit voisin qui obligerait les services de référencement (Google en tête) à verser une sorte de redevance aux sites de presse. Décriée par le principal intéressé, la proposition est néanmoins soutenue par les éditeurs.

Afin de dénouer cette épineuse question, le ministère de l'Economie numérique situé à Bercy a organisé un rendez-vous ce vendredi avec les responsables de Google. Ces derniers ont ainsi rappelé leur franche opposition à un tel projet considéré comme « dommageable pour les internautes et pour internet. Nous sommes heureux d'avoir poursuivi aujourd'hui notre discussion avec le cabinet de la ministre, et avons souligné notre souhait de prolonger notre dialogue avec les éditeurs de presse », ajoute Olivier Esper, directeur chargé des politiques publiques chez Google France.

Plus tôt, Google avait envoyé une lettre au gouvernement dans laquelle il rappelait qu'il ne « peut accepter que l'instauration d'un droit voisin pour le référencement de sites de presse français mette en cause son existence même et serait en conséquence contraint de ne plus référencer les sites français ». Une menace visiblement entendue par le ministère de l'Economie numérique.

Si Fleur Pellerin entend donc maintenir le dialogue avec Google, la position semble plus tranchée du côté du ministère de la Culture.Aurélie Filippetti a placé les premiers éléments constituant une ligne de défense pour les éditeurs français. A ce titre, Reuters précise que la ministre a jugée cette éventuelle taxation de l'indexation de certains résultats de recherche comme « extrêmement pertinente » devant la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Des fans de l’excellent Portal 2 lui développent une campagne plutôt prometteuse
Test de Thrustmaster eSwap X Pro Controller : la Rolls des manettes filaires
RED, Free, B&You, Sosh : quelle est la meilleure promo forfait mobile en attendant les Soldes ?
PS5 : Vous pouvez désormais personnaliser la manette DualSense, contre 9,99$
Bonus éco, réparabilité, qualité de l'air, plastique, bornes de recharge : retour sur ce qui a changé au 1er janvier 2021
Un hacker accède au dispositif d'un sextoy connecté et demande une rançon à son utilisateur
Wing Commander I, II et III : quand jeu d'action et PC faisaient déjà bon ménage
CES 2021 : Sony VISION-S, le concept-car, tout en écran du constructeur Japonais se montre
En 2020, plus de 2 milliards de tweets ont traité du jeu vidéo, soit une hausse de 75 % en un an
WhatsApp, Signal : pourquoi tout le monde panique soudainement au sujet de ses données ?
Haut de page