France : Google Suggest poursuivi par des associations antiracistes

30 avril 2012 à 15h12
0
00C8000004892276-photo-google-menage-logo-balais-gb-sq.jpg
Quatre associations françaises viennent d'assigner Google en justice. En cause : son service Google Suggest, qui fait apparaître le mot « juif » dans les suggestions de recherche associées à des noms de personnes. Une situation que les organisations jugent inacceptable, et qui remet sur le devant de la scène la décriée fonctionnalité du moteur de recherche.

L'Union des étudiants juifs de France (UEJF), J'accuse! Action internationale pour la justice (AIPJ), SOS Racisme et le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) ont saisi la justice en fin de semaine dernière, en vue d'obtenir l'interdiction pour Google d'associer automatiquement le mot « juif » à une requête liée au nom d'une personne apparaissant dans le moteur de recherche. La suggestion est principalement effective avec des personnalités : pour François Hollande, Carla Bruni ou Jean Dujardin par exemple, la tentative est couronnée de succès. Très souvent, taper le nom d'une personnalité et la faire suivre de la lettre « j » fait apparaître le mot « juif » en première position.

Selon les associations, Google « amplifie la pensée antisémite qui présente les Juifs comme détenant le pouvoir en France » : « Google alimente les fantasmes sur l'influence des juifs qui seraient partout » précise Jonathan Hayoun, le président de l'UEFJ. « La France est certainement le pays ou on associe le plus souvent le mot juif à des noms propres dans ce moteur de recherche. Ce constat est inquiétant et conforte notre conviction que les préjugés antisémites sont toujours aussi vivaces dans notre pays. (...) Notre responsabilité est de lutter contre ce qui conforte et véhicule des préjugés antisémites. » Une vision partagée par SOS Racisme, dont l'avocat, Patrick Klugan, estime que « Si le propre du programme Google Suggest n'est pas idéologique, son utilisation l'est et les dégâts sont considérables. »

De son côté, Google n'a pas commenté cette nouvelle plainte à l'encontre de Suggest, mais la firme de Mountain View a précédemment expliqué dans des affaires liées à la suggestion de recherche que ces dernières sont le reflet de requêtes populaires effectuées par les internautes. « Les requêtes de prédiction sont déterminées, par le biais d'un algorithme, en fonction d'un certain nombre de facteurs purement algorithmiques (dont la popularité des termes de recherche), sans intervention humaine. Les données de la saisie semi-automatique Google sont régulièrement mises à jour afin de proposer les dernières requêtes du moment. » explique la page de support de la fonction. Une interprétation qui n'a pas empêché Google Suggest d'être condamné plusieurs fois en France, notamment en décembre 2011.

Une audience en référée est programmée mercredi 2 avril à 10h concernant le point soulevé par les associations antiracistes.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Microsoft se lance sur le marché du livre électronique
Données WiFi sniffées : selon la FCC, Google savait
LG lance un service de stockage dans le cloud aux USA et en Corée du sud
Microsoft publie le thème Metro sur jQuery Mobile
Rapport de sécurité annuel : Microsoft reste vigilant contre le ver Conficker
Samsung et Apple : rencontre au sommet le 21 mai
Apple répond aux critiques sur sa fiscalité américaine
Huawei investit dans la reconnaissance de mouvements et le stockage
Thecus N5550 : un NAS polyvalent à lecteur multimédia HDMI
Insolite : Cube, un jeu pour promouvoir Google Maps
Haut de page