Affaire Safari : Google visé par plusieurs enquêtes aux USA et en France

16 mars 2012 à 08h37
0
04963694-photo-google-target-logo-cible-sq-gb.jpg
L'affaire du contournement des réglages vie privée de Safari par Google rattrape aujourd'hui la firme de Moutain View : le Wall Street Journal rapporte que l'entreprise est actuellement sous les projecteurs des régulateurs américains et français qui s'intéressent de près au problème.

C'était déjà le WSJ qui, mi-février, dévoilait le comportement de Google, qui contournait le blocage des cookies liés à la publicité de Safari pour imposer discrètement ses fichiers de suivi, en vue d'un ciblage publicitaire de l'utilisateur. Selon Jonathan Mayer, le chercheur à l'origine de la découverte, Google ne se serait pas arrêté à l'ouverture d'une porte pour ses propres publicités et aurait également permis à Doubleclick de contourner le système de Safari.

Une fois le pot aux roses découvert, Google a fait marche arrière et a stoppé cette démarche, mais le mal était fait et aujourd'hui, l'entreprise risque de fortes amendes.

Aux Etats-Unis, c'est la Federal Trade Commission qui est en charge d'examiner si les pratiques de Google ont, ou non, violé les accords juridiques passés l'an dernier avec le gouvernement américain, dans lesquels la firme s'engageait à ne pas dénaturer ses pratiques de suivi des internautes. Selon une source proche de l'enquête, si la violation de l'accord était avérée, l'amende pourrait s'élever à 16 000 dollars... par jour et par violation. Difficile aujourd'hui d'estimer combien d'internautes ont été touchés par l'histoire, mais la somme pourrait être colossale. En outre, une autre enquête se focalisant uniquement sur l'infraction dans Safari sans prendre en compte les paramètres extérieurs est actuellement menée par un groupe de procureurs généraux américains. Les amendes dans ce cadre pourraient atteindre 5 000 dollars par effraction constatée.

Du côté de la France, c'est la CNIL qui a ajouté l'affaire Safari à son dossier lié aux changements de politique de vie privée de Google, au sujet duquel l'enquête est toujours en cours : la CNIL avait d'ailleurs demandé le report de l'application des nouvelles règles de confidentialité, une requête que Google n'a pas honoré.

En somme, la firme de Mountain View a eu beau adhérer à l'initiative Do Not Track et faire amende honorable suite à la découverte du problème, elle n'est pas pour autant sortie d'affaire, et elle pourrait payer très cher cette erreur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Apple refuse que les méchants des films utilisent un iPhone
Combien de GameBoy originaux sont encore dans les stocks de Nintendo ?
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€
Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois
La Commission européenne veut que les batteries de smartphone soient plus faciles à remplacer
Coronavirus : la Chine surveille WeChat et Twitter pour faire taire les critiques
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Apple supprime l'application iOS de Shadow pour violation des règles de l'App Store

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top