Comme un mea culpa, Google soutient l'initiative Do Not track

le 23 février 2012 à 11h42
0
0082000004093786-photo-logo-google-chrome-11.jpg
Une prochaine version du navigateur Chrome renforcera la vie privée des internautes en embarquant un système de protection Do Not Track.

En 2010, la FTC, Federal Trade Commission, avait demandé aux éditeurs de navigateurs de mettre en place des solutions permettant de protéger les internautes des publicités ciblées. L'organisme chargé de réguler le commerce aux Etats-Unis souhaitait que l'utilisateur puisse pleinement contrôler les informations personnelles recueillies par des sites Internet et le cas échéant, modifier celles-ci.

Firefox fut le premier navigateur à implémenter cette technologie. Chez Mozilla, celle-ci consiste à envoyer une requête HTTP déclarant aux sites que l'internaute ne souhaite pas être tracé. Pour IE 9, Microsoft a adopté un système de protection un peu différent qui se présente sous la forme d'une liste (Tracking Protection List - TPL) contenant des adresses que le navigateur ne pourra appeler que lorsque l'internaute aura tapé l'URL ou cliqué sur un lien direct. Pour sa part, Apple a également introduit son mécanisme auprès des développeurs au sein de Safari 5.1.

Les systèmes de type Do Not Track ne concernent cependant que la publicité et comme le rapporte le Wall Street Journal, Facebook sera toujours en mesure de collecter des informations relatives à l'utilisation de son bouton « Like » par exemple. Reste que les annonceurs et les sociétés spécialisées dans le traçage des internautes ont accepté de respecter les consignes du Do Not Track et n'utiliseront pas ces données à des fins publicitaires.

La semaine dernière nous apprenions que Google avait volontairement modifié le code de ses publicités afin de passer outre les paramètres de confidentialité du navigateur Safari sur iOS et Mac OS X. Quelques jours plus tard, Susan Wojcicki, vice-présidente du département de la publicité chez Google, explique être ravie de « rejoindre cet accord industriel pour le respect du Do Not Track ». Le navigateur Chrome embarquerait un dispositif de sécurité en fin d'année. Notons que Google a déjà mis à disposition une extension pour Chrome.

Par la suite ces différentes implémentations devraient être uniformisées et s'articuler autour d'un standard concocté par le W3C.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Google Chrome
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Intel Ice Lake vs Slylake : +40% d'instructions dans le meilleur des cas, +18% en moyenne
Nintendo Switch : des développeurs ont réussi à jouer à Tomb Raider... et Overwatch
Renault ZOE 2 : prix, caractéristiques, disponibilité... Que sait-on du futur modèle électrique ?
Withings annonce Move Timeless Chic, une montre qui allie élégance, technologie et endurance
L'UE accuse la Russie de désinformation lors des élections
Incredibox : le jeu de beatbox musical français qui cartonne
Google Assistant : la mémorisation automatique du stationnement réactivée
Iliad, maison mère de Free, partenaire du projet de cryptomonnaire de Facebook
Salon du Bourget - L’avion électrique d’easyJet et de Wright Electric dans les airs dans 10 ans
L'application de bureau Twitter de nouveau disponible pour les utilisateurs de macOS
scroll top