Vie privée : le W3C se penche sur un standard du Do Not Track

Par
Le 16 novembre 2011
 0
00dc000003941030-photo-w3c-logo-sq-gb.jpg
Chargé de réguler les standards du web, le consortium W3C a publié une ébauche de standard pour protéger les internautes de la publicité ciblée.

Face à la montée de la publicité ciblée, la Federal Trade Commission, chargée de réguler les pratiques commerciales aux États-Unis, avait en effet demandé aux éditeurs de navigateurs de faciliter la gestion des options de vie privée pour les utilisateurs. Stocké dans le cache du navigateur, les cookies, retenant les paramètres de l'internaute, ne seraient pas satisfaisants. L'internaute est effectivement en mesure de préciser s'il souhaite ou non recevoir de publicités ciblées et de spécifier ses goûts personnels. Cependant ces informations sont automatiquement purgées lorsque le cache de l'ordinateur est nettoyé.

De Google à Mozilla en passant par Microsoft, les éditeurs de navigateurs se sont donc prêtés au jeu et ont proposé leurs solutions respectives. Chez Mozilla, celle-ci consiste à envoyer une requête HTTP déclarant aux sites que l'internaute de souhaite pas être tracé ; un dispositif qui s'avère plus pérenne que le simple cookie. Pour sa part, Google proposait de conserver les préférences de l'utilisateur au sein d'une extension. Enfin Microsoft envisageait la création d'une liste noire d'URL que le navigateur ne pourra appeler.

Finalement, malgré les propos formulés au mois de février par Dean Hachamovitch, vice-président d'Internet Explorer, le W3C ne s'appuiera pas sur le mécanisme proposé par Microsoft mais sur celui de Mozilla. Deux documents ont ainsi été publiés. Le premier décrit la manière dont l'utilisateur configure ses préférences pour les sites internet et la manière dont ces derniers prendront en compte ces paramètres. Le second propose une définition du Do Not Track ainsi que des conseils d'implémentation pour les éditeurs de sites web.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Internet

scroll top