Facebook va investir deux millions d'euros pour soutenir la presse régionale française

22 septembre 2019 à 15h00
5
journal plié.jpg

Dans le cadre d'un programme mondial d'aide à la presse locale, Facebook lance un projet pour accompagner les médias régionaux français. Le réseau social prévoit une enveloppe de deux millions d'euros pour aider les différents titres à développer leur audience en ligne.

Au début de l'année, Facebook annonçait le lancement de son programme d'aide aux titres de presse locaux, promettant d'y investir 300 millions de dollars. Après une première déclinaison européenne en Allemagne, c'est à présent au tour de la France de recevoir les conseils de la plateforme sociale.

Développer l'audience numérique

À partir d'aujourd'hui, ce sont en effet dix médias régionaux français, ainsi qu'un groupe belge, qui vont être accompagnés par Facebook. En voici la liste :
  • Ouest France
  • Sud Ouest
  • La Dépêche du Midi
  • La Voix du Nord
  • La Provence
  • le groupe Ebra
  • Paris-Normandie
  • La Nouvelle République du Centre
  • Centre France
  • Le Courrier Picard
  • le belge Sud Presse.


Objectif du programme : aider la presse locale à augmenter son audience en ligne et à créer ou optimiser un système d'abonnement numérique. Pour y parvenir, le réseau social a donc prévu d'investir deux millions d'euros dans le soutien des 11 groupes précédemment cités.

Concrètement, ces derniers bénéficieront d'un accompagnement sur trois mois, à raison d'une séance de formation par semaine, pour les aider à développer leur audience numérique. Pour animer ce programme, Facebook a choisi Tim Griggs, ancien directeur du New York Times.

Lutter contre les fake news

Les médias locaux peuvent ainsi espérer suivre les pas de leur confrère allemand du Rheinische Post. À l'issue de l'accompagnement, le journal a en effet mis en place une nouvelle offre d'abonnement, qui a séduit 38 000 lecteurs outre-Rhin dès les premières semaines.

Pour Facebook, l'idée de cette initiative est de montrer son engagement en faveur d'une presse de qualité. Régulièrement accusé de favoriser la propagation de fake news, le réseau social entend désormais œuvrer pour une plus grande fiabilité des articles partagés sur sa plateforme.

Source : Huffington Post
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
mrs2047
Comme titre vous auriez pu mettre :<br /> “Facebook va investir deux millions d’euros pour assurer la propagande de la pensée unique dans la presse régionale française”<br /> Ça refléterai sans doute plus la réalité <br /> En espérant voir venir un jour des news annonçant plus de liberté et d’indépendance de la press…
wackyseb
Oh mais ils peuvent faite toutes les formations qu’ils veulent, je n’ai pas Facebook et ce n’est pas près de changer…
Mr.Sky
Beaucoup de Fake news , ou infox comme on devrait dire , sont relayées par les médias mainstream. A force de privilégier le direct et non les sources, pour au final ne rien dire de plus, et bien on se retrouve dans ces situations …
nirgal76
Ils v ont bien ensemble, on voit autant de mensonge dans facebook que dans la presse française. Même combat, le buzz d’abord, sans vérifier, et pensée unique obligatoire
share_the_pain
Privatisation encore et toujours
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Des chercheurs suisses élaborent une prothèse ultra-précise grâce au machine learning
Amazon aurait-il vu trop grand pour ses magasins sans caisses ?
🔥 La meilleure offre CyberGhost VPN à prix cassé !
Apple investit 250 millions dans Corning qui fabrique ses verres innovants
Chrome 77 pour Android va profiter d'améliorations dans sa gestion des onglets
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
Haut de page