Facebook : l’outil anti-fake news en test en Allemagne

16 janvier 2017 à 11h35
0
La fronde contre Facebook et les autres réseaux sociaux qui est montée à la suite de l'élection américaine, dans laquelle les fausses informations auraient, selon plusieurs observateurs, influencé le résultat final, semble avoir porté ses fruits. Facebook a annoncé plusieurs mesures pour vérifier les informations : le réseau social veut notamment faire appel au fact-checking et à des organismes indépendants.

Dimanche 15 janvier 2017, le géant de Menlo Park a annoncé qu'il commencerait à déployer les premières mesures en Allemagne dès cette année : au deuxième semestre, se dérouleront outre-Rhin, les élections fédérales où Angela Merkel brigue un nouveau mandat.

Le "fact-checking" pour vérifier les informations en Allemagne



Après avoir été accusé d'avoir joué un rôle important dans l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis, Facebook semble vouloir éviter des accusations similaires en Allemagne. Comme le signale International Business Times dans un article publié le 16 janvier 2017, le site Buzzfeed a déjà identifié une multiplication des fausses informations de l'extrême-droite allemande en amont des élections fédérales.

Facebook a donc réagi et a annoncé que les premières mesures pour identifier les fausses informations circulant sur son réseau social seront déployées en Allemagne pour cette occasion. Le géant américain va travailler avec des organismes indépendants qui répondent aux codes du fact-checking de l'institut de journalisme Poynter. Les organismes signaleront ainsi à Facebook si telle ou telle news est vraie ou si elle est totalement fausse, entraînant, le cas échéant, des sanctions.

0258000008635008-photo-facebook-fact-checking.jpg

Pas de censure mais une mise en garde



Facebook confirme qu'il n'y aura pas de censure sur son réseau social : les internautes pourront continuer de partager les fausses informations. Mais ces dernières seront identifiées comme ayant fait l'objet d'une vérification et comme étant sujettes à débat, invitant ainsi les internautes à vérifier les informations d'eux-mêmes.

Le groupe de Mark Zuckerberg prévoit également des actions visant à réduire les revenus des faux sites, notamment ceux qui copient le code graphique et le nom de sites mondialement connus.

Si Facebook a annoncé des mesures en Allemagne, le site ne semble pour l'instant rien avoir prévu en amont de l'élection présidentielle française qui se tiendra fin avril - début mai 2017. Peut-être par manque de temps : les élections allemandes se dérouleront entre le 27 août et le 22 octobre 2017 ce qui laisse, à Facebook, plus de marge pour signer les partenariats et mettre en place le côté technique.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top