Le chantage à la webcam prend de l’ampleur

30 novembre 2016 à 17h30
0
L'arnaque aux rencontres intimes sur Internet, on pourrait croire que c'est du passé. Malheureusement, ce type d'escroquerie est toujours en vogue.

Vous est-il déjà arrivé de recevoir, sur Facebook ou Skype, une demande d'amitié de la part d'une jeune fille au physique alléchant, que vous ne connaissez pas ? Si la réponse est oui, il est quasiment sûr qu'il s'agissait d'une tentative d'escroquerie avec demande de rançon.

Toujours le même scénario

Le scénario est toujours le même : après un échange par messages, le malfaiteur propose à sa victime de lui passer un appel vidéo, durant lequel il invite la victime à se dévêtir, voire à se masturber, pendant que lui-même enregistre cette vidéo. Une fois l'enregistrement terminé, le malfaiteur, qui n'utilise la jeune fille que comme un appât, dévoile sa véritable identité et demande le virement d'une rançon, faute de quoi la vidéo sera mise en ligne et envoyée à la famille de la personne.

Le chantage à la webcam est difficile à combattre, car les auteurs des faits (quasiment toujours des hommes) sont le plus souvent installés au Maroc, au Sénégal, en Côte d'Ivoire ou au Cameroun. En France, ce type de délit est passible d'un an d'emprisonnement et de 30 000 à 45 000 euros d'amende.

07766869-photo-webcam.jpg

Comment ne pas tomber dans le piège ?

La règle la plus simple est de ne jamais accepter de demande d'amitié de la part d'une personne que vous ne connaissez pas. Dans le doute, envoyez d'abord un message en demandant qui est cette personne. Au moindre signal suspect, coupez court à toute communication.


Si vous êtes adepte des rencontres en ligne, ne dévoilez jamais votre intimité avant d'avoir rencontré votre nouvelle connaissance en vrai. Si vous craignez que la personne avec qui vous correspondez utilise une fausse photo de profil, téléchargez cette photo, uploadez-la dans la barre de recherche de Google Images, et vérifiez si elle n'appartient pas à une autre personne. Les incohérences dans les propos de votre nouvelle connaissance peuvent également vous alerter : un même malfaiteur a le plus souvent plusieurs identités numériques et peut se perdre dans sa légende. Et même si cela se passe bien et que vous vous voyez déjà en vrai, évitez tout de même de créer des images numériques qui pourraient vous compromettre si, par malchance, elles se retrouvaient un jour en ligne (voir Le "revenge porn" condamné par de la prison).

Voir aussi :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top