Facebook, "sans doute tout vidéo" dans 5 ans

Thomas Pontiroli
17 juin 2016 à 13h37
0
« La vidéo, la vidéo, la vidéo », Facebook en a fait sa marotte, au point de prédire sa victoire sur le texte d'ici à cinq ans, sur fond de virage stratégique vers la réalité virtuelle. Les dés sont jetés.

Dans cinq ans, « Facebook sera définitivement mobile et probablement entièrement vidéo », a déclaré Nicola Mendelsohn, vice-présidente de Facebook pour la région Europe, Moyen-Orient et Afrique, lors d'une conférence organisée à Londres mardi 14 juin. Cette projection est faite sur le constat que Facebook observe une explosion de la vidéo, au détriment du texte. En un an, le nombre de vidéos vues par jour est passé de 1, à 8 milliards.

« Chaque année, nous voyons une diminution du texte... Si je devais parier sur quelque chose, je dirais : la vidéo, la vidéo, la vidéo », a souligné la responsable. Il faut dire que ce mode de communication est devenu central dans la stratégie du réseau social, parti en guerre contre YouTube, désormais en lutte contre Snapchat, et alors qu'il parie aussi sur la réalité virtuelle, suite au rachat d'Oculus VR en 2014 pour 2 milliards de dollars.

Idée derrière la tête



Dans la vision stratégique à long terme de Mark Zuckerberg, Facebook n'est plus ce grand journal intime ouvert à tous, dans lequel les membres consignent chaque jour leurs faits et gestes. En novembre 2015, le fondateur et PDG avait fait grand bruit en parlant de « téléportation ». Une exagération à nuancer. Son objectif est de « vous permettre d'être où vous voulez, avec n'importe qui, sans se soucier des frontières géographiques », disait-il.


08182306-photo-facebook-vid-o-360.jpg
La vidéo à 360 degrés est un élément central dans la stratégie de Facebook - Crédit : Facebook.


Qui a déjà porté un casque de réalité virtuelle a probablement constaté à quel point l'expérience pouvait être déjà déroutante, alors même qu'il s'agit de la première génération. Pour Mike Schroapfer, directeur de la technologie de Facebook, en 2025, « Oculus sera capable de berner vos sens pour qu'ils pensent que le monde virtuel est réel, en imitant le monde alentours en temps réel, et en offrant la capacité de créer ce que vous voulez en 3D ».

En d'autres termes, le réseau social imagine muer en « monde virtuel », faisant penser au jeu Second Life.

Détrôner YouTube



Dans ce nouveau paradigme, quelle place occupera le texte ? La réalité virtuelle étant, à proprement parler, de la vidéo, on comprend mieux le sens de la phrase de Nicola Mendelsohn. Pour autant, de là à ce que tout le monde ait un casque de VR dans dix ans, même si certains dispositifs sont peu onéreux (ceux dans lesquels ont enfiche son smartphone, comme le Samsung Gear VR), il y a un pas. En attendant, la vidéo classique a un bel avenir.

Après avoir rendu son lecteur vidéo exportable, Facebook l'a ouvert aux vidéos à 360 degrés, puis à la diffusion en direct - afin de tailler des croupières à Periscope de Twitter - et d'entrer dans une nouvelle dimension. Pour Nicola Mendelsohn, la vidéo « apporte bien plus d'informations dans un délai plus rapide ». Pour servir son but, Facebook prévoit un espace dédié à la vidéo... La vidéo, un sujet dont Mark Zuckerberg se dit « obsédé ».


À lire :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top