Facebook Messenger : une armée de bots pour faire de l'ombre aux applications mobiles

18 mars 2016 à 17h43
0
Le géant communautaire Facebook révolutionnera-t-il nos habitudes sur smartphones ? Il semblerait en tout cas que la firme de Mark Zuckerberg s'apprête à ouvrir les vannes pour une multitude de bots.

En août 2015, nous rapportions que Facebook planchait sur un concierge virtuel directement intégré au sein de Messenger. Baptisé M et soutenu par une intelligence artificielle, cet assistant a pour vocation à répondre aux questions posées par les internautes en langage naturel, et devrait à terme se révéler capable d'effectuer un certain nombre de tâches pour eux. Facebook pourrait officialiser ces travaux à l'occasion de la conférence F8 qui se tiendra le 12 avril.

Plus précisément, la plateforme serait constituée de bots, c'est-à-dire des algorithmes chargés d'effectuer des tâches de manière automatique. Mais couplés à un dispositif d'intelligence artificielle, ces derniers seraient alors en mesure d'entretenir une conversation avec un mobinaute. Selon plusieurs rapports, Facebook souhaiterait surtout ouvrir son « bot store », permettant à n'importe quelles sociétés de venir y greffer leurs services directement au sein de Messenger via un kit de développement spécifique.


A l'heure actuelle, les prestataires de services, qu'il s'agisse de Uber ou Pizza Hut, invitent les mobinautes à télécharger leurs applications mobiles pour effectuer et gérer les commandes. A l'avenir, il suffira de récupérer leurs bots sur Messenger puis de converser avec ces derniers. Plus besoin de multiplier les créations de comptes, Facebook dispose déjà de toutes les informations personnelles nécessaires à partager avec ces tiers. Si la stratégie de Facebook fonctionne, Messenger se transformera en une sorte d'invite de commandes universelle pour smartphones.

08387004-photo-facebook-messenger-ban.jpg

Facebook Messenger deviendra-t-il le centre de contrôle du smartphone ?


A l'instar des notifications aujourd'hui envoyées par les applications pour proposer du contenu en fonction d'un précédent achat, on peut imaginer que ces bots enverront simplement un message. Les sociétés seraient alors mises au même niveau que nos amis afin de capter davantage notre attention. On imagine par ailleurs que Facebook obtiendra une commission sur chacune des commandes effectuées au travers de Messenger. Or d'emblée, ces bots disposeront d'une base de 800 millions d'adeptes. Imaginons maintenant que la technologie soit portée sur la filiale WhatsApp revendiquant plus d'un milliard d'utilisateurs actifs...


Plusieurs éditeurs de messageries mobiles ont déjà franchi le pas, c'est le cas de Telegram qui propose certains mots-clés pour effectuer une recherche d'images, créer des sondages, suivre un répertoire de GitHub ou encore créer un rappel. Chez WeChat, il est possible de commander un taxi. Dès ses débuts AOL Messenger permettait de recevoir un bulletin météo.

C'est donc les travaux en intelligence artificielle qui permettront de rendre ces algorithmes intelligents. A terme Facebook pourrait alors faire de l'ombre aux applications mobiles mais également aux assistants virtuels comme Siri, Google Now ou Cortana.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top