Pourquoi Facebook et Uber sont désormais partenaires

Par
Le 17 décembre 2015
 0
Facebook et Uber ont annoncé cette nuit avoir conclu un partenariat : désormais, vous pourrez commander une voiture Uber depuis l'application Messenger du géant du réseau social. Un accord qui ne semble faire que des heureux.

Les utilisateurs de Messenger présents aux Etats-Unis et dans les villes où Uber est disponible vont désormais disposer d'une nouvelle option. Cas d'école : une conversation Messenger, un contact qui donne une adresse à un autre pour le rejoindre. Il suffira à ce dernier de sélectionner « transport » dans le menu d'options de l'application pour faire appel au service de voiture avec chauffeur. Vous avez ainsi la possibilité de « commander, suivre et payer pour un trajet dans Messenger », pour rendre « les transports aussi simples que l'envoi d'un message », indique Facebook.

Quel est l'intérêt pour ces deux sociétés de proposer un tel accord ? Pour Uber, ce partenariat s'inscrit dans une direction prise depuis 2014 et l'intégration dans Google Maps. Uber est également partenaire avec le service de réservation de restaurants OpenTable, avec les chaînes hôtelières Hyatt et Hilton, avec la compagnie United Airlines ou avec le conglomérat indien Tata.

0190000008285242-photo-facebook-uber.jpg

Avec les 700 millions d'utilisateurs de Messenger dont il est le premier à profiter dans son domaine d'activité, Uber dispose également d'une base utilisateurs importante. Peut-être de quoi conserver une longueur d'avance sur son grand rival américain Lyft, et de quoi aller grignoter encore la part de marché des taxis.
Facebook trouve aussi son compte dans ce deal, qui lui permet de parfaire sa base de données clients, mais surtout de faire en sorte que ses utilisateurs puissent accéder à des fonctionnalités sans avoir à télécharger une application, sans avoir à quitter une conversation et donc sans qu'ils ne quittent son écosystème.


L'idée est aussi de différencier ses sources de revenus, comme peuvent le faire les concurrents du réseau social : Line au Japon et WeChat en Chine. Le but de Facebook pourrait être de transformer Messenger ou WhatsApp en plateforme de mise en relation BtoC, pourquoi pas en utilisant au passage son futur assistant virtuel « M ».

Si cette fonctionnalité est pour le moment en phase de test, Facebook promet toutefois que « davantage de pays et davantage de partenaires de transports seront disponibles bientôt. »
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Facebook

scroll top