Mark Zuckerberg : Internet, aussi essentiel que les services d'appels d'urgence

01 juin 2018 à 15h36
0
Dans un édito publié par le Wall Street Journal, Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, met en avant sa vision concernant l'accès à Internet à travers le monde. Il considère le Web comme un service aussi essentiel que les plateformes d'appel d'urgence.

00FA000007206516-photo-21-mark-zuckerberg.jpg
Aujourd'hui, seul un tiers du monde est connecté : ce n'est clairement pas assez pour Mark Zuckerberg, fondateur et chef de file du réseau social Facebook, qui a lancé il y a 2 ans l'initiative Internet.org. Dans un édito publié par le Wall Street Journal, il estime que « le raccordement de tout le monde à Internet est l'un des défis fondamentaux de notre génération. »

« Il y a eu des moments dans l'histoire où l'arrivée de nouvelles technologies a complètement redéfini notre manière de vivre et de travailler. L'imprimerie, la radio, la télévision, les téléphones mobiles et Internet en font partie. Dans les décennies à venir, nous allons assister à une plus grande révolution, dans laquelle des milliards de personnes se connecteront à Internet pour la première fois » explique-t-il. Pour apporter sa pierre à l'édifice, la fondation de Mark Zuckerberg travaille sur un système de drones autonomes, de satellites et de lasers pour créer une couverture réseau globale. Le projet est actuellement développé par le Facebook Connectivity Lab, tandis que Google, de son côté, travaille sur un objectif similaire avec des ballons stratosphériques.

Mais Zuckerberg pointe un détail d'importance : la difficulté principale ne se situe pas véritablement dans le manque de couverture réseau, mais dans le manque d'accès facilité à cette dernière. « En vérité, près de 90% de la population mondiale vit déjà à portée d'un réseau cellulaire existant. Dans ce cas, nous n'avons pas besoin de construire entièrement de nouvelles infrastructures pour aider les gens à se connecter. Nous devons juste démontrer pourquoi il est précieux de rendre ces réseaux accessibles » explique-t-il. En somme, la majeure partie du travail est de permettre aux opérateurs locaux d'optimiser leur fonctionnement de manière durable et abordable, pour les encourager à fournir un accès à moindre coût aux populations laissées de côté.

C'est l'un des points sur lesquels travaille actuellement Internet.org. « Notre société considère déjà certains services téléphoniques de base comme essentiels : n'importe qui peut appeler le 911 pour obtenir des soins médicaux ou signaler un crime, même sur un téléphone dont le forfait n'est pas payé. A l'avenir, tout le monde devrait avoir accès aux services Internet de base, même sans payer un forfait data. Et comme les services téléphoniques de base ont encouragé plus de gens à acquérir un téléphone, il en sera de même pour Internet > estime> Mark Zuckerberg.

Un cercle vertueux pour l'économie

Si Zuckerberg évoque les enjeux en matière de communication, il ne laisse pas de côté l'économie et considère qu'outre garder le contact avec leurs proches et le reste du monde, les nouveaux internautes pourront également mieux travailler. « L'accès à des outils en ligne permet aux gens d'utiliser l'information pour mieux faire leur travail et cela permet de créer encore plus d'emplois, d'affaires et de possibilités. Internet est le fondement de cette économie » explique-t-il. « Une étude récente de Deloitte a constaté qu'élargir l'accès à Internet dans les pays en développement permettrait de créer 140 millions d'emplois et d'aider à sortir 160 millions de personnes de la pauvreté, et que cela aiderait également à réduire de manière significative le taux de mortalité infantile. Dans toute l'Afrique sub-saharienne, en Asie du Sud-Est et en Amérique latine, l'Internet va aider à stimuler le progrès humain. »

Le fondateur de Facebook met en avant de belles images et une ambition sans limite concernant le développement de l'accès à Internet à travers le monde. Néanmoins, il conclut tout de même en indiquant que « rien ne garantit cet avenir » et que « les années à venir constitueront une bataille pour étendre et défendre un Internet libre et ouvert. ». Outre l'importance financière des investissements évoqués, on pense également à la censure qui fait encore rage dans de nombreux pays, et qui sera sans doute un frein à une telle démarche. « Connecter le monde est à notre portée, et si nous travaillons ensemble, nous pouvons y arriver » estime Mark Zuckerberg, résolument optimiste.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Haut de page