Des utilisateurs de Facebook devant la justice pour avoir averti des contrôles de police

11 juin 2014 à 12h48
0
Plusieurs internautes ayant alimenté la page d'un groupe Facebook permettant d'avertir les utilisateurs de la présence de forces de police sont devant les tribunaux. Il leur est particulièrement reproché de mentionner la présence de radars.

00FA000006654524-photo-police.jpg
Pour la première fois en France, des utilisateurs de Facebook sont dans le collimateur des autorités judiciaires pour avoir agi à l'encontre des autorités. Il leur est reproché d'avoir constitué et alimenté un groupe du réseau social dont la particularité est de renseigner les internautes de la présence dans le département de l'Aveyron de forces de police aux abords des routes.

Le groupe en question est clair quant à son objectif. Il invite chacun à prévenir d'autres utilisateurs : « Tu es en voiture et tu vois une camionnette bleu, un radar, des motards dans l'Aveyron... viens le signaler sur ce groupe pour en informer les personnes autour de toi. Cela ne te prendras que 30 secondes et tu seras peut être un héros pour les personnes qui vont lire ton message ».

Pas moins de 10 personnes sont poursuivies en correctionnelle. Leur procès devrait s'ouvrir le 9 septembre prochain. La position de la justice est attendue sur ce sujet car de nombreuses pages de ce type sont désormais visibles sur les réseaux sociaux et permettent aux internautes d'avertir leurs concitoyens.

La loi est cependant stricte à ce sujet et condamne ce type de services. L'article R413-15 précise que « le fait de détenir ou de transporter un appareil, dispositif ou produit de nature ou présenté comme étant de nature à déceler la présence ou perturber le fonctionnement d'appareils, instruments ou systèmes servant à la constatation des infractions à la législation ou à la réglementation de la circulation routière » est puni d'une amende pouvant aller jusqu'à 1 500 euros.

Pour rappel, le boitier Coyote avait été contraint de modifier quelque peu son fonctionnement, passant d'un « avertisseur de radars » à un service « d'aide à la conduite ». Ce dernier prévient désormais les conducteurs de la présence de zones dites « à risque » sur leur route, suite à un rappel à la loi.

Le service reste donc légalement utilisable sur notre territoire depuis cette refonte. Cette situation pourrait toutefois être amenée à changer, si la justice décide de condamner les utilisateurs de Facebook ayant lancé de simples avertissements.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Le CSA monte une équipe de professionnels des médias pour lutter contre les fake news
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes
SFR augmente le prix de ses forfaits internet fixe
Amazon dévoile le calendrier pour recevoir ses commandes avant Noël

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top