La lecture de "Mein Kampf" ne sera plus suggérée sur Facebook

01 juin 2018 à 15h36
0
La lecture de Mein Kampf n'apparaîtra plus en tant que suggestion Facebook. Une décision prise après qu'un internaute belfortain a eu la drôle de surprise de voir cette proposition s'afficher sur son profil.

0104000006163584-photo-facebook-pouce-thumb.jpg
« Allergique à l'extrême droite », un internaute du Territoire de Belfort a eu la drôle de surprise de se voir suggérer la lecture de Mein Kampf sur le réseau social, à côté d'une BD Titeuf. L'information avait été initialement révélée par le quotidien régional Franc-comtois Le Pays le 25 août dernier.

Difficile de comprendre exactement comment l'algorithme de suggestion a pu placer en bonne position l'ouvrage historique de propagande nazie préfigurant la Shoah. L'homme s'était contenté d'indiquer sur le réseau avoir lu des romans de Philip Kerr relatifs à cette période.

Renseignements pris auprès de Facebook, le nécessaire a été fait pour que l'ouvrage ne puisse plus proposer aux membres du réseau social, en raison de son caractère « sensible ». En revanche, son référencement n'a pas été mis en cause, puisque la vente de l'ouvrage n'est pas interdite en France et que la lecture de ce dernier peut présenter un intérêt pour les passionnés d'histoire ou simplement les plus curieux, au-delà, évidemment, de la propagande véhiculée.

Et de préciser la très nette différence entre référencement et suggestion. Le réseau social s'efforce ainsi de prendre en compte les différences de perception que peut renvoyer un livre, un film ou autre selon les pays et les territoires. On rappelle par ailleurs la possibilité de signaler tout contenu qui pourrait gêner un utilisateur. À condition bien sûr de justifier sa requête.

Quatre bureaux dans le monde sont chargés de traiter ces demandes, pour un délai moyen de 24 heures à 48 heures. Les signalements sont pris en charge autant que possible par des employés dont la langue maternelle correspond au pays dans lequel la requête a été formulée, « pour mieux comprendre la justification et en saisir les subtilités », précise-t-on.

01F4000005779034-photo-facebook-timeline.jpg

En mars dernier, Facebook a souhaité renforcer la mise en avant par les membres des films, livres et musiques qui leur plaisent le plus. Cette refonte majeure de la rubrique À propos s'est confirmée au mois de mai avec la possibilité de promouvoir ses centres d'intérêts en notant les oeuvres. La base de données de Facebook serait alimentée par les membres, à partir des informations recueillies depuis des années. Avant d'être complétée, notamment grâce à des services open source « de type Wikipédia », dans le but d'améliorer la présentation et les informations relatives aux ouvrages.

Le mystère reste entier concernant l'algorithme. Celui-ci est présenté comme « assez classique », comparable aux outils utilisés par la concurrence comme Amazon ou encore la Fnac. Les critères de référence portent bien évidement sur les profils des utilisateurs, les mots référencés ainsi que sur les informations déjà partagées sur les profils. Le rapprochement de ces éléments et des mots-clés permet ensuite de suggérer des oeuvres aux membres du réseau social.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

PRISM : la NSA a versé plusieurs millions de dollars aux firmes partenaires (màj)
Taxis contre VTC : les raisons de la grogne
DSM 4.3 : SSD caching et modems 3G pour les NAS Synology
Internet des objets et M2M : ARM s'offre Sensinode
Apple dépose un brevet pour faciliter le partage musical
SFR lance la 4G à Paris : quelles zones sont couvertes ?
Nokia Sirius : une tablette Windows RT de 10 pouces le mois prochain ?
Télévision de rattrapage : l'écran PC utilisé dans la moitié des cas
Le navigateur Opera 16 passe en version finale
Facebook va bien payer 20 millions de dollars pour ses
Haut de page