Indisponibilité de Facebook : un pirate revendique un hack, le réseau social dément

Par
Le 12 octobre 2012
 0
Dans la soirée de jeudi, de nombreux utilisateurs européens de Facebook n'avaient plus accès au réseau social en France, en Allemagne, en Italie, en Norvège ou encore en Grèce. Un utilisateur de Twitter membre du mouvement Anonymous a rapidement revendiqué un piratage, mais Facebook a vite démenti.

00fa000003191078-photo-facebook-logo.jpg
La version Web de Facebook n'était plus disponible pendant plusieurs minutes durant la soirée de jeudi, mais les internautes rassemblés sur Twitter ont rapidement trouvé une parade en se connectant à la version mobile du réseau social depuis leur navigateur. Rapidement, un utilisateur de Twitter, @AnonymousOwn3r, a déclaré être à l'origine de la mise hors service de la plateforme en Europe.

Cet internaute ne vous est peut-être pas inconnu, et pour cause : il avait déjà déclaré être à l'origine des déboires de Go Daddy en septembre dernier. L'hébergeur américain, victime d'une panne de plusieurs heures ayant entraîné la mise hors ligne de milliers de sites, avait rapidement répondu en démentant tout piratage au profit de problèmes internes.

Facebook a également démenti avoir été hacké, et a expliqué que les difficultés rencontrées par certains internautes européens étaient dues à « un changement de DNS dans le cadre d'un test d'optimisation du trafic. Ce changement a entraîné des problèmes temporaires d'acheminement pour certains utilisateurs. » La situation est rapidement rentrée dans l'ordre par la suite.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Facebook

scroll top