Pas de "bug" Facebook pour la Cnil

02 octobre 2012 à 17h58
0
La Cnil vient de rendre son enquête au sujet des critiques formulées par des utilisateurs de Facebook. Ces derniers estimaient que des messages a priori privés s'étaient retrouvés sur leur Timeline, lisibles de tous. L'autorité estime que ces messages ont bien été envoyés à l'époque de murs à murs.

00FA000005423007-photo-facebook-messages-priv-s-1.jpg
La Cnil a mené ses investigations et vient de livrer une partie de ses conclusions au sujet de la récente polémique touchant Facebook. Certains utilisateurs considéraient en effet que leurs messages privés apparaissaient dans leur zone de publication publique. Après un démenti formel du réseau social, la Cnil avait diligenté une enquête afin de tirer définitivement au clair cette histoire.

La Commission estime ainsi que : « les messages incriminés par de nombreux utilisateurs de Facebook semblent être exclusivement des messages Wall-To-Wall et non des messages envoyés par l'intermédiaire de la "messagerie privée" de Facebook ». Elle concède néanmoins que « le caractère privé du contenu de certaines des communications révélées semble indiscutable. En d'autres termes, les utilisateurs avaient l'impression d'envoyer des messages privés lorsqu'ils utilisaient la messagerie wall to wall. »

La Cnil affirme donc que certains utilisateurs ont donc pu redécouvrir ces messages lors du passage automatique à la Timeline.

Elle demande à nouveau au réseau social d'être plus transparent quant à ses méthodes de diffusion de l'information de ses utilisateurs. L'autorité invite également ces plateformes à mettre en place des « paramètres par défaut protecteurs de la vie privée, en particulier lorsqu'ils modifient de manière unilatérale leur politique de confidentialité ».

Mise à jour

Facebook a rapidement répondu aux conclusions de la Cnil. Le service explique être satisfait de « l'aboutissement de nos échanges avec la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL) qui ont permis de confirmer officiellement qu'il n'y a eu aucun "bug" ou défaillance technique rendant publiques les informations privées des utilisateurs de Facebook. Le bon usage de Facebook est notre priorité. Nous travaillons régulièrement et en toute transparence avec les autorités compétentes et les associations, en France et dans le monde, pour mettre en place des initiatives pédagogiques auprès de nos utilisateurs. »

Le réseau social insiste également sur le fait que l'autorité irlandaise de protection des données (Irish DPA) avait précisé qu' il respectait la législation européenne relative à la protection des données.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top