Facebook entre en bourse

Dans quelques minutes, le réseau social va faire l'ouverture de la bourse de New-York. Pour ce faire, Facebook a confirmé que l'action est proposée à la vente au prix de 38 dollars.

00FA000004990310-photo-f-acebook-logo.jpg
Facebook réalise ses premiers pas en bourse. Cette journée du 18 Mai est historique pour le réseau social qui propose 180 millions de nouvelles actions, auxquelles s'ajouteront 157,4 millions de titres cédés par les actionnaires actuels de la société. Au total, Facebook devrait dégager pas moins de 16 milliards de dollars grâce à cette opération pour une valorisation de 104 milliards de dollars.

Cette introduction en bourse est également historique pour les marchés puisque l'arrivée de Facebook est la seconde plus importante aux Etats-Unis derrière Visa. Facebook dépasse également Google qui était parvenu à lever 1,6 milliard de dollars en 2004 (et avait atteint une valorisation de plus de 20 milliards de dollars) ou Microsoft en 1986. Malgré tout, Facebook a tenu à confirmer dans un ultime communiqué que le prix d'entrée du titre a bel et bien été fixé à 38 dollars.

Désormais, l'objectif de Facebook est de rassurer les marchés sur sa capacité à éviter que la cotation de son titre ne soit trop volatile. Sur ce point, certains éditeurs d'applications pour Facebook comme Antvoice se veulent rassurants. Alban Peltier, p-dg de la société française précise : « Ce que les investisseurs voient en Facebook c'est avant tout le potentiel de croissance. Et ils ont raison ! Facebook possède encore un potentiel incroyable en terme de revenus eu égard à l'audience de son site (plus de 900 M d'utilisateurs mensuels dans le monde entier). Mais c'est surtout l'Open Graph qui est valorisé car cette plateforme ouvre des perspectives insoupçonnées au niveau des usages des internautes et de la relation qu'ils ont avec les marques. Nous sommes clairement à un point de rupture de l'internet ».

En dehors de la sphère des marchés, Facebook devra apporter la preuve que le secteur du mobile pourra lui servir de relais pour sa croissance. Pour rappel, lors de la publication de ses résultats pour le compte du premier trimestre de l'année, Facebook avait tenu à préciser que 500 millions d'utilisateurs consultent le réseau social depuis leur mobile. Sur ce dernier point, le réseau rappelait qu'il ne monétise pas cette audience puisqu'aucune publicité ne figure sur les versions mobiles de Facebook. Sur ce segment, sa marge est donc importante.

Ce nouvel apport d'argent frais devrait donc permettre au réseau social d'accroitre la pression publicitaire mais également de recruter massivement et de développer ses activités. Toutefois, Facebook devra rester vigilant quant au traitement qu'il réserve aux données personnelles. Le réseau social a déjà été confronté aux critiques de certains utilisateurs mais la mise en place d'une nouvelle politique de confidentialité qui serait jugée polémique pourrait avoir des conséquences néfastes sur le titre du groupe.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Ant Group réfléchit à comment se séparer de Jack Ma, pour calmer Pékin
PlayStation : un changement de stratégie préjudiciable pour l'avenir de la PS5 ?
Chute de prix de la souris sans fil Logitech M171 (rouge) pour PC et Mac !
Test du Moustache Friday 27 FS Speed : un speedbike efficace, mais aussi des contraintes
Punch-Out sur NES : le jeu de boxe de votre enfance... Avec ou sans Mike Tyson ?
Forfait mobile : la Série Free Mobile 70 Go à moins de 10€
Photophone : notre comparatif des meilleurs smartphones taillés pour la photo
Comparatif des meilleurs smartphones photo (2021)
Facebook confond Bitche et
Une loi à New York force des FAI à proposer un abonnement à moins de 15$ aux familles à faibles revenus
Haut de page