Premiers tests 5G de Qualcomm : hypervitesse !

26 février 2018 à 10h50
0
Qualcomm profite du Mobile World Congress pour livrer les résultats de ses expériences grandeur nature à Francfort et San Francisco des futurs réseaux 5G. Des tests au plus près des réalités du terrain, mais les conclusions sont à la hauteur des attentes.

En moyenne, tant sur la navigation que sur le téléchargement, la 5G atteint des débits près de 10 fois supérieurs aux actuelles normes LTE et LTE Advanced de la 4G.

5G illustration


Un test grandeur nature

On nous promet depuis des mois, voire des années, un bond technologique encore jamais vu, l'avènement d'un internet sans fil ultra-rapide capable de supporter des technologies de rupture. Mais que vaudra vraiment la 5G, à l'épreuve de la réalité ? C'est ce qu'a voulu savoir Qualcomm. Le fabricant de semi-conducteurs a mené des études de terrain poussées, et il en livre les résultats cette semaine au Mobile World Congress de Barcelone.

Qualcomm a fait tourner des simulations dans deux villes : Francfort en Allemagne, et San Francisco en Californie. En se basant sur l'emplacement des antennes-relais actuelles, leur spectre d'émission, mais aussi les demandes des usagers sur le réseau, ainsi que la grande variété des appareils, Qualcomm livre une estimation assez précise des débits auxquels vous pourrez prétendre.

Des débits de 7 à 18 fois supérieurs selon Qualcomm

Précision supplémentaire, l'étude de Qualcomm se fonde uniquement sur la 5G NR (New Radio), la norme qui étrennera le réseau 5G dès l'an prochain, et qui sera bâtie en tandem avec l'actuelle technologie de 4G LTE. Il ne s'agit pas encore de la 5G définitive dite standalone. Malgré cela, les résultats sont époustouflants : à Francfort, pour la navigation mobile, le débit grimpe à 490 Mbps, contre 56 Mbps en 4G, soit une vitesse moyenne 7 fois supérieure.

Pour le téléchargement, le bénéfice de la 5G est encore plus impressionnant : le débit moyen atteint 100 Mbps, contre seulement 8 Mbps en LTE, soit une vitesse 12 fois supérieure ! A San Francisco, les résultats sont encore supérieures : de 71 Mbps à 1,4 Gbps en navigation, et de 10 Mbps à 186 Mbps en téléchargement. De quoi visionner une vidéo en 8K en 120 fps depuis son smartphone dans la rue. Bien sûr, ce n'est pas pour tout de suite : encore faut-il que les constructeurs lancent sur le marché les mobiles adaptés. Mais c'est très prometteur.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HBO va recréer Westworld IRL
Orange : meilleur opérateur mobile selon l'UFC - Que Choisir
L'iPhone ne résiste pas au froid.. et pourrait s'éteindre !
Apple se préparerait à lancer un nouveau casque
Samsung : une appli pour mesurer votre niveau de stress
Nouvelle prouesse du robot-chien de Boston Dynamics
Boring reçoit le feu vert pour creuser un tunnel à Washington DC
Une maison en forme d’oeuf à poser partout
Une IA vous résume les CGU illisibles
Le smartphone, première source de connexion à Internet
Haut de page