Yahoo souhaiterait se faire racheter par Verizon

22 juillet 2016 à 17h07
0
A la fin du mois, les négociations en cours pour le rachat des activités web de Yahoo seront finalisées. Il semblerait toutefois que la firme de Sunnyvale ait déjà fait son choix.

Parmi les finalistes des enchères pour le rachat des activités web de Yahoo - comprenant Yahoo Mail et Yahoo Search - nous retrouvons Verizon, Quicken Loans ainsi que des fonds d'investissement comme TGP. Mais il semblerait que la société de Marissa Mayer ait déjà fait son choix.

Selon une dépêche de Reuters, après une analyse des acheteurs potentiels, Yahoo se concentrerait sur un rachat effectué par l'opérateur Verizon. La direction estime que c'est le candidat pouvant apporter le maximum de potentiel aux activités de Yahoo par la suite.

035C000008134372-photo-yahoo-hq-ban.jpg


Rappelons qu'en mai 2015, Verizon avait précédemment racheté Aol pour 4,4 milliards de dollars et la société souhaiterait réunir les deux équipes.

Selon une source interne, aucun accord final ne serait signé entre les deux parties. On ne connaît donc pas le montant de cette acquisition, mais il serait évalué entre 3,5 et 5 milliards de dollars.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
scroll top