Facebook dément officiellement un accord avec Yahoo! autour de la recherche

0
Facebook a coupé court aux rumeurs lancées le week-end dernier par le Sunday Telegraph : le réseau social n'a pas l'intention de signer un partenariat avec Yahoo! dans le cadre du développement d'un moteur de recherche.

00FA000005030146-photo-yahoocfacebook.jpg
Le Sunday Telegraph rapportait dimanche que Marissa Mayer, PDG de Yahoo, et Sheryl Sandberg, directrice des opérations de Facebook, avaient entamé des discussions pour établir un partenariat autour de la recherche en ligne. Les deux firmes, qui se sont déjà rapprochées après leurs attaques respectives pour violations de brevets - finalement réglées à l'amiable - devaient, selon les bruits de couloir, travailler conjointement sur le moteur de recherche de Facebook.

Dans un communiqué publié lundi, Facebook dément tout rapprochement de ce type. « Les gens attendent une meilleure expérience de recherche sur Facebook. Nous travaillons sur des améliorations pour mieux réponde à leurs attentes, mais nous ne sommes pas en pourparlers pour conclure un nouveau partenariat autour de la recherche » explique le réseau social.

Pour l'heure, le point commun entre Facebook et Yahoo! dans la recherche, c'est Bing, le moteur de Microsoft : la firme de Sunnyvale affiche les résultats de Bing dans les résultats de son moteur, tandis que Bing intègre les données de l'Open Graph dans ses propres résultats.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Orange et SFR lancent leur réseau de diffusion de contenus
Musique : Google étoffe son catalogue en Europe
OLED : Samsung et LG Display au coeur d'une nouvelle guerre de brevets
UK : des chercheurs redémarrent un ordinateur vieux de plus de 60 ans
Atmail, le webmail open source, lève 2 millions de dollars
Livebox 3 : modem et télécommande double face en fuite
HTTPS : Facebook commence le déploiement aux Etats-Unis
Firefox sur Android élargit la compatiblité avec davantage de smartphones
App Store : 1 million d'applications validées, mais un quart supprimées
Les ventes d'AMD sont pour trois-quarts des APU
Haut de page