La justice requiert 9 mois de sursis pour avoir enregistré 27 films en salle

Olivier Robillart
Publié le 27 octobre 2011 à 18h18
La justice reproche à un homme d'avoir enregistré avec sa caméra 27 films dans plusieurs salles de cinéma. Pour avoir également mis à disposition ces copies sur Internet, le tribunal de Dax a requis 9 mois de prison avec sursis contre lui.

00FA000003745230-photo-cam-ra.jpg
Le parquet général du tribunal de Dax vient de demander à la Cour de condamner à 9 mois de prison avec sursis un homme de 40 ans, originaire de la région parisienne. La justice lui reproche d'avoir enregistré 27 films dans plusieurs cinémas des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. Le parquet souhaite également que soit reconnue sa responsabilité dans le fait d'avoir diffusé illégalement ces films sur Internet et demande à ce qu'il réalise 200 heures de travaux d'intérêt général.

Selon l'AFP, aucune amende n'a été requise à l'encontre de ce camcorder. Par contre, les Majors (Columbia, Disney, Paramount, Fox, Universal, Gaumont et Warner Bros) ont demandé le paiement de la somme d'1,28 million d'euros au titre des dommages et intérêts. En outre, son matériel d'enregistrement a été confisqué.

Pour rappel, le « camcording » est le fait de filmer illégalement un film ou un événement dont les droits de diffusion ont été limités. Cette copie (à la qualité relative et souvent inégale) est donc, en principe, interdite lorsqu'elle est réalisée dans un endroit ouvert au public.

L'avocat de l'accusé a estimé que la qualité des copies diffusées sur le Net pouvait jouer en la faveur du pirate. En effet, selon Me Jean-Benoît Saint-Cricq « la qualité exécrable des films enregistrés au caméscope ne peut pas être confondue avec une copie DVD ». Malgré cet argument, les plaignants ont estimé que l'ensemble des films avaient été téléchargés 516 455 fois.

Le tribunal devrait rendre son jugement définitif le 12 janvier prochain.
Olivier Robillart
Par Olivier Robillart

Mêler informatique, politique et journalisme tu essaieras ! Voilà ce que m'a demandé un jour un monsieur ridé tout vert qui traînait dans un square en bas de mon immeuble. J'essaie désormais de remplir cette mission en tant que rédacteur pour Clubic. Je traite principalement de politique numérique tout comme de sécurité informatique et d’e-Business. Passionné de Star Wars, de Monster Hunter, d’Heroic Fantasy et de loisirs numériques, je collabore régulièrement à de multiples projets vidéo de la rédaction. J’ai également pris la fâcheuse habitude de distribuer aux lecteurs leur dose hebdomadaire de troll via la Clubic Week.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.