[MàJ] Wikileaks, cible d'attaques Ddos à répetition

Par
Le 02 décembre 2010
 0
Suite à la diffusion de documents classés confidentiels, ou câbles (communications) des ambassades, une série d'attaques a pris pour cible le site Wikileaks. Dirigé par Julian Assange, également accusé de viol, le site où plus précisément la page réservée à la publication de ces informations est la proie à de multiples attaques par déni de service.

00a0000003752024-photo-logo-article-cloud-computing.jpg
Le site était bien accessible quelques heures pendant la journée de mardi, mais depuis, il est quasiment impossible de retrouver les informations sensibles. Bien qu'il soit difficile d'identifier la source de l'attaque, sur Twitter, certains hackers « nationalistes » américains ou russes s'arrogent la paternité de ces attaques Ddos.

Du coup, Mikko Hypponen, le p-dg de l'éditeur de sécurité F-Secure a lâché sur Twitter que : « Wikileaks a changé son adresse IP, de 91.194.30.32 à 46.51.186.222 ». Un signe que quelques heures avant la divulgation des documents, Wikileaks serait passé dans le Cloud d'Amazon, histoire d'espérer pouvoir tenir la charge...

Reste qu'à l'heure actuelle, les fichiers sont toujours indisponibles. Un retour de bâton ?

Mise à jour : Le site a quitté le Cloud d'Amazon depuis ce jeudi 2 décembre. Il faut dire que Wikileaks n'est disponible que par intermittences depuis l'annonce des révélations. Cette fois, de nouveaux câbles, évoquant la corruption des responsables russes sont visibles. Après une recherche à partir de l'adresse IP, on se rend compte que, le site est désormais hébergé chez un opérateur suédois basé à Stockholm appelé Bahnhof (RID-0000150989). Le français OVH serait visiblement aussi de la partie... Reste à savoir si ce changement sera suffisant pour éviter ces attaques Ddos répétées.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Internet

scroll top