Des chercheurs australiens battent un record de vitesse internet avec une bande passante de 44,2Tb/s

25 mai 2020 à 11h50
18
Fibre © Shutterstock.com
© Shutterstock.com

Des chercheurs des universités australiennes de Monash, Swinburne et Melbourne disent avoir établi un nouveau record de débit internet de 44,2 Tb/s.

Les résultats de l'étude ont été publiés dans la revue Nature Communications. Un tel débit permettrait théoriquement de télécharger le contenu de dizaines de films Blu-Ray en très haute qualité en une fraction de seconde.

Vitesse record sur fibre standard

La connexion test a été établie sur 75 km de distance, entre le campus du RMIT de Melbourne et le campus Clayton de l'Université de Monash.

L'un des éléments intéressants à propos de ce transfert de données est qu'il a été réalisé en utilisant une unique puce intégrée au réseau. Par ailleurs, les chercheurs affirment que la fibre utilisée pour l'étude est « standard », et qu'elle reflète celle utilisée par le réseau National Broadband Network (NBN).

Un tel débit n'est pas pour demain, mais le matériel utilisé signifierait, précise The Verge, que l'initiative pourrait être finalement appliquée à l'infrastructure internet déjà existante. Pour Bill Corcoran, co-auteur principal de l'étude et conférencier à l'Université de Monash, « ce que nos recherches démontrent, c'est la capacité des fibres dont nous disposons déjà dans le sol, grâce au projet NBN, à être l'épine dorsale des réseaux de communication d'aujourd'hui et de demain. Nous avons créé quelque chose d'évolutif pour répondre aux besoins futurs ».

La technologie des micro-peignes

Si la fibre utilisée est standard, ce nouveau record mondial a pu être établi grâce à l'utilisation d'une technologie appelée « micro-peigne », ce que les chercheurs définissent comme reposant sur des « peignes de fréquence optique basés sur des résonateurs à microcavité ». Une technologie prometteuse pour les scientifiques cherchant à concevoir des méthodes de transfert de données plus efficaces et plus denses.

Les experts cherchent désormais à transformer leur initiative en un produit qui pourra être directement utilisé par les professionnels dans les infrastructures en place. Arnan Mitchell, du RMIT, a déclaré : « À long terme, nous espérons créer des puces photoniques intégrées qui permettraient d'atteindre ce type de débit de données sur les réseaux de fibre optique existants à un coût minimal ». En somme, il faudra encore attendre un peu pour pouvoir télécharger son film préféré à 44,2 Tb/s.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
18
13
Vanilla
Tout cela est somme toute largement prévisible. Étant donné que la fibre optique fait voyager de la lumière, et qu’il n’y a rien qui voyage plus vite que la lumière… il est impossible d’avoir quelque chose de meilleur que la fibre optique elle même, ensuite, la vitesse est fonction de comment on utilise la lumière , comment on l’encode et comment on la décode. Mais la fibre elle même restera normalement pour toujours « suffisante » pour toutes les futures augmentations de débits possibles, puisque à part additionner des fibres, il est impossible de faire mieux que la vitesse de la lumière.
latarrask
La lumière dans le verre ne va qu’à 200’000 km/s. Ensuite il y a les impuretées de la fibre qui pourraient être problématique à certaine fréquence, elle peut aussi ne pas être transparente pour certaine longueur d’onde, etc. Il y a plein de trucs qui font que nos fibres actuelles ne seront pas forcément celles de demain
kroman
L’Australie a bien besoin d’innovations. Leurs accès internet sont lents et chers !
KaspOu
L’Australie n’est surtout pas connectée en fibre au continent américain, mais par satellite…<br /> Enfin c’est en cours de connexion, et une fois connectée ils auront la même connexion que nous
Demongornot
En fait, les communication direct par laser ont potentiellement largement plus de débit que la fibre optique !<br /> Mais c’est plus difficilement maîtrisable.<br /> Puis techniquement les onde radio c’est aussi des photons voyageant proche de la vitesse de la lumière (dans l’atmosphère c’est moins rapide que dans le vide).
Monpat
bjr, j’ai fait du facetime une fois entre la nouvelle calédonie et la france , j’ai été bluffé par le temps de réponse très très rapide
mcbenny
Pour y vivre, je peux confirmer que les connexions sont à la fois correctes et loin d’être top.<br /> Les vidéos conférences avec la France sont tout à fait normales, des fois un poil faible mais il n’y a pas besoin de débits monstrueux pour ça.<br /> C’est la qualité de disponibilité du réseau qui est par contre souvent mise en cause. Dès qu’il y a beaucoup de vent, de pluie, ou des orages, les connexions tombent.<br /> Après il me semble intéressant d’améliorer la vitesse sur les infrastructures existantes.<br /> Je me souviens des débuts de l’internet grand public oû on était persuadés que le 128k était le maximum envisageable sur une paire de cables (coût téléphonique multiplié par 2), et puis l’ADSL est arrivé, sur la même infrastructure de cables.
newseven
L’Australie c’est très grand 7 692 060 km2 .<br /> Rien n’a voir avec la France 672 051 km2.<br /> fr.wikipedia.org<br /> Liste des pays et territoires par superficie<br /> Cet article est une liste des États souverains classés en fonction de la surface totale de leur territoire, incluant les entités listées dans les standards ISO ISO 3166-1. Les chiffres représentent leur superficie totale, couvrant les terres et les eaux intérieures. Certaines entrées peuvent également comprendre les eaux marines internes (eaux côtières). Les mers territoriales, zones contiguës et les zones économiques exclusives ne sont pas incluses. Le total de toutes les terres du monde est de...<br /> La surface à recouvrir n’est pas du-tout la même.<br /> vs la<br /> Population Australie 24,99 millions (2018).<br /> Population France 66,99 millions (2019.<br /> Donc l’absorption des coups de la production ne sont pas les mêmes pour le ratio de la population.<br /> Donc c’est très normale que la France a un meilleur ressaut l’internet que l’Australie.<br /> (-_-)
newseven
Tu sais que bien des scientifiques pense que la lumière est une atome d’autre un protons ou encore électrons .<br /> C’est trop subjectif.<br />
Vanilla
Vaut mieux que tu arrêtes de parler de science je pense. Car tous les vrais scientifiques savent deux choses: la lumière n’est ni un atome et encore moins un proton ou un électron !!<br /> Ils savent ces deux choses suivantes qui ont été démontrée depuis plus d’un siècle déjà… (et en science un siècle c’est énorme…)<br /> La lumière est composée de photons.<br /> Le photon est un boson.<br />
nirgal76
La lumière est une onde ET une particule (le photon, un boson)
nirgal76
A ces vitesses, tu ne stocke plus, internet est ton disque dur
juju251
Et le jour où le site hébergeant les données disparait ou connait une avarie, tu pleures.
newseven
Au moins la lumière c’est quelque chose ( matière ).<br /> Comme l’Énergie.<br /> Tant que allez dans le gros tabou .<br /> je vais en rajouté une couche.<br /> La température est aussi une matière.<br /> Il y a aussi plusieurs sorte de température que l’on peut définir par sa capacité dissimilé les autre matière ( radiation ,radiante ).<br /> Oui je regarde souvent star trek.<br /> Mais je veux pas trop m’aventurer sur le sujet de la règle de trois.<br /> espace<br /> matière<br /> déplacement<br />
Sinic
C’est aussi valable avec un DD que l’on perd ou qui crame sans crier gare ^^
juju251
Oui, c’est évident. <br /> Mais je répondais à Nirgal76 qui évoquait le stockage en ligne uniquement.<br /> Le stockage en ligne uniquement, c’est risqué (pas plus que le stockage sur un seul disque en local, on est d’accord là-dessus). Et certains s’en sont déjà mordus les doigts, j’ai notamment en mémoire la fermeture de Megaupload. <br /> Je pense que pour beaucoup stockage sur un service en ligne = Le service en ligne mets en place les sauvegardes et autres redondances pour ne rien perdre …
MattS32
Les débits élevés possibles avec la fibre optique n’ont rien à voir avec la vitesse de la lumière. La vitesse à laquelle l’onde se propage dans le médium, ça joue uniquement sur la latence, pas sur le débit. Et sur ce point, non seulement la fibre optique n’est pas plus rapide que le cuivre (la vitesse de propagation d’un signal électrique dans le cuivre est du même ordre que la vitesse de la lumière dans une fibre optique), mais en plus il y a bel et bien plus rapide, les signaux radio se propagent à une vitesse 50% supérieure à celle de la lumière dans une fibre optique (hé oui, rien ne va plus vite qu’une onde électromagnétique dans un milieu donné, mais la vitesse d’une onde électromagnétique dans une fibre est plus faible que dans un gaz ou dans le vide). C’est pour ça que les centres de données dédiés au trading haute fréquence ont souvent une liaison radio pour gagner en rapidité de traitement des transaction, la fibre ne servant qu’en backup (parce que la liaison radio est très sensible aux perturbations, donc peut facilement tomber).<br /> Ce qui fait les débits très élevés de la fibre optique, c’est sa très faible sensibilité aux perturbations extérieures et sa très faible atténuation du signal, qui permet d’envoyer des signaux bien plus complexes et transportant donc beaucoup plus de données.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le dernier cargo japonais HTV s'amarre à l'ISS cet après-midi
RGPD : Twitter et WhatsApp encourent de lourdes amendes si les pays de l'UE se mettent d'accord
La Ford Mustang Mach-E retardée à 2021 en Europe
Intel acquiert Rivet Networks, fabricant des cartes réseaux et Wi-Fi Killer ; une bonne nouvelle ?
Realme annonce le X50 Pro Player, un smartphone gamer refroidi à l'aide de graphite
iPhone : un nouveau jailbreak pour les déverrouiller tous
Halo 3 pour PC prêt à être testé dès le mois de juin
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
Pac-man recréé par une IA de NVIDIA pour le 40e anniversaire du bonhomme jaune
Le Raspberry Pi 4 peut désormais booter via USB
Haut de page