Bientôt des voitures autonomes sur les routes de Californie

le mardi 27 février 2018
C'est une nouvelle étape de franchie dans l'aventure de la voiture autonome. Les autorités californiennes ont en effet procédé aux modifications du code de la route, afin d'autoriser la circulation de voitures autonomes sur les routes californiennes... sans chauffeur derrière le volant !

En Californie, les automobilistes risquent bientôt d'avoir un choc. A compter du 2 avril, les sociétés travaillant sur des projets de voitures autonomes seront en effet autorisées à les faire circuler sur les routes de l'Etat, ce qui est en fait déjà le cas depuis plusieurs années. Mais cette fois, une nouvelle étape de taille est franchie : elles pourront lancer leurs voitures à l'assaut du bitume... sans personne derrière le volant ni même à bord !

Plus de chauffeur à bord des voitures autonomes en avril


A la place, la nouvelle réglementation exige que les véhicules restent en contact permanent avec un centre de contrôle, afin qu'un opérateur puisse reprendre immédiatement en main les commandes du véhicule, en cas de besoin. Techniquement, selon les nouvelles règles édictées, le véritable conducteur d'un véhicule autonome sera donc l'opérateur à distance. Il devra posséder un permis de conduire en règle, et sera responsable en cas d'accident.

Les entreprises qui procéderont aux tests devront par ailleurs prouver qu'elles sont assurées pour les dégâts qui pourraient être provoqués par les véhicules autonomes, à hauteur de 5 millions de dollars, soit 4,5 millions d'euros.

10 volvo cars voiture autonome lifestyle_cropped_0x0


Californie : vers la conduite autonome de niveau 5


Tout est prévu dans la nouvelle réglementation : par exemple, le véhicule doit pouvoir être interpellé par les forces de l'ordre. Pour cela, il doit être capable de reconnaître les voitures de police, ou les signaux d'un officier de police lui enjoignant de s'arrêter, et d'obéir à ses injonctions. A défaut, bien entendu, c'est l'opérateur humain qui prendra les commandes et obéira aux ordres.

La conduite autonome est classée en différents niveaux, allant de 1 à 5. Certains véhicules aujourd'hui en circulation assurent déjà un niveau 2, voire 3, par exemple quand le véhicule est capable de conduire seul dans les bouchons ou sur l'autoroute. Au niveau 4, le véhicule est capable de conduire seul dans toutes les situations, mais un opérateur humain doit demeurer derrière le volant, pour pouvoir reprendre en main les commandes.

Le niveau 5, la conduite totalement autonome, ne prévoit pas d'intervention humaine. L'expérimentation qui va démarrer en Californie au mois d'avril se situe donc techniquement entre le niveau 4, et le niveau 5 de l'autonomie des véhicules....

Modifié le 01/06/2018 à 15h36