Instagram prend des mesures contre les applications donnant accès aux comptes privés, Ghosty en tête

18 novembre 2019 à 17h50
0
ghosty

Le réseau social a envoyé une demande de mise en demeure de l'application frauduleuse.

Instagram poursuit sa lutte contre le contournement de ses conditions d'utilisation. Dernière application épinglée : Ghosty, une application permettant de consulter les profils privés.

Instagram part à la chasse au stalking

La semaine dernière, nous évoquions l'existence de Ghosty, une application permettant à ses utilisateurs d'accéder aux profils privés d'Instagram. Aujourd'hui, le réseau social a annoncé avoir pris des mesures contre ce type d'applications. Première étape : l'envoi d'une demande de mise en demeure à l'encontre de Ghosty.

Avec cette action, Instagram entend bien imposer ses conditions d'utilisation à tous. En effet, Ghosty contourne les paramètres de confidentialité du réseau social et donne accès à des informations réservées aux abonnés des comptes privés, comme les contenus postés sur le profil, la liste des abonnés et des abonnements ou encore la photo de profil agrandie. Lancée en février 2019, l'application compte 500 000 téléchargements à son actif.

Plus tôt en octobre, Instagram s'était attaqué à Like Patrol, une autre application qui encourageait le stalking (le fait d'espionner un utilisateur en ligne) en traquant les likes laissés par une personne. La lutte contre cette pratique est au cœur de la politique actuelle de Facebook, le propriétaire d'Instagram, pour améliorer le bien-être de ses utilisateurs.


Chercher une aiguille dans une botte de foin

Outre cette demande de mise en demeure, Instagram a indiqué vouloir engager d'autres poursuites à l'encontre de Ghosty. Actuellement, l'application n'est déjà plus téléchargeable sur Google Play Store. À terme, elle pourrait purement et simplement être supprimée de la plateforme.

La chasse aux applications violant les conditions d'utilisation des réseaux sociaux n'est pas récente. En 2014, Google Play Store avait déjà retiré de son catalogue plusieurs applications relatives à Snapchat. Pour contourner la durée de vie limitée des contenus échangés entre utilisateurs, les applications concernées permettaient de sauvegarder photos et vidéos. Une pratique totalement contradictoire avec le principe d'utilisation de Snapchat.

Pour les plateformes de téléchargement d'applications comme pour les réseaux sociaux, l'enjeu qui se pose est de trouver un moyen pour repérer plus facilement ces applications frauduleuses... Et de mettre la main sur les autres « Ghosty » avant qu'elles ne deviennent populaires.

Le défi est de taille : en septembre 2019, on comptait quelques 2 800 000 applications téléchargeables sur Google Play Store.

Sources : Engadget, CNET
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
scroll top