Et IBM breveta... les e-mails de réponse automatique

02 mars 2017 à 12h02
0
Si vous êtes salarié avec une boîte e-mail professionnelle et que vous partez en vacances il y a de fortes chances pour que vous ayez paramétré une réponse automatique disant, « je ne suis pas au bureau, je vous répondrai à mon retour ». C'est une pratique courante, si ce n'est généralisée... et ce, depuis des décennies. Mais, semble-t-il, personne n'avait breveté la chose jusqu'à ce qu'IBM s'y colle.

Validé le 17 janvier 2017 après un processus qui aura duré 6 ans, il existe désormais un brevet pour cette technologie que tout le monde utilise plusieurs fois dans l'année.

IBM dépose un brevet pour une technologie vieille de plusieurs décennies



Repéré, entre autres, par le blog de l'EFF (Electronic Frontier Foundation) qui ne s'est pas privée d'écrire un post intitulé « Le brevet idiot du mois », ce dernier est totalement valide. Il s'agit du brevet numéro 9 547 842 validé par l'office américain des brevets et il porte sur la capacité d'envoyer un mail automatique à ses contacts en guise de réponse. Bien évidemment, l'utilisation première de cette fonctionnalité est de prévenir en cas d'absence.

0258000008319892-photo-ibm-logo.jpg

La seule différence que l'EFF a pu trouver entre les systèmes actuels et celui déposé par IBM est que le système s'enclenche quelques jours avant le début effectif de la période d'absence, permettant aux interlocuteurs de s'organiser. Une différence minime puisqu'il suffirait, en fait, de créer une autre réponse automatique qui serait envoyée durant la période précédant l'absence pour avoir la même fonctionnalité.


IBM rendra le brevet public



La micro-polémique liée à ce brevet un peu particulier et, semble-t-il, inutile a fait réagir IBM. Le groupe, contacté par le site Ars Technica, a déclaré qu'il rendra le brevet public et qu'il va notifier à l'office américain des brevets son intention de renoncer à tout droit sur l'utilisation de cette technologie. IBM n'a donc pas l'intention de devenir un patent troll ("chasseur de brevets" dans un but principalement économique).

Et heureusement : la technologie remonte aux années 80, au moment où Microsoft a lancé son système Xenix, l'ancêtre d'Exchange. Le système permettait déjà une réponse automatique et, depuis, tous les services mails intègrent cette fonctionnalité. Si un patent troll avait obtenu le brevet, il aurait pu faire pas mal de dégâts...

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top