Test Konyks Antalia A60WR : une ampoule connectée qui n’apporte rien de neuf

Johan Gautreau
Expert objets connectés
13 avril 2020 à 14h51
3
Le marché des ampoules connectées est on ne peut plus rempli. Cela n'empêche pas les français de Konyks de tenter leur chance. La French Tech peut-elle se démarquer ? Découvrez notre avis dans ce test de l'ampoule Antalia A60WR.

Si Philips et LIFX dominent incontestablement le haut de gamme des ampoules connectées, la bataille faire rage entre de nombreuses marques en entrée et milieu de gamme. Et même si Xiaomi semble le plus prendre la tête du peloton, quelques challengers sont à surveiller de près.

L'entreprise française Konyks n'en est ainsi pas à son coup d'essai, proposant à la vente trois modèles d'ampoules connectées, un ruban de LED et même un interrupteur Wi-Fi. Cette sélection vient compléter le reste du catalogue estampillé French Tech qui comprend - entre autres - des prises connectées, des caméras IP ou encore des détecteurs.

Cette offre alléchante sur le papier tient-elle pour autant la route une fois confrontée à un usage quotidien ? C'est ce que nous avons tenu à vérifier en intégrant pendant plusieurs jours les appareils de la marque au sein d'une maison connectée.

Spécifications techniques de l'ampoule connectée Antalia A60WR

Le modèle Antalia A60WR de Konyks est une version allégée de l'A70. Si elle reprend les mêmes fonctionnalités comme la compatibilité avec Alexa et Google Assistant, elle est aussi moins puissante.

Konyks Antalia A60WR - Présentation

La fiche technique de cet éclairage intelligent se montre cependant à la hauteur de la concurrence. Le prix est d'ailleurs au même niveau, soit 19.90€ sur le site officiel de Konyks. L'ampoule se place ainsi dans le milieu de gamme, marchant directement sur les plates-bandes du géant Xiaomi.

Mais voyez plutôt ce qui vous attend :
  • Ampoule LED
  • 810 lumens
  • Puissance maximale 8.5 W
  • Classe énergétique A+
  • Culot E27
  • 25.000 heures de durée de vie
  • Réglage de l'intensité lumineuse et des couleurs
  • 16 millions de couleurs
  • Connexion via Wi-Fi 2.4 GHz (pas besoin de pont de connexion)
  • Application compatible iOS et Android
  • Compatible Amazon Alexa, Google Assistant et raccourcis Siri

L'Antalia A60WR reste classique, mais apporte néanmoins tout ce qu'on peut attendre d'une ampoule milieu de gamme. Il faut malheureusement faire l'impasse sur le Wi-Fi 5 GHz, ce qui est une constante sur les objets connectés de Konyks. On regrettera aussi l'absence d’un modèle avec culot B22, l'Antalia E14WR rattrapant le coup pour le culot E14.


Antalia A60WR : une ampoule qui passe partout

L'évolution technologique aidant, les ampoules connectées deviennent de plus en plus compactes. Sans être la plus petite du marché, l'Antalia A60WR reste quand même très compacte avec des dimensions de 115 x 60 mm.

Face à l'impressionnante Xiaomi Yeelight RGBW de première génération - 120 x 55 mm - l'ampoule française fait toutefois office de modèle réduit. C'est une bonne chose, elle pourra s'installer presque n'importe où.

Konyks Antalia A60WR - Comparaison design

Niveau poids, nous sommes ici en présence d'une vraie plume avec seulement 51 grammes sur la balance. Il en résulte un aspect fragile qui incite à la méfiance quant à la durée de vie de cet appareil...

Sans surprise, le design est aussi très basique. Il fait fortement penser à celui de la TP-Link LB130, une ampoule concurrente de la même gamme tarifaire. Mais après tout, rares sont les ampoules connectées qui se démarquent par leurs attraits esthétiques !

Konyks Antalia A60WR - Taille

L'Antalia A60WR embarque dans son culot un module Wi-Fi. Ce dernier permet de se dédouaner d'un quelconque pont de connexion comme on en trouve sur la gamme Phlips Hue. Il en découle une installation simplifiée. On perd cependant les avantages du Zigbee, à savoir une basse consommation et une meilleure portée. Idéalement, l'ampoule de Konyks s'utilisera en intérieur, à portée de votre routeur ou répéteur Wi-Fi préféré.

Une configuration enfantine et rapide

Il est temps de passer aux choses sérieuses. La mise en service de l'Antalia A60WR se fait en quelques minutes grâce à l'application dédiée de Konyks - qui est elle-même dérivée de l'application Smart Life.

Il suffit donc de visser l'ampoule connectée sur son culot et d'alimenter le tout. Elle doit clignoter. Si ce n'est pas le cas, il suffit d'allumer et d'éteindre l'interrupteur cinq fois jusqu'au clignotement. Une fois fait, il faut se rendre dans l'application et sélectionner le matériel. L'ampoule apparaît dans la liste. Il ne reste qu'à la sélectionner pour l'appairage.

Konyks Antalia A60WR - Etape 1
Konyks Antalia A60WR - Etape 2

Pour ce test, nous avons connecté l'Antalia A60WR à un routeur BitDefender BOX 2 situé à environ 5 mètres de distance. La connexion s'est effectuée sans aucun problème. On signalera juste que le mot de passe du réseau est visible par défaut, ce qui n'est pas idéal pour la sécurité...

Konyks Antalia A60WR - Etape 3
Konyks Antalia A60WR - Etape 4

Une fois l'ampoule liée, il ne reste plus qu'à lui assigner un emplacement dans la maison. Ce n'est pas obligatoire, mais vous y gagnerez en simplicité si vous utilisez déjà plusieurs objets de la marque Konyks.

Konyks Antalia A60WR - Etape 5

Application Konyks : l'essentiel est là

Nous avons déjà eu l'occasion de passer en revue l'application Konyks lors de nos tests des prises Priska+ Mini et Polyco de la marque. L'ampoule s'intègre parfaitement au reste, se montrant simple d'usage.

Konyks Antalia A60WR - Application

Le menu principal permet d'accéder aux raccourcis de base : interrupteur virtuel on/off, luminosité et compte à rebours. Le fonctionnement est ici le même que sur la multiprise Polyco.

Konyks Antalia A60WR - Raccourcis

Pour régler en profondeur l'ampoule, vous devrez accéder à son interface dédiée. Celle-ci est on ne peut plus classique. Un dessin de l'ampoule en plein centre de l'écran indique son état. Appuyer dessus allume ou éteint l'appareil. La gestion des couleurs et autres paramètres passe par le menu en bas de l'écran. Le premier onglet passe l'éclairage en blanc neutre. On peut ensuite régler la luminosité. Étrangement, il est impossible de régler la colorimétrie des blancs. On doit se contenter du réglage par défaut proposé par Konyks...

Konyks Antalia A60WR - Interface ampoule

En appuyant sur le second bouton, on arrive sur le réglage des couleurs. C'est bien plus complet grâce à une roue chromatique et deux réglettes qui gèrent la puissance et ce qu'on pourrait qualifier de contraste. En mixant le tout, on obtient un panel de couleurs très dense. Mais toujours pas de réglage précis des blancs...

Konyks Antalia A60WR - Couleurs

Le troisième menu se consacre quant à lui aux traditionnelles scènes, c'est-à-dire des schémas de couleur prédéfinis. On en dénombre huit. Libre à vous de les modifier, les renommer et changer leur fonctionnement. Vous pouvez ainsi créer un carrousel qui change progressivement les couleurs ou rester sur un éclairage fixe. L'ensemble reste quand même très basique, surtout face aux nombreux éclairages d'ambiance qu'on trouve chez LIFX par exemple.

Konyks Antalia A60WR - Scènes

Mais passons au dernier onglet. Celui-ci comporte deux fonctions : Planning et Compte à rebours. C'est ici que vous pourrez définir des comportements de base pour l'allumage et l'extinction de votre Antalia A60WR. Là aussi, la simplicité est de mise.

Konyks Antalia A60WR - Planning
Konyks Antalia A60WR - Compte à rebours

Pour aller plus loin, il faudra revenir au menu Scénario de l'application Konyks. Celle-ci est dotée d'un système d'automatisation à la IFTTT fort bien fait. Vous pourrez par exemple créer une routine pour allumer votre ampoule à la nuit tombée ou l'éteindre quand vous sortez du périmètre de votre domicile. Il suffit de choisir un actionneur et une réaction en conséquence. En temps qu'ampoule, l'Antalia A60WR vous laissera pas mal d'options à choisir parmi la couleur, le mode, la luminosité ou encore un compte à rebours à déclencher après l'action initiale. Comme nous avions pu le constater avec les prises de la même marque, c'est ici très complet !

Konyks Antalia A60WR - Scénario

La partie automatisation devrait convaincre les amateurs de domotique. On regrettera quand même une certaine légèreté dans les autres réglages de l'ampoule connectée française. Oubliez aussi la présence d'un compteur de puissance, il n'y en a pas sur ce modèle.

Une puissance correcte pour toute la maison

L'Antalia A60WR bénéficie d'une puissance lumineuse similaire à la concurrence directe, soit 800 lumens. C'est largement suffisant pour éclairer correctement la plupart des pièces de la maison.

Cette puissance est bien entendu réglable, soit manuellement, soit en sélectionnant l'un des presets de l'application. L'ampoule siégera ainsi aussi bien en tant que lampe de chevet pour une lecture discrète le soir ou en plein milieu de la cuisine par exemple.

Konyks Antalia A60WR - Puissance

L'éclairage se diffuse d'ailleurs très bien, l'Antalia 60WR ayant un cône de diffusion de 200°. Vous êtes donc assuré de bien éclairer n'importe quel endroit de votre domicile.

Un éclairage équilibré mais qui néglige les blancs

Comme la plupart des ampoules connectées du marché, le modèle de Konyks que nous testons ici permet de jouer sur une large gamme de couleurs. 16 millions de combinaisons sont possibles, l'idéal étant de gérer tout ça avec le second onglet du menu dont nous parlions plus haut.

Konyks Antalia A60WR - Couleurs lumière

Les couleurs sont d'ailleurs très bien rendues, ce qui permet de profiter de nombreuses ambiances selon l'humeur du moment.

Dommage qu'il n'en aille pas de même pour les blancs. Comme nous le disions plus haut, ces derniers sont totalement négligés au sein de l'application. Par défaut, l'ampoule adopte un blanc relativement neutre. Mais pour utiliser une colorimétrie plus chaude ou froide, il faut passer par l'onglet des couleurs. On doit dès lors tâtonner avec la roue chromatique et la réglette des contrastes pour obtenir du blanc froid ou chaud. C'est lourd et peu intuitif...

Compatibilité avec Amazon Alexa et Google Assistant

Si vous n'utilisez pas d'interrupteur connecté, l'idéal sera de passer par un assistant vocal. Le top est bien entendu d'utiliser une enceinte intelligente ou un écran connecté. Vous pourrez ainsi contrôler à la voix l'allumage de l'ampoule ou changer son intensité et sa couleur.

Pour nos essais, nous avons donc employé un Echo Show 5. Avant tout, il faut paramétrer l'ampoule dans l'application Amazon Alexa. Si vous avez déjà la Skill Konyks, l'Antalia A60WR sera détectée immédiatement après sa configuration initiale. Il ne vous restera qu'à lui attribuer un nom éloquent pour la commander facilement.

Konyks Antalia A60WR - Echo Show

Le contrôle vocal reste simple : allumer/éteindre, faire varier la colorimétrie ou monter/descendre en puissance. Comme chez les concurrents, on ne peut pas activer vocalement les scènes prédéfinies dans l'application Konyks.

Le fonctionnement est identique du côté de Google Assistant. Faute d'écran ou d'enceinte compatible, nous nous sommes rabattus sur l'application smartphone. Ici aussi, les fonctions basiques de l'ampoule sont accessibles. Par contre, pas moyen d'activer les fonctions les plus poussées comme la variation continue des couleurs.

Konyks Antalia A60WR - Google Home

Au final, Konyks ne va pas plus loin que les concurrents, ni moins loin. La voix apporte un confort certain, même si ça ne remplace pas la rapidité d'un interrupteur classique. Par contre, c'est fort pratique dans le cadre d'un handicap moteur si le bouton mural n'est pas accessible.

Konyks Antalia A60WR : le verdict de Clubic

L'ampoule connectée de Konyks n'est pas mauvaise. Elle n'est pas exceptionnelle non plus. En fait, elle est tout ce qu'il y a de plus banal. Tout fonctionne bien, mais rien ne la démarque de ses - trop ? - nombreuses concurrentes.

Si sa mise en place et son utilisation au quotidien sont très simples, on regrette quand même le manque de paramètres, surtout dans la gestion des blancs. L'absence de compteur de consommation pourra aussi être un frein à l'achat.

Heureusement, tout ceci est contrebalancé par une partie automatisation très complète à la façon d'IFTTT. Les amateurs de domotique auront donc de quoi scénariser en profondeur le comportement de l'ampoule sans passer par une application tierce. Le contrôle vocal avec les principaux assistants intelligents du marché ajoute une couche de confort supplémentaire.

Au final, les 20€ demandés pour cette Antalia A60WR semblent justifiés. Espérons juste que l'application permette un peu plus de réglages dans le futur afin de démarquer ce produit comme il le mérite.

Konyks Antalia A60WR

6

Les plus

  • Mise en service simple et rapide
  • Pas besoin de hub
  • Compatible Alexa et Google Assistant
  • Automatisation complète via l'application

Les moins

  • Mauvaise gestion des blancs
  • Manque de réglages d'ambiance
  • Pas de suivi de la consommation
  • Ampoule finalement très banale

Puissance lumineuse8

Qualité de l'éclairage7

Mise en service8

Application7

Prix7


Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Ripple (XRP) met fin à son partenariat avec le service de transfert d’argent MoneyGram
Kia tease l'EV6, son premier véhicule électrique conçu sur la e-GMP partagée avec Hyundai
Monster Hunter Rise : une nouvelle démo le 11 mars et du contenu gratuit après le lancement
L'excellent Samsung Galaxy Note20 256 Go à prix cassé pour cette vente flash Cdiscount
L'imprimante jet d'encre HP OfficeJet 6950 est en vente flash à moins de 100€
Les caractéristiques du Microsoft Surface Laptop 4 se dévoilent officieusement
Le Canada investit massivement pour électrifier ses transports en commun
Oculus : Facebook travaille déjà sur les Quest 3 & 4 pour intégrer le suivi du visage et des yeux
Stud’Live : un live Twitch caritatif de 48 heures pour aider les étudiants dans le besoin
Meilleur forfait mobile : le comparatif de mars 2021
Haut de page