Test Innr Smart Flex Light Colour : le ruban LED qui veut apporter de la couleur à votre intérieur

David Nogueira
Spécialiste automobile
31 décembre 2021 à 12h12
1
Innr FLC 120 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

À l’approche des fêtes de fin d’année et avec les journées qui se raccourcissent, l’idée d’équiper votre intérieur a peut-être (re)fait surface. S’il existe naturellement des ampoules connectées, les rubans LED ont eux aussi le vent en poupe, car ils permettent de créer des ambiances lumineuses sur de plus grandes surfaces. L’Innr Smart Flex Light Colour, ou FL 120C de son petit nom, fait partie de ces solutions qui inondent de plus en plus le marché.

Le test de ce modèle est l’occasion de voir comment le constructeur envisage de faire la différence avec son ruban LED couleur de deux mètres, vendu tout de même 40 euros environ. Ce ruban LED, que vous pourriez aussi trouver sous la référence FL120C, vous propose d'apporter un peu de couleur à votre intérieur, mais sa conception le limite à certains usages.

Innr Smart Flex Light (FL120C)
  • La facilité d'installation logicielle
  • La qualité de l'application
  • La compatibilité avec les assistants vocaux
  • La réactivité de la connexion ZigBee
  • Certains choix de conception
  • La qualité de l'éclairage trop quelconque
  • Impossible de rallonger le ruban

Fiche technique Innr Smart Flex Light (FL120C)

Éclairage

Lumens
600
Couleur
RGB
Température de couleur
1800K - 6500K
Variation d'intensité de lumière
Oui

Spécifications techniques

Forme ampoule
Bandeau
Puissance
12W
Tension
220
Durée de vie
30 000h

Connectivité

Environnement(s) logiciel(s) compatible(s)
Google Home, Philips Hue, Amazon Alexa
Assistant vocal compatible
Google Assistant, Alexa


Une conception perfectible

Jusqu’à présent, la conception des produits Innr que nous avons testés nous a plutôt fait bonne impression. Des emballages soignés, des produits de bonne facture, qui semblent robustes et généralement plutôt élégants. Bref, dans l'ensemble nous n'étions pas déçus.

Malheureusement, une multitude de petits détails que nous allons décrire dans ce test font que ce ruban FL 120C ternit quelque peu le tableau. En tout cas, nous étions habitués à mieux.

Innr FLC 120 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic
Innr FLC 120 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic


Sitôt la boîte ouverte, la qualité de fabrication du ruban nous surprend : pour un produit vendu 40 euros, nous nous attendions à quelque chose d'un peu moins « cheap », ou bon marché.

Innr FLC 120 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Au déballage, on remarque sans surprise que le ruban est enroulé autour d’un disque en plastique. Jusque là, tout va bien, c'est assez classique. Dommage, exception faite de ce bout de plastique, tout le reste de l'emballage est en carton et constituait alors à nos yeux le genre de petit détail qui compte.

Innr FLC 120 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Ruban, bloc secteur et les deux adapteurs pour celui-ci, on extrait le tout de la boîte pour s'emparer ensuite du principal accessoire qui nous intéresse : le ruban lui-même. Le toucher confirme la première impression, c'est un peu trop fragile, voire bas de gamme. Si nous avions payé une douzaine d'euros sur certains sites d'import chinois, cela ne nous aurait pas dérangés, mais à 40 euros… ça coince un peu.

Innr FLC 120 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Nous reconnaissons que la couche de plastique qui recouvre le ruban de LED est bien translucide, ce qui est très important pour ne pas provoquer de perte de luminosité. Néanmoins, le ruban apparaît comme étant très fin entre les doigts et, plus embêtant, l’adhésif double face ne nous inspire que très peu confiance.

Une fois la fine pellicule bleue ôtée, la partie adhésive ne nous semble pas d'une efficacité redoutable. Malheureusement, seul un essai sur la durée avec les variations de température dans la maison nous permettra d'en tirer les conclusions adaptées. En l'état, il tient toujours en place après quelques semaines.

Innr FLC 120 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

En fonction de vos besoins, vous pourrez raccourcir le ruban LEDs tous les 16,6 cm, comme mentionné dans la notice. Mais attention, Innr ne livre ici aucun moyen de revenir en arrière, à moins d'être un peu bricoleur et à l'aise avec un fer à souder.

Innr FLC 120 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

D’ailleurs, on regrette même que le câble d’alimentation soit directement soudé à l’une des extrémités du ruban LED. Certes, cela permet de garantir une qualité d'assemblage et un risque limité de faux contact entre l'alimentation et l'adaptateur à brancher sur le ruban, mais cela fige sa longueur. En effet, il ne faut pas compter sur l’autre extrémité du ruban pour prolonger la longueur du ruban au-delà des deux mètres de base.

C’est dommage, car d’autres modèles, à l’image des produits Lidl par exemple, proposent de le faire grâce à un adaptateur, justement, qui permet de relier plusieurs rubans ensemble. Il faut évidemment respecter la puissance du bloc secteur lui-même, mais cela reste une option intéressante.

Innr FLC 120 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic


Au bout du ruban le transformateur est assez imposant (7,9 x 4 x 2,3 cm), mais il est doté de morceaux d’adhésif double face pour le positionner le mieux possible. La grande longueur du câble d’alimentation (2,5 m) facilite aussi l’installation, mais un détail nous dérange.

Innr FLC 120 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Nous ne comprenons pas pourquoi Innr a conçu son bloc secteur de la sorte. Il est pourvu de deux protubérances de chaque côté qui n’apportent rien si ce n’est le risque de poser des problèmes à l'installation. En effet, lorsque le bloc secteur est branché sur une multiprise, les deux « oreilles » de part et d'autre du bloc élargissent les dimensions du produit. Non seulement c'est inutile, mais il risque ainsi d'empiéter sur la prise adjacente sans aucune raison valable.

Innr FLC 120 © David Nogueira

Dommage, car nous nous rendons bien compte que le constructeur a essayé de soigner le design de son bloc, mais là, ce n'était pas une bonne idée.


Un rendu un peu trop « quelconque »


L’avantage de ces produits ZigBee, qui communiquent avec une passerelle, c’est qu’une fois cette dernière est connectée à votre réseau, l’ajout de nouveaux objets au sein de l'écosystème ne prend que quelques minutes, en un minimum de configuration. En quelques clics dans l’application Innr, on ajoute le ruban à son écosystème et on apprécie d’entrée de jeu la très faible latence qui sépare les commandes réalisées sur le smartphone et sa répercussion sur le ruban LED lui-même.

Innr FLC 120 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic


Comme c'est souvent le cas, le produit porte un nom code que nous vous recommandons de changer dès la première installation par quelque chose qui vous semblera plus naturel, plus simple à retenir et à prononcer. En effet, n'oubliez pas que vous pourrez ensuite facilement piloter cet éclairage depuis Google Assistant ou Amazon Alexa. La bonne nouvelle d'ailleurs à ce sujet, c’est que la compatibilité avec les assistants mobiles est très efficace.

Innr FLC 120 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Nous sommes plutôt « Team Alexa », l'Amazon Echo 4 fait donc office de pont ZigBee évitant alors d'avoir à acheter l'Innr Brigde BG 220. Mais attention, vous perdrez alors la compatibilité avec l'application maison.

Quoi qu'il en soit, à peine a-t-on fini d’associer le produit Innr à son compte, que nous recevons déjà une notification en pop-up qui nous dit que le produit est prêt à être piloté par notre assistant.

Innr FLC 120 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Comme nous l'avons déjà mentionné dans nos tests, la compréhension du mode de fonctionnement de l’application mobile demande un petit temps d’adaptation, mais au final, on parvient à faire ce que l’on souhaite.
Vous pourrez choisir d’associer le ruban à vos différents scénarios et routines, que ce soit parmi les choix proposés de base par l’application ou ceux que vous aurez créés.

Ambiance tamisée plutôt jaune et chaude pour se détendre, ou au contraire éclairage rouge pour vous mettre dans l'ambiance de Noël, la création de scénarios facilite l'accès à ce type de configurations.

Innr FLC 120 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic
Innr FLC 120 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Malheureusement, malgré toutes ces notes positives, la partition sonne faux dans son ensemble. On ne peut s’empêcher de constater que la production de lumière assurée par ce ruban est très moyenne. En tout cas, sa conception nous pousse à penser qu'il se destine à un usage et surtout une installation spécifique.

Innr FLC 120 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic
Innr FLC 120 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic


En effet, le ruban de LED est composé de mini modules bien distincts, espacés d'environ 2 centimètres, créant alors des points lumineux qui seront très peu esthétiques si le ruban est directement exposé à votre vue. Si vous imaginiez, par exemple, vous en servir pour éclairer l'arrête d'un mur en disposant ce ruban à la verticale (Philips propose notamment ce genre de mise en scène avec ces produits) et bien le rendu ne devrait pas être parfait.

Innr Bridge © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic


En d’autres termes, ce ruban Innr Smart Flex Light de 2 mètres sera plus à l'aise s'il assure un éclairage indirect. S’il est dissimulé sur la face arrière d’un meuble, où il éclairera le mur par exemple. Dans ces conditions vous aurez l’impression d'un éclairage un peu plus diffus et homogène.

Innr FLC 120 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic


La puissance lumineuse est convenable et, même si elle est annoncée à 600 lumens par Innr, il y a fort à parier qu'il s'agit de la puissance maximale mesurée sur la production de la lumière blanche - sans doute même la plus froide.

Innr Smart Flex Light : l'avis de Clubic

Dans l'ensemble vous l'aurez donc compris, le ruban LED proposé par Innr ne s'est pas montré aussi convaincant que certains autres produits de la marque. Quand bien même celui-ci profite des atouts (et des faiblesses) de la connexion ZigBee, à commencer par un temps de réaction très contenu aux différentes commandes, le FL 120C ne comble pas nos attentes. La puissance lumineuse est convenable, mais la qualité de l'éclairage est trop moyenne et la conception discutable pour un simple ruban de 2 mètres - non extensible - vendu tout de même 40 euros. Notre conseil pour la marque : il pourrait être judicieux de baisser le prix pour ne pas se faire voler la vedette par les dizaines de produits proposés sur les sites de vente en ligne.

6

Le Smart Flex Light Colour complète la vaste gamme de produits Innr avec un ruban LED de deux mètres qui peine à nous convaincre réellement. Facile à installer et réactif, il offre une qualité d'éclairage un peu trop quelconque au regard de son prix.

Les plus

  • La facilité d'installation logicielle
  • La qualité de l'application
  • La compatibilité avec les assistants vocaux
  • La réactivité de la connexion ZigBee

Les moins

  • Certains choix de conception
  • La qualité de l'éclairage trop quelconque
  • Impossible de rallonger le ruban

Puissance lumineuse 8

Qualité de l'éclairage 6

Mise en service 8

Application 7

Rapport qualité/prix 5

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
k43l
Pour le design vous faite sans doutes référence au nouveau bandeau gradiant hue.<br /> Mais ce sont les derniers bandeau à un prix ouchhhh… Ils sont à comparer au bandeau précédent qui sont quasi identique.<br /> C’est clairement le genre de bandeau qui doit être en indirect que ce soit pour les hue (bandeau classique) et innr.<br /> Je rejoins sur la colle appliquée sur le bandeau quelconque… J’ai du tout recoller au pistolet.<br /> Le rapport qualité prix est excellent 50€ le 2m vs 70€ le hue et 140€ pour les gradiant hue. Ça fait cher le bandeau purement esthétique et commandable.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Fitbit Sense 2 : la montre connectée sport de Google rate le coche
Test de l'option Power de Shadow : nos impressions sur le PC dans le cloud sous stéroïdes
Test Sennheiser Ambeo Soundbar Plus + Ambeo Sub : une immersion sonore sacrément bien négociée
Test Withings Body Comp : la balance connectée qui prend soin de votre santé
Test Marshall Acton III : une mini enceinte de salon à la puissance surprenante
Test TCL 55C635 : un téléviseur abordable qui marque des points
Test Mate 50 Pro : Huawei peut-il encore se hisser parmi l'élite ?
Test Microsoft Surface Laptop 5 : élégant, plus puissant… mais indécrottable
Test Corsair EX100U : un minuscule SSD externe performant à emporter partout
Test JBL Bar 1000 : séance de rattrapage pour la barre de son avec enceintes d’effets détachables
Haut de page