Live Japon : SoftBank fait (encore) son show

01 juin 2018 à 15h36
0
Le PDG du groupe japonais de télécommunications SoftBank s'est encore félicité à l'envi cette semaine devant les actionnaires et la presse des performances de son entreprise qu'il promet de transformer en multinationale tête de proue de l'innovation technologique.

SotBank tenait vendredi son assemblée générale d'actionnaires, rendez-vous annuel de bilan d'étape, au lendemain d'une méga-conférence de presse sur les débuts de commercialisation de son robot Pepper auprès du grand public japonais.

0258000008082530-photo-live-japon-20-06-2015.jpg

Après un auto-satisfecit sur les comptes bénéficiaires du groupe pour l'exercice passé, le patron milliardaire, Masayoshi Son, s'est livré à un de ses exercices préférés: présenter les défis qu'il entend relever et prédire l'avenir.

"SoftBank est passé à sa phase deux, celle du développement international, pour être un acteur mondial", a d'emblée déclaré M. Son qui a créé cette société il y a plus de 30 ans.

Initialement "banque de logiciels" pour les entreprises, cette société est depuis devenue l'un des trois géants nippons des télécoms aux côtés de NTT et KDDI, grâce à des rachats.

Après avoir entre autres repris les activités mobiles en mauvaise santé du britannique Vodafone au Japon et avoir créé Yahoo Japan !, SoftBank a plus récemment racheté le 3e opérateur de réseau cellulaire américain, Sprint, et détient plus de 30% du géant chinois du commerce en ligne Alibaba.

0258000008082532-photo-live-japon-20-06-2015.jpg


"Les liens entre SoftBank et Alibaba, qui va grossir encore et encore, vont s'amplifier dans les années à venir", a annoncé M. Son, des propos qu'illustre l'entrée du géant chinois du commerce en ligne et de l'industriel taïwanais Hon Hai (Foxconn) au capital de sa filiale de robots. 

Les deux sociétés partenaires vont injecter chacune 14,5 milliards de yens (plus de 100 millions d'euros) dans SoftBank Robotics dont le robot vedette Pepper. Au terme de cette transaction, SoftBank conservera 60% de sa filiale, tandis qu' Alibaba et Foxconn en détiendront chacun 20%. 

"Ensemble, nous allons bâtir une structure pour hisser Pepper et d'autres robots sur la scène internationale", ont expliqué les trois firmes dans un communiqué conjoint. 

0258000008082534-photo-live-japon-20-06-2015.jpg

Les trois sociétés vont produire des Pepper en série, à raison d'un à deux milliers par mois. La fabrication en masse de produits électroniques est la spécialité de Foxconn qui assemble notamment les smartphones iPhone de l'américain Apple. Alibaba proposerait quant à lui les robots Pepper sur son site de commerce en ligne en Chine. 

La stratégie d'alliances et prises de participations tous azimuts n'est pas terminée, a prévenu SoftBank: "nous allons renforcer notre structure de direction, ce qui a commencé avec la nomination de Nikesh Arora (transfuge de Google) comme numéro 2 du groupe", a aussi indiqué le PDG. Ce M. Nikesh a quand même reçu depuis son arrivée dans le groupe (qui date de moins d'un an) la modique somme de... 120 millions d'euros ! "Pour réaliser nos ambitions, il nous faut une équipe très forte", a justifié M. Son.

0258000008082536-photo-live-japon-20-06-2015.jpg

Et de promettre: "SoftBank deviendra une grande multinationale, avec l'esprit de défi, le sens de l'innovation". Trois domaines intéressent plus particulièrement SoftBank: l'internet des objets (capables de se connecter au réseau et d'échanger entre eux diverses informations), l'intelligence artificielle et les robots. "Pour le moment, chaque individu a en moyenne 2 objets se connectant à internet, mais en 2040, ce seront 1.000 objets par personne qui dialogueront en réseau (la TV, le réfrigérateur, la voiture, les vêtements, etc.), j'en suis sûr!", prédit M. Son qui juge le potentiel énorme pour son groupe et ses partenaires. "Déjà, nous commençons à voir apparaître les technologies et services allant dans ce sens", relève-t-il.

0258000008082538-photo-live-japon-20-06-2015.jpg

S'agissant enfin des robots, SoftBank est persuadé qu'ils auront un jour la même place dans les foyers que les ordinateurs aujourd'hui. "La robotique va devenir un terrain critique d'innovations technologiques avec des répercussions dans des secteurs comme la santé, les services publics, la recherche ou la vie à domicile", a estimé le fondateur et PDG du groupe Alibaba, Jack Ma. 

0258000008082540-photo-live-japon-20-06-2015.jpg

SoftBank a par ailleurs annoncé jeudi la commercialisation à partir de samedi du semi-androïde Pepper aux particuliers au Japon. Un millier de ces robots seront dans un premier temps disponibles pour un prix unitaire de 198.000 yens (1.424 euros), auxquels s'ajouteront 36 mensualités de 24.600 yens (177 euros) pour des fonctionnalités logicielles supplémentaires et l'assurance. SoftBank a déjà livré 300 Pepper à des développeurs pour qu'ils créent des programmes spécifiques et 200 applications sont déjà promises. 

0258000008082542-photo-live-japon-20-06-2015.jpg

Au Japon, des robots Pepper oeuvrent d'ores et déjà dans les agences de SoftBank et des magasins d'électro-ménager pour faire la promotion de cafetières, et assureront prochainement l'accueil dans des succursales de la banque Mizuho. Pepper, codéveloppé avec la société française Aldebaran rachetée par SoftBank, est censé savoir dialoguer de façon naturelle et aider les personnes avec lesquelles il cohabite. 

"Les enfants de demain sauront dès la naissance communiquer avec des robots", prédit Masayoshi Son. "SofBank participera à la révolution technologique pour le bonheur de l'humanité", a encore assuré celui qui est parfois considéré comme le "gourou" nippon des télécoms. 
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
L'Ukraine dans le noir à cause d'un virus informatique ?
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page