Au Royaume-Uni, une ferme solaire parvient à mieux stabiliser le réseau énergétique de nuit

25 novembre 2019 à 12h23
0
Panneaux solaires

Une ferme photovoltaïque britannique affirme avoir trouvé un moyen de stabiliser le réseau solaire de nuit grâce à un « ajustement » réalisé sur les onduleurs de l'un ses parcs solaires.

À terme et si les résultats se confirment, cela pourrait permettre au Royaume-Uni d'économiser 400 millions de livres (environ 467 millions d'euros) en investissements énergétiques.

Un « ajustement à moindre coût »

Ce n'est pas un secret, la production d'énergie solaire varie, notamment en fonction des conditions climatiques. Au sein d'une ferme solaire, l'électricité n'est ainsi pas produite durant la nuit, ce qui participe à limiter notre capacité à rendre l'énergie solaire globale et généralisée. Durant la nuit, les équipements électroniques transformant le courant continu en courant alternatif sur le réseau deviennent inutilisables.

Le groupe National Grid, équivalent britannique d'EDF, conduit des recherches pour rendre l'énergie solaire plus stable et plus facilement stockable. Pour réaliser cet essai, il s'est allié à Lightsource BP, qui produit des fermes solaires au Royaume-Uni.

Et c'est grâce à un « ajustement à moindre coût » de l'onduleur solaire, dispositif qui traduit l'énergie électrique produite notamment par les panneaux photovoltaïques en courant alternatif, que l'entreprise affirme avoir réussi à obtenir une bien meilleure stabilité de nuit. En réalité, la technique employée par National Grid ressemble à une optimisation de l'installation solaire. L'entreprise s'est servie des onduleurs pour corriger et adoucir les déphasages - les variations de température - sur les panneaux solaires.

L'onduleur agirait ainsi comme un  « miroir déformant », note le Guardian, en permettant au réseau de mieux s'adapter en fonction des conditions météo.

Stabiliser l'énergie de tout un pays ?

The Guardian note que cette avancée pourrait permettre au Royaume-Uni de stabiliser l'ensemble de ses panneaux solaires de nuit, ce qui conduirait à une économie de 400 millions de livres d'investissement dans les énergies renouvelables.

Lightsource BP conduira un deuxième essai dès le mois prochain et espère entrer en négociation avec National Grid l'année prochaine pour commercialiser sa découverte.

Source : The Guardian
Modifié le 27/11/2019 à 15h04
20
18
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top