Utiliser le dioxyde de carbone pour traiter les terres rares, l'idée fait son chemin

10 mars 2019 à 11h31
0
usine fumée.jpg

Une équipe de chercheurs américains vient de mettre au point un épurateur capable de transformer le dioxyde de carbone en acide oxalique, un composant essentiel pour traiter les terres rares

Convertir le dioxyde de carbone en « quelque chose d'utile », c'est la promesse qu'ont voulu tenir S. Komar Kawatra, professeur en génie chimique, et son équipe de recherche de l'Université Technologique du Michigan. En développant un appareil épurant et convertissant le dioxyde de carbone en acide oxalique, le CO2 promet d'être utile aux terres rares, des matières minérales utilisées dans la fabrication de produits de haute technologie.

Un épurateur prometteur

Alors que jusqu'ici le dioxyde de carbone est principalement abandonné dans les mers ou enfoui sous terre, ce nouvel épurateur promet à la fois de lutter contre les émissions de CO2 et de les transformer en acide oxalique. L'équipe de recherche travaille surtout à réduire au maximum les émissions de dioxyde de carbone en détruisant le CO2 des gaz de combustion à l'aide de carbonate de soude.

En appliquant l'épurateur à la centrale thermique à vapeur de leur propre université, les chercheurs ont pu réduire de moitié le CO2 contenu dans le gaz à combustion émis par la centrale. En laboratoire, l'équipe a même pu l'anéantir.

Une méthode qui est surtout bien moins chère

Cette méthode de conversion du CO2 n'est pas si nouvelle. John Simmons, Directeur de Carbontech Energy et ancien élève de l'Université Technologique du Michigan, précise que le processus existe déjà en faisant appel à des amines spécifiques... à 20 000$ la tonne. A titre de comparaison, le carbonate de soude utilisé par l'équipe S. Komar Kawatra n'est qu'à 200 $ la tonne.

Une aubaine pour les usages industriels, que John Simmons cherche à développer : « Nous devons trouver un moyen de le commercialiser ». En attendant, l'acide oxalique dégagé de cet épurateur pourra alimenter les productions de terres rares, détenues à 90 % par la Chine. S. Koma Kamatra y voit notamment un moyen pour les Etats-Unis d'exploiter ses propres terres rares.
10
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit
Convention citoyenne pour le climat : Macron promet 15 milliards d'euros et des réponses
Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
L’iPhone 12, livré sans chargeur ni écouteurs ?
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
scroll top