Utiliser le dioxyde de carbone pour traiter les terres rares, l'idée fait son chemin

10 mars 2019 à 11h31
0
usine fumée.jpg

Une équipe de chercheurs américains vient de mettre au point un épurateur capable de transformer le dioxyde de carbone en acide oxalique, un composant essentiel pour traiter les terres rares

Convertir le dioxyde de carbone en « quelque chose d'utile », c'est la promesse qu'ont voulu tenir S. Komar Kawatra, professeur en génie chimique, et son équipe de recherche de l'Université Technologique du Michigan. En développant un appareil épurant et convertissant le dioxyde de carbone en acide oxalique, le CO2 promet d'être utile aux terres rares, des matières minérales utilisées dans la fabrication de produits de haute technologie.

Un épurateur prometteur

Alors que jusqu'ici le dioxyde de carbone est principalement abandonné dans les mers ou enfoui sous terre, ce nouvel épurateur promet à la fois de lutter contre les émissions de CO2 et de les transformer en acide oxalique. L'équipe de recherche travaille surtout à réduire au maximum les émissions de dioxyde de carbone en détruisant le CO2 des gaz de combustion à l'aide de carbonate de soude.

En appliquant l'épurateur à la centrale thermique à vapeur de leur propre université, les chercheurs ont pu réduire de moitié le CO2 contenu dans le gaz à combustion émis par la centrale. En laboratoire, l'équipe a même pu l'anéantir.

Une méthode qui est surtout bien moins chère

Cette méthode de conversion du CO2 n'est pas si nouvelle. John Simmons, Directeur de Carbontech Energy et ancien élève de l'Université Technologique du Michigan, précise que le processus existe déjà en faisant appel à des amines spécifiques... à 20 000$ la tonne. A titre de comparaison, le carbonate de soude utilisé par l'équipe S. Komar Kawatra n'est qu'à 200 $ la tonne.

Une aubaine pour les usages industriels, que John Simmons cherche à développer : « Nous devons trouver un moyen de le commercialiser ». En attendant, l'acide oxalique dégagé de cet épurateur pourra alimenter les productions de terres rares, détenues à 90 % par la Chine. S. Koma Kamatra y voit notamment un moyen pour les Etats-Unis d'exploiter ses propres terres rares.
10 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
À Los Angeles, un robot policier ignore une femme qui demandait de l'aide

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top