La SNCF va investir massivement dans les énergies renouvelables pour créer autant d'électricité qu'un réacteur nucléaire

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 07 juillet 2023 à 07h30
© SNCF
© SNCF

La filiale « SNCF Renouvelables », officialisée le jeudi 6 juillet, promet d'offrir parmi les capacités les plus importantes du pays en matière d'énergie verte. La compagnie ferroviaire présente de hautes ambitions.

La SNCF, première consommatrice d'électricité en France, a annoncé jeudi la création d'une nouvelle filiale dédiée aux énergies renouvelables, dont la principale ambition sera d'apporter une contribution majeure à la production d'électricité décarbonée. SNCF Renouvelables, c'est son nom, s'apprête à transformer la production et la consommation d'électricité des trains de France dans les toutes prochaines années.

1 000 mégawatts-crête d'électricité issus de panneaux photovoltaïques : l'ambition de la SNCF

D'ici 2030, la SNCF devrait avoir installé pour 1 000 mégawatts-crête (MWc) de capacités photovoltaïques, réparties sur quelque 1 000 hectares. C'est l'équivalent d'un réacteur nucléaire. Pour illustrer la chose, cette seule capacité pèserait entre 15 et 20 % des besoins actuels en électricité de l'entreprise. SNCF Renouvelables, filiale détenue à 100 % par la compagnie ferroviaire française, installera des centrales solaires un peu partout sur le territoire français dans les années à venir.

L'entreprise, qui débutera officiellement son activité dans le courant de l'été, avec à sa tête l'actuel directeur délégué de la transition énergétique au sein de la SNCF Emmanuel Mroz, va exploiter ses réserves foncières (estimées à 12 millions de mètres carrés de bâti et 100 000 hectares de terrains) pour installer des milliers de panneaux photovoltaïques.

« Grâce à son maillage territorial, la SNCF se donne les moyens de produire l’énergie dont elle, et le secteur ferroviaire dans son ensemble, auront besoin ; et dont pourront également bénéficier les collectivités locales grâce à des partenariats que nous souhaitons engager avec elles », a commenté le président du groupe SNCF, Jean-Pierre Farandou.

Des panneaux solaires sur tous les parkings SNCF, une plausible réalité © Shutterstock
Des panneaux solaires sur tous les parkings SNCF, une plausible réalité © Shutterstock

Et à partir de 2030, des panneaux le long des voies ?

La SNCF achète chaque année autour de 9 TWh d'électricité, pour faire circuler et fonctionner ses 15 000 trains et 3 000 gares ou bâtiments tertiaires et industriels. Ce cap énergétique est fondamental pour la compagnie, puisque la part du ferroviaire devrait doubler d'ici 2040. Dans le même temps, il serait dommage de ne pas en profiter, au vu du potentiel de « solarisation » immense de la SNCF, en ce qu'il est estimé à 100 000 hectares.

Sur les 3 000 gares françaises gérées par SNCF Gares & Connexions, 100 parkings de petites tailles sont déjà équipés, conformément au partenariat conclu l'an dernier avant la société provençale Tenergie, qui constituait déjà, à l'époque, un sérieux pas en avant.

Concernant l'installation des prochains panneaux solaires, les opérations démarreront dès 2023 sur une trentaine de sites. SNCF Renouvelables évoque des « centrales au sol, toitures de bâtiments et ombrières de parkings », réparties dans plusieurs régions. Si les travaux avancent vite, des panneaux solaires longitudinaux et verticaux pourraient, à partir de 2030, être installés le long des voies, avec des portions de 20 à 30 kilomètres.

Sources : SNCF

Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
Remoss

En espérant que ce seront pas uniquement des panneaux solaires chinois…
N’aurait t’il pas été plus logique que ce soit RTE qui développe puis gère ce parc? C’est leur métier, pas celui de la SNCF…

hylea12

On peu saluer l’effort (encore que c’est un effort avec notre argent)
Mais 1000MWc n’équivaut pas a un réacteur nucléaire. et de très loin. (entre 6 et 4 fois moins que les plus petit réacteur français). La communication est donc bullshité.

les petit réacteur en France c’est 900MW certes, mais ces réacteurs produisent en moyenne par an 6 000 000 MWh.
Les 1000MWc de panneau solaire SNCF on peut espérer entre 900 000MWh et 1 400 000MWh

CallMeLeDuc

Bonne idée en soi.
Mais l’équivalent d’un seul réacteur nucléaire (voir moins puisque les dernières générations de réacteurs peuvent produire 1500mw) pour équiper toute la france de cellule photovoltaïques on va juste payer (nos impôts) pendant 3 générations pour que ça devienne rentable.
Et puis si je peux me permettre une petit digression. Quand on voit l’état des lignes et des trains intervilles ou les nombreux problèmes numériques ou de personnel de la SNCF je me dis qu’ils font passer la charue avant les boeuf et qu’on ne bâti pas une maison solide sur des fondations instables.

toast

RTE c’est le réseau de transport, pas les moyens de productions.
Et SNCF créé une filiale justement parce que ce n’est pas son métier;

Bombing_Basta

1500MW c’est la puissance max de seulement deux réacteurs en France.
Deux autres y sont presque avec 1495MW.

Y’a un réacteur plus puissant en construction, 1650MW pour l’EPR qui nous a déjà coûté 20 milliards…

Combien de panneaux solaires, pour quelle puissance, avec 20 milliards ?

Remoss

Yep merci pour la précision! Mais tu vois ma réflexion, pourquoi encore créer une filiale alors que nous avons un énergéticien fraichement re-nationalisé, justement pour accélérer le développement du renouvelable.

toast

Ça s’appelle la concurrence. Sans ça, pas de Neoen, Enercop, etc.
Quel serait l’intérêt de n’avoir qu’un seul producteur d’électricité ?
Et en plus ici, l’idée de créer une filiale, c’est de pouvoir maîtriser sa consommation, son coût pour la société de tête, et financer « facilement » le développement puisque le producteur a un consommateur tout désigné.

dante0891

Que ce soit rentable ou non. Là n’est pas la question, c’est surtout une bonne chose avec les terrains qu’à la SNCF ainsi que l’utilisation électrique dont elle a besoin qui une partie sera déchargée de nos centrales (en espérant que ça apport satisfaction).

wackyseb

Cà ne serait pas plus simple de faire 1 réacteur nucléaire que mettre des milliers de panneaux solaires partout. sans compter le nettoyage des panneau, le vol, les dégradations et la durée de vie.

Moi je dis çà, je dis rien…

zoup01

La sncf est à la fois le 2ème propriétaire foncier de France et le 1er consommateur d’électricité .
Il y a pas mal de terrains qui sont des friches industrielles polluées en profondeur ( donc invendables), la solution d’y installer des panneaux solaires ne me semble pas stupide…
Et cela a déjà été fait sur un ancien site de traitement à la créosote de traverses.