Une étude britannique estime que les ENR seraient plus prometteuses que le nucléaire pour un avenir bas carbone

08 octobre 2020 à 10h50
58
nuclear plant

Énergies renouvelables et nucléaire ne font pas bon ménage : c’est la conclusion d’une étude couvrant les données énergétiques de 123 pays sur un quart de siècle.

Selon ce rapport, l’énergie nucléaire ne tend pas à réduire les émissions de carbone, et ne devrait pas être considérée comme une source d’énergie bas-carbone.

Une cohabitation difficile

Menée par la Business School de l’Université du Sussex et l’International School Management, l’étude vient d’être publiée dans la revue Nature Energy. Elle analyse 25 ans de données énergétiques (1990-2014) issues de la Banque mondiale et de l’Agence internationale de l’énergie.

Résultat : les pays qui se sont tournés vers une production d’énergie nucléaire ne tendent pas à réduire significativement leurs émissions de carbone. Dans les pays avec un faible PIB par habitant, les programmes nucléaires élèvent même significativement les émissions de CO2.

Autre enseignement de l’étude : opter pour un mix énergétique nucléaire/ renouvelables n’est pas évident. La cohabitation entre les deux programmes tend à limiter leur efficacité.

« Les données montrent clairement que le nucléaire est la moins efficace des deux grandes stratégies de réduction des émissions de carbone et, compte tenu de sa tendance à ne pas bien coexister avec l'alternative renouvelable, cela soulève de sérieux doutes quant à la sagesse de privilégier les investissements dans le nucléaire par rapport aux énergies renouvelables », estime Benjamin K. Sovacool, l’un des auteurs de l’étude.

Deux modèles énergétiques opposés

L'étude identifie deux grands facteurs à cette incompatibilité des deux stratégies énergétiques.

D'un côté : les systèmes de transmission et de distribution de l’électricité. Optimisés pour une production nucléaire centralisée, ils induisent plus de coûts et de temps pour distribuer à grande échelle de l’électricité issue des énergies renouvelables.

De l'autre côté : les marchés financiers, les régulateurs étatiques et les politiques d’emploi privilégient le modèle « centralisateur » du nucléaire. À l'inverse, la production d'électricité issue des énergies renouvelables repose sur un modèle décentralisé : de nombreux projets existent à des échelles plus réduites.

« Les pays se tournant massivement vers l'énergie nucléaire risquent de supprimer les avantages climatiques plus importants des investissements dans les énergies renouvelables alternatives », prévient Benjamin K. Sovacool.

Source : Science Daily

Modifié le 08/10/2020 à 11h01
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
58
32
MHC
Une « business school » qui se croit légitime et crédible à faire une analyse qui tient du domaine de la science… Le monde tournerait certainement plus rond si chacun restait dans son domaine d’expertise et arrêtait de donner des leçons concernant des sujets qu’il ne maitrise pas du tout.
TKH
Combien de pays dont la fourniture d’énergie est basée sur des ENR a une indépendance énergétique : aucun.
bastman
@MHC Ce sont plutôt des personnes comme toi qui jettent le doute sur des études sérieuses faites par des professionnels compétents sous prétexte qu’ils travaillent pour un employeur ou un autre sans avoir ni pris le temps d’étudier le parcours académique et scientifique de l’auteur ou lu ladite étude. Benjamin K. Sovacool est diplômé d’un doctorat (Bac +8) en sciences et technologies de l’université Virginia Tech. Il est l’auteur de pas moins de 19 ouvrages entre 2007 et 2019 sur les thématiques énergétiques et de développement durables, et la dernière étude en date a été publiée par un magazine scientifique dont la rédaction à bien plus certainement pris le temps d’étudier sa viabilité que toi. Maintenant avant de discréditer des travaux sérieux de professionnels et scientifiques reconnus tu pourras peut-être prendre le temps de faire une simple recherche wikipédia, la guerre contre la désinformation commence ici.
k33ple4rn1ng
@MHC Votre leçon: ne pas donner de leçon. Joli.<br /> Une étude apporte un oeil critique sur une problématique précise et apporte parfois des recommendations que le régulateur peut apprécier. Celle-ci a le mérite d’exister. Ce n’est pas un mode d’emploi à appliquer.<br /> Dans les domaines d’une «&nbsp;Business School&nbsp;» (ou en français des sciences économiques et de gestion) il y a l’économie de l’environnement dans laquelle on traite de l’impact sur le niveau économique et la qualité de vie des sujets liés à l’environnement.<br /> Sans avoir lu cette étude, je ne peux pas dire si les auteurs sont compétents ni si l’approche utilisée est scientifiquement valable.<br /> Rejeter une étude du simple fait de sa source est intellectuellement risible.
zoup01
Juste une étude pour valoriser les déclarations de Boris Johnson !!<br /> Sa parution tombe à pic, comment y accorder une vraie valeur ?
marrondevant
sur wikipedia, il est indiqué que son parcours académique est autour de la gestion de l’énergie et sa sécurité. Pas sur son fonctionnement ou son rendement. C’est donc plus un gestionnaire qu’un scientifique.<br /> Personne ne contredira que le nucléaire est en soi plus dangereux que la lumière du lointain soleil.<br /> Par contre le doute s’installe quant à la rentabilité énergétique.<br /> Et un détail : «&nbsp;on n’a pas toujours une grosse cascade tel que les 3 gorges près de chez soi&nbsp;»
bastman
En la lisant ? Punaise on n’est pas sortis de l’auberge.
cyrano66
@MHC @TKH<br /> Vous semblez interpréter le titre comme « enr versus nucléaire » alors que ça n’est pas vraiment le sujet.<br /> En gros Cette étude veut démontrer que les pays qui ont fait le choix du nucléaire massif ne font aucun effort pour diminuer leurs émissions de CO2 et que les investissements dans le nucléaire empêche les ENR de se développer.<br /> Les arguments ne sont pas scientifiques ou techniques mais économiques et financiers une business school est plutôt légitime à rédiger une étude sur ces points.<br /> Et sans avoir lu l’étude dans le détail les arguments avancés dans cet aperçu montre une approche plutôt cohérente.<br /> Après comme toute étude elle est sans doute discutable, mais il est intéressant de voir que pour une fois elle n’est pas strictement technique ou scientifique.<br /> L’Energie est un problème tellement global que les techniciens ne sont certainement pas les seuls à avoir la légitimité de s’exprimer sur le sujet.
Keorl
On dirait plutôt du militantisme qu’une étude sérieuse, en tout cas si j’en crois ce qui est rapporté par Clubic.<br /> D’une part, on confond magistralement corrélation et causalité entre le fait de construire du nucléaire et le fait d’augmenter les émissions d’un pays ! On ne nous dit pas que le nucléaire émet (ce qui serait la donnée intéressante), on nous dit que les pays ont augmenté leurs émissions.<br /> Pourquoi ? Augmentation du niveau de vie ? Disponibilité de l’énergie qui fait qu’on consomme, par exemple, des électroménagers (et donc on aurait la même chose si la source d’énergie était différente) ? Industrialisation ? Ou réellement émissions plus importantes du nucléaire par rapport à ce qu’il y avait avant (donc charbon, j’imagine) ?!<br /> D’autre part, aucune notion d’énergies pilotables/non pilotables, pourtant le concept central à toute question de mix énergétique. C’est bien beau d’accuser l’optimisation du réseau …
Wen84
On trouve des études sur tout. Clubic possède quelques activistes, qui aiment bien ce genre d’études
Vanilla
Au risque d’avoir tort et d’avoir lu de fausses informations, pour la France en tout cas, je croyais qu’il avait été démontré que même en installant tous les barrages hydrauliques possibles, même en faisant fleurir des éoliennes partout sur tout le territoire français et en recouvrant tous les toits possibles de panneaux solaires, il avait été calculé que même avec tous ces efforts, ça ne suffirait pas pour remplacer l’intégralité du parc nucléaire.<br /> Alors si ces conclusions sont bel et bien vraies, il faut être réaliste et savoir qu’on ne se passera jamais totalement du nucléaire en France, à moins de restrictions au niveau de l’électricité qu’on a le droit de consommer, autant pour les personnes que les entreprises… ce qui mécaniquement ferait baisser le PIB et la croissance.
spacecake
Pour le nucléaire, il faut un réseau centralisé qui n’est pas viable pour les Enr. Pour les Enr, il faudrait un réseau décentralisé qui reste à définir pour l’échelle d’un pays.<br /> C’est dommage qu’il ne chiffre pas le coup du changement de type de réseau.<br /> Je trouve que ça démontre plutôt bien que les Enr sur le réseau Français (centralisé) sont inadaptés et nuisibles.
coucoach
«&nbsp;The study found that in countries with a high GDP per capita, nuclear electricity production does associate with a small drop in CO2 emissions. But in comparative terms, this drop is smaller than that associated with investments in renewable energy.<br /> And in countries with a low GDP per capita, nuclear electricity production clearly associates with CO2 emissions that tend to be higher.&nbsp;»<br /> Pour les pays développés, le nucléaire est associé à une légère baisse des émissions de CO2.<br /> Pour les pays en développement, non.<br /> Mais une interprétation possible pourrait être, que parmi ces pays pauvres, ce sont les plus «&nbsp;en développement&nbsp;» qui ont accès au nucléaire (ça coûte cher de construire une centrale nucléaire). Ce sont donc des pays en train de se développer et d’augmenter leur niveau de vie et leur consommation. D’où la hausse de CO2 qui va avec.<br /> Comparativement aux pays vraiment trop pauvres pour pouvoir accéder à un développement de l’électrification globale et généralisée du pays. Eux restent pauvres, et n’émettent donc pas de CO2.<br /> Conclusion : qu’ils restent pauvres, c’est très bien ainsi. Et que nous nous restions riches à profiter et émettre plein de CO2 pour eux !<br /> Ce que je veux dire par cette conclusion ironique et évidemment à ne pas prendre au 1er degré, c’est qu’il faut toujours se méfier, dans ce genre d’études, il y a vite confusion entre causes et conséquences.<br /> L’étude complète est malheureusement payante. Donc je ne peux pas juger.<br /> Mais une reprise d’une conclusion sans pouvoir analyser l’étude ne vaut rien.
cyrano66
spacecake:<br /> Je trouve que ça démontre plutôt bien que les Enr sur le réseau Français (centralisé) sont inadaptés et nuisibles.<br /> Ou plutôt que le mix nucléaire massif + ENR est une fausse bonne idée.<br /> Par défaut on pourrait en déduire qu’il faut nucléaire + fossile + ENR<br /> Ce qui serait intéressant c’est d’avoir une idée du % de chaque source pour atteindre un équilibre.
Gabriel_AUTEFAGE
N’importe suoi. Le seulpays qui s. est tourné vers le nucléaire récemment, c’est la Chine. Et oui ses émissions de co2 ont augmenté. De là à en conclure que le nucléaire fait augmenter les émissions de CO2 il faut une sacrée dose de malhonnêteté intellectuelle !
Mrpolnar
Puisque 24 panneaux solaires sur mon toit produisent plus du double de la consommation de 6 personnes sous mon toit, il est évidemment possible de remplacer le nucléaire par des énergies renouvelables.
coucoach
@ [Mrpolnar] A condition de couper son compteur la nuit et lorsqu’il fait trop moche <br /> Je ne suis pas sûr que ça soit aussi simple que tu le dis. Mais pas facile d’avoir des études crédibles, qui prennent l’analyse complète du cycle de vie, les ordres de grandeur, les efficacités, les contraintes technos, et qui ne partent pas avec un présuposé qu’elles cherchent ensuite à démontrer, y compris de mauvaise foi
nat_ccc
trop fort le gars…<br /> Pour lui on devrait décentraliser la production électrique …donc abandonner la mise en réseau (qui assure 1 approvisionnement avec 1 rapport de 5…1 mega watt produit assure 5 megawat potentiel)<br /> Le but du nucléaire n est pas la coexistence avec le renouvelable eolien et solaire…<br /> L eolien et le solaire n a de sens que dans les pays pauvres et en voie de développement en adéquation avec leur milieu naturel
Brobok
Grosse blague! Voir le dernier film de Michael Moore qui vous montrera que Big Industry à pris en main le marché des «&nbsp;ENR&nbsp;». Ainsi, l’Allemagne est le 1er importateur de résidus de bois de la foret d’Amazonie dévastée, par exemple. Les champs de panneaux solaires des années 2000-2010 sont à l’abandon en Californie. Les éoliennes seront à remplacer dans 10 ans au plus (et beaucoup moins en mer). Calculez le cout écologique et le cout de maintenance de tout cela par rapport au nucléaire, par rapport aux progrès avec la fusion nucléaire. Les politiciens britanniques sont juste des girouettes sans cervelle qui pretent l’oreille à n’importe quel lobbyiste de «&nbsp;Big Industry&nbsp;».<br /> Tout le monde sait que le rejet du nucléaire a été infusée dans l’opinion européenne par la Russie du précédent millénaire, qui, de manière perverse, développe des bateaux, des missiles, et tout ce que vous voulez, à propulsion nucléaire. Aujourd’hui, pour alimenter le réseau avec un parc de panneaux ou d’éoliennes, il faut une centrale a charbon quand il fait nuis ou lorsqu’il n’y a pas de vent. C’est un non-sens. Investissons dans le futur: la fusion!
nat_ccc
l evolution de l empreinte co2 est directement à la consommation de pétrole et charbon…donc a l activite industrielle donc a la croissance…La Chine produit de plus en plus donc pollue de plus en plus.<br /> En Europe et au us on produit de moins en moins …décroissance mais on consomme toujours plus pour moins cher… équation de kaya…
nat_ccc
pour que le calcul soit correct il faut tout compter…vos panneaux vous rapporte du courant au moment ou on en a le moins besoin…ce n est pas pilotable.<br /> Si on devait stocker sur batteries, vous devez tripler le coût et retirer 25 pour cent pour les pertes. Et pour le co2 (climat) c edt 1 catastrophe.<br /> Le solaire sur batterie n est vraiment intéressant que dans des endroits isolés arides et inaccessibles
SteveT
Petite comparaison sur la production moyenne de CO2 par kwh d’électricité produite (source ADEME).<br /> En France : &lt; 100g<br /> En Allemagne : 460 g<br /> Avec pourtant 40% de sa production électrique en renouvelable et 12% de nucléaire contre 17% de renouvelable et 70% de nucléaire en France.<br /> Bref conclusion si c’est le climat votre priorité, dite merci au nucléaire. Et si vous êtes pro climat et anti nucléaire, y’a plus qu’à arrêter d’allumer votre téléphone et revenir au 18eme siècle…
Marc59
Alors moi je suis juste choqué par «&nbsp;les programmes nucléaires dans les pays dont le PIB est faible&nbsp;»…<br /> Il parle de quels pays ??<br /> Parce que le nucléaire civil il n’y en a pas partout…<br /> Sans doute une bonne étude économique mais pour ce qui est de la pratique…
spacecake
Le problème c’est pas les Enr, c’est les pseudos Enr intermittentes (éolienne et photovoltaïque).<br /> Un réseau centralisé cherche une stabilité, les Enr intermittentes déstabilisent le réseau.<br /> Les Enr ne supportant pas le coup de leurs intermittences, il faut d’autres équipements pour le faire (et c’est pas gratuit).
leulapin
La fusion nucléaire n’existe même pas à l’état de projet industriel. Les pays du monde entier y investissent, ENR ou pas.<br /> Le solaire californien n’est pas à l’abandon.<br /> Le rejet du nucléaire vient des accidents et du lien nucléaire civil/bombes atomiques, alors certes l’Ukraine était en Russie mais il ne faut pas pousser mémé bfm complot dans les orties, l’ensemble des pays occidentaux sauf la France a cessé de constuire des centrales nucléaires à l’orée des années 90. Ce n’est pas à cause de la propagande Russe en plein effondrement post fin du communisme…
leulapin
Heureusement il y a wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_réacteurs_nucléaires<br /> Qui répond aussi au complot russe, la Russie utilise assez peu de nucléaire comparé à sa population, bien moins que nous.
leulapin
La production d’électricité c’est rien du tout dans le mix énergétique occidental, et c’est peanuts en termes d’émissions de CO2 par rapport au bâtiment, au transport, à l’agriculture… même en Allemagne.<br /> C’est justement là où l’étude est pertinente dans sa conclusion : il n’y a pas d’avantage au nucléaire pour réduire les émissions voire ça les empire dans les pays en développement. Et ceci peu importe si la technologie en elle même est faiblement émettrice ou pas.<br /> Si le climat est la priorité le nucléaire est donc une mauvaise option.<br /> Je vous rassure le climat n’est la priorité de personne et quasi tous les humains détestent leurs gosses vous pourrez donc continuer à vous féliciter qu’on ait plein de nucléaire greenwashé à la réduction de CO2 et cette étude tombera dans l’oubli comme toutes celles qui l’ont précédé en reliant croissance économique et émissions de gaz à effet de serre.<br /> Effectivement le retour au 18e fait peur et cette peur est plus forte que toute forme de dignité face aux générations futures.
SlashDot2k19
L’avantage des ENR sur le nucléaire c’est quand cas de défaillance, on risque pas d’avoir la moitié du territoire condamné…
EnLighter
En admettant que cette étude soit dans le vrai, cela signifie simplement qu’un pays comme la France n’a qu’à mener une politique incitative au développement de l’autoconsommation sur le long terme afin de réduire progressivement la voilure de l’ancien nucléaire pour favoriser les nouveaux modèles et à terme remplacer ces nouveaux modèles par la fusion.<br /> A terme, cala pourrait donner un réseau assez centralisé pour les industries et décentralisé pour les foyers. Cela ressemble assez à ce que le gouvernement anglais tente d’initier …
SteveT
Je partage complètement sur le fait que la production électrique représente peu sur le mix énergétique mais si on souhaite sortir du fossile conventionnel, on ne peut que souhaiter qu’il augmente. Et si faible soit il aujourd’hui, un mix nucléaire hydroelec est et sera toujours plus intéressant qu’un mix éolienne charbon point de vue climat. Par ailleurs, souhaiter un retour au 18eme en pensant que c’est plus digne pour nos enfants me paraît un peu agressif et rapide. Pousse le raisonnement, avec 9 milliards d’habitant aujourd’hui sur terre (qui n’était pas le cas il ya 200 ans) , se passer d’appui énergétique risque de poser quelques soucis pour nourrir soigner, loger, éduquer et stabiliser tout ça… En faisant ça, je doute que tu leur offre un avenir meilleur ! Par contre accepter une décroissance lente sans partir dans des extremes et tendre vers une production electrique majoritaire dans le mix énergétique (avec ce très méchant nucléaire greenwashé) c’est effectivement ce qui me paraît le plus cohérent et le plus digne pour nos enfants.
manusensei
selon une étude américaine, les études britanniques ne sont pas fiables.
MisterGTO
Et pourquoi donc ?<br /> Le prix des batteries s’écroule tout comme celui des panneaux solaires contrairement au coût des centrales nucléaires qui s’envole (contrairement à ce qui est dit plus haut, c’est pas la Russie qui est en cause dans la peur du nucléaire de nos jours…)<br /> Et parlons donc des centrales nucléaires françaises qui vont avoir quelques problèmes dans les années à venir avec les sécheresses à répétition qui vont les obliger à fortement réduire leur production…<br /> Mais comme d’habitude en France nous sommes meilleurs sur tout et champions dans le maintien d’industries ou de technologies dépassées à grand coups de milliards
Comcom1
Non un particulier comme toi consomme quedal par rapport aux besoins d’une entreprise, transport ferroviaire et cie, faut pas généraliser son cas à la totalité de la consommation électrique qu’il existe
spacecake
L’avantage du nucléaire sur les Enr, c’est qu’on peut alimenter un réseau dans la durée.<br /> Si on veut supprimer le nucléaire, le mieux c’est les centrales gaz (perte souveraineté assurée mais c’est un choix).
Vanilla
Et quand il y a 100 personnes qui vivent dans un immeuble dont le toit ne PEUX PAS accueillir le moindre panneau solaire (appartement en attique, terrasse, cage d’ascenseur etc) tu vois la bêtise de ton calcul pour 6 personnes ??<br /> Tout le monde n’habite pas dans une maison avec un garage pour 4 voitures…
Vanilla
Il faut un tant soit peu être honnête, sur la génération actuelle des centrales nucléaires, le coût de la centrale elle même n’a pas augmentée, ce qui fait augmenter son prix c’est les multiples ajouts pour renforcer la sécurité selon les nouvelles normes , la probabilité par exemple, que fessenheim subisse la même catastrophe qu’à Fukushima est nulle, car la France n’est pas encore en danger de tsunami aux dernières nouvelles, contrairement au Japon où cela aurait du être pris en compte comme ils prennent en compte le danger au combien plus important des tremblements de terre comparé à ceux de la France qui sont beaucoup moins nombreux et moins puissants
nirgal76
Oui mais le solaire émet au moins autant voir plus de CO2 que le nucléaire. Son avantage est dans l’indépendance et le renouvelable (pour l’énergie utilisé).
nirgal76
«&nbsp;L’avantage du nucléaire sur les Enr, c’est qu’on peut alimenter un réseau dans la durée.&nbsp;» et aussi quand il y a besoin, et qui plus est dans les cas de fortes demande.
nirgal76
«&nbsp;pour que le calcul soit correct il faut tout compter…vos panneaux vous rapporte du courant au moment ou on en a le moins besoin…ce n est pas pilotable.&nbsp;»<br /> Si tu l’utilise pour toi. Mais si tu le revends direct, pas besoin de stockage ni d’histoire de besoin. mes beaux parents, ça leur paie l’électricité consommée à l’année (passée les 13 ans pour amortir l’installation…).
Mrpolnar
70 % des français vivent en maison individuelle. Et pour quelles raisons un immeuble accueillant 100 personnes ne pourrait pas avoir de panneaux sur son toit. Tous les prétextes sont bon pour ne rien changer.
srochain
Les ENR sont là seule façon d’atteindre l’indépendance énergétique et le nucléairefe ne pas l’obtenir. La France par exemple importe 100% de l’uranium don’t elle a besoin et majoritairement du Kazakhstan et de dispose par ailleurs que de 4 ans de stock
srochain
@marron<br /> Mais on a tous notre Soleil et notre vent, alors que l’uranium don’t on importe 100%de notre besoin est rare
oursgris
je le contredis il y a moins de morts par kwh pour le nucléaire par rapport au solaire (11x moins) https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2214993714000050<br /> évidemment ça va varier en fct des sources, ms honnêtement le consensus c’est plutôt que le nucléaire est moins dangereux<br /> évidemment, tu peux préférer les accidents du solaire qui concernent essentiellement des petites mains, les mecs qui le mettent sur le toit, les gens qui les produisent etc.
srochain
@vanilla Ces affirmation sont évidemment fausse car il suffirait de couvrir de ppv le seul bâti français pour produire près du double de ce que produit l’ensemble du parc nucléaire
srochain
@spacecake<br /> Cela démontré seulement sue l’on a fabriqué un réseau pour un modèle de production centralisé et que c’était une erreur car il handicapé la production éclatée des ENR qui s’adapteront de toutes les façons
tfpsly
srochain:<br /> Ces affirmation sont évidemment fausse car il suffirait de couvrir de ppv le seul bâti français pour produire près du double de ce que produit l’ensemble du parc nucléaire<br /> Avec un ton à peine hautain?<br /> Pas si simple… Jancovici - Pourrait-on alimenter la France en électricité uniquement avec du solaire ?<br /> une considération qui est souvent faite : en nous contentant de couvrir la moitié de la surface de toits existante de panneaux solaires, nous pourrions disposer d’une production brute du même ordre de grandeur que notre consommation électrique annuelle … Mais, hélas :<br /> les valeurs de production mentionnées ci-dessus ne valent que pour des panneaux orientés au sud, perpendiculairement à l’incidence moyenne du rayonnement, or l’essentiel des toits en pente ne sont pas orientés au sud …<br /> il y a des surfaces indisponibles…<br /> une partie des toits est en permanence à l’ombre<br /> …<br /> Sans trop exagérer, on peut donc dire qu’une production totalement décentralisée, sans réseau, nécessiterait de mettre en place entre 3 et 5 fois la puissance installée que nous avons sur un réseau centralisé. En plus, comme le solaire a un facteur de charge 7 à 8 fois moins important que celui du nucléaire, il faudrait en fait, à consommation identique, une puissance installée 20 à 30 fois supérieure si chacun avait « son » panneau….<br />
Ogral
Qu’en pense Jean-Marc Jancovici ?<br /> Pouvez-vous l’interviewer sur le sujet @Clubic ?
spacecake
Le choix de faire un réseau centralisé est surtout dû au fait que le réseau décentralisé n’existe pas à l’échelle d’un pays.
MHC
@k33ple4rn1ng Ce n’est pas à des économistes de parler de sujet scientifiques, tout comme ce n’est pas à votre greffier de vous opérer du cœur. Chacun son métier, chacun son domaine d’expertise. Une business School a vocation a parler business et non science !
MHC
Vive les sapins de Noel et le Tour de France !
MHC
La France est un des pays les moins émetteurs en terme de CO2 surtout si on considère son niveau d’industrialisation et de confort.<br /> https://data.worldbank.org/indicator/EN.ATM.CO2E.PC?most_recent_value_desc=true
k33ple4rn1ng
MHC:<br /> Ce n’est pas à des économistes de parler de sujet scientifiques<br /> Une Business school ne forme pas d’économiste mais des gestionnaires. En plus de lire l’étude avant de la critiquer, il serait bon de se renseigner sur c’est que fait une business school avant de dire ce que les gens qui en sorte ont le droit de faire ou non. J’imagine que vous faites parti de ces gens qui critiquent sans savoir ou est étant renseigné par des sources de bien faible qualité. Bref, une bonne cible pour les populistes.
spacecake
Comme pour l’uranium, on importe aussi les terres rares pour faire les Enr… Sauf que pour l’uranium, on peut en acheter à beaucoup de monde ( Australie, Canada, Niger, Kazakhstan, Russie, Ukraine, etc…).<br /> Il faut pas oublié qu’il y a de l’uranium en France (même des mines), c’est un choix économique de l’importer. L’autre avantage, c’est que la plus-value sur l’uranium est une filaire française.
nat_ccc
Pour la revente de l électricité sur le réseau il ne faut pas oublier que<br /> c est 1 energie subventionnée, donc on vous la rachete au prix fort sur votre facture mais le gestionnaire la vend pour que dalle 0 parfois moins. (la différence c est la taxe verte que l on paie)<br /> Vous ne payez pas les frais de transport sur le réseau<br /> Quand tout ce beau vol manifeste tombera, car il va tomber…vous démontrez illico votre installation<br />
MHC
Une buisness school n’a pas à se prononcer sur des sujets scientifiques et pas besoin de tergiverser. Si les économistes étaient d’excellents scientifiques, ils auraient fait des études de science mais voilà, ce n’est pas leur domaine de prédilection et d’expertise.<br /> Alors arrêtons d’écouter des profils littéraires nous parler de science, ils ne sont ni experts, ni compétents en la matière. C’est d’ailleurs ce qui flingue notre pays depuis trop longtemps, on a pas su mettre les bons profils aux bons postes.
k33ple4rn1ng
Les gens ont encore le droit de dire ce qu’ils veulent. Ca s’appelle la liberté d’expression. A ceux qui prennent les décisions de s’adresser aux personnes compétentes. Ce n’est certainement pas vous, tout aussi qualifié que vous soyez, qui peut dire qui peut exprimer son opinion ou non ni qui il faut écouter. C’est avec des raisonnement comme ça qu’on ouvre la porte à des fascistes.
Manuel_Nallet
A quand l’étude de Mac Donald qui nous prouve que ces hamburger sont plus sein que les légumes bio !
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Orange dévoile ses premiers forfaits 5G de 39,99€ à 94,99€ par mois
Ryzen 5000 : AMD confirme la nomenclature de ses nouveaux processeurs
Windows 10 va recommander des applications et programmes
Orange abandonne Djingo et avec elle, le marché des enceintes connectées
Des chercheurs ont détecté des aurores ultraviolettes sur une comète pour la première fois
Pandémie ou pas, Samsung affiche un bénéfice record au troisième trimestre 2020
Google et Oracle devant la cour Suprême au sujet d'Android
Qualcomm développerait ses propres smartphones sous Snapdragon 875
Sondors vient rouler sur les plate-bandes de Super73 avec de nouveaux cyclomoteurs électriques
Mercedes-Benz annonce de nouvelles électriques et offre un aperçu des modèles 2021
Haut de page