Des cellules photovoltaïques reflétant la lumière permettraient de générer plus d'énergie

22 septembre 2020 à 15h59
5
Panneaux solaires

Des scientifiques de l'université du Michigan viennent d'annoncer avoir mis au point de nouvelles cellules thermophotovoltaïques capables de générer davantage d'énergie.

Ces panneaux sont en mesure de refléter 99% de l'énergie qu'ils ne parviennent pas à transformer en électricité, ce qui doit ouvrir la voie à de nouveaux panneaux thermophotovoltaïques et à de nouveaux stockages sous forme de chaleur.

99% de réflectivité

Les panneaux thermophotovoltaïques disposent habituellement d'un semi-conducteur convertissant les photons en énergie et d'un support en or. Celui-ci réfléchit la lumière une fois qu'elle a traversé le semi-conducteur, permettant d'en renvoyer l'essentiel.

Mais dans le cas des panneaux thermophotovoltaïques conventionnels, l'or ne reflète vers le semi-conducteur « que » 95% de photons encore suffisamment chargés en énergie pour être utiles.

L'équipe de l'université du Michigan a cherché à améliorer le rendement de ces panneaux en ajoutant une couche d'air entre le semi-conducteur et le support en or. L'or est un meilleur réflecteur si la lumière le frappe après avoir voyagé dans l'air, plutôt que de venir directement du semi-conducteur.

Cette nouvelle caractéristique a permis de porter à 99% la réflectivité du support, qui renvoie ainsi davantage de photons suffisamment chargés.
« Un travail de recyclage » selon les professeurs d'ingénierie Steve Forrest, Peter A. Franken et Paul G. Goebel.

Des panneaux de grande précision

L'ajout d'une couche d'air semble une innovation basique. Mais il s'agissait de concevoir des panneaux dont les dimensions sont extrêmement précises, de l'ordre du nanomètre. Ici, le film semi-conducteur mesure 1,5 micromètre (0,0015 millimètre) d'épaisseur. Pour cette raison, l'étudiant en génie électrique et en informatique Dejiu Fan dit avoir hésité à en accepter la fabrication. Il déclare : « Il n’était pas clair au début si cette structure de "pont aérien", avec une si longue portance et sans aucun support mécanique au milieu, pourrait être construite avec une grande précision et survivre à des processus de fabrication multiples et complexes ».

panneau Michigan
On voit ici la couche d'air en gris foncé située entre la couche d'or en bas et le semi-conducteur en haut © Dejiu Fan, Optoelectronic Components and Materials Group, University of Michigan

En contrepartie de cet effort, l'équipe dispose désormais d'un panneau dont le rendement a été optimisé. Pour elle, des cellules de ce type pourraient aussi être adaptées pour faire de la récupération de chaleur, par exemple en sortie de cheminées. Selon Andrej Lenert, professeur assistant de génie chimique, « cette approche du stockage de l'énergie à l'échelle d'un réseau suscite un intérêt général car on estime qu'elle est dix fois moins chère que l'utilisation de batteries ».

L'université du Michigan a déjà déposé une demande de brevet et recherche désormais des partenaires commerciaux pour mettre sa technologie sur le marché.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
cid1
beau travail d’ingénieur, il faudrait plus d’ingénieur pour construire des choses qui nous<br /> changerait le futur.
jcc137
Avec une couche d’or et une technologie complexe pour insérer une couche d’air, j’ai peur de connaître le prix du panneau et son délai de rentabilité.
Mike-de-Klubaik
J’adore ces effets d’annonce… quid du rendement final du panneau ? Un accroissement d’un ou deux pourcent max ?
xryl
Il ne s’agit pas de panneaux classiques au silicium qui fonctionnent dans le rayonnement visible, mais plutôt de panneau qui essayent de convertir le rayonnement thermique en chaleur puis en électricité via effet thermophotovoltaique. Donc le rendement final est bidon par rapport au PV classique, mais ces panneaux sont utilisés sur les sites industriels chauds (type cimenterie, etc…) pour récupérer l’énergie thermique perdue dans les cheminées et autre (qui sont donc bien plus froid que le soleil ;-). Il ne s’agit pas de lumière au sens où on l’entend habituellement mais bien de rayonnement thermique.
max_971
Et pourquoi pas des surfaces polarisés aussi.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Tesla est en retard sur sa production massive de batteries et sur trois modèles
Samsung Galaxy Tab S6 : la nouvelle tablette tactile Samsung à moins de 500€
Asus Chromebook et Vivobook : deux excellents PC portables à prix réduit chez Amazon
190€ de réduction sur l'excellent Huawei MateBook D (2020)
Jabra dévoile les Elite 85t équipés de la réduction de bruit active
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Les meilleures séries d'anthologie
Les meilleurs series animes
Black Friday Amazon : Microsoft Surface Pro 7 à 799€ au lieu de 1069€
Soldes d'été : l'enceinte Bluetooth Ultimate Ears Boom 2 Lite pour seulement 59€
Haut de page